Sei sulla pagina 1di 328
oo — . ’ — ratte —~ DU CONFREPOINT EF DE tA FUGUE ¥ ‘exposé analytique des bes rege: de la x composition auusicale — depuis Dena iusqu'a chat pci idles. ouyases sevand ae SH ISS Pandas a wypuriagarin ster efflarlens he lan tighee he Pennie alent hl nnloton, — = —~ Wa Deuxiénie des Contrepomnts doubles et de = = SS + Couigée onduguneutie Dun gyaud aon OSsewmples 4 Thain theta h Oo thenpe tat Na HO Vick tte Me 484467 S INSTITUT DE FRA FAI - cE. ACADEMIE ROYALE: DES BEAUX-ARTS. a Le Seertaire perpétuel de Académie cortifie que co qui suit est extrait du procis rerlul de ta séance du samedi & Septembre 1824, MAPPORT DE LA SECTION DE MUSIQUE DE_L7ACAREMIE ROYALE DPS REAUXARTS sue le TRAITE po coMTREPOIRT EF DE LA FuoBE par at PET Messieues, res on bles prineipes est Te but qu’en doit tayjours se proposer d alepar report 3 laquelle on west déji que trop dispose! & 1 le jong des regles seicren, Wil est essenticl Cinculguer et de maintenie lex vble insignitiont et aridte eabord, ext propre uniquement & biew diviger lex (loses J landis que celle qui leur paraitesit plas courte et plus fv trompenr, quiloin gle les mene au swvuir, ne fersit que les en éearter chiv des régles sesdves; cur si Timagination wétait divigee pw awe ites elle doit Sar tlle peat aller, et & quelles ti tw susceptible datte dre le but prcvildéest eelui de ME Friis que vous avee dumnd § 10 nn dle ayusigue, et dont elle va vous rendre comple dius ce 4 om peat aftipn quan traile de cette © vce manquait & Fense de Fue, te second, dP, Mar mais ene Mois ouvrages, quoiqae traités avec Aucthorte, wen sunt pas moins Marti des le commencement, Sqoiq’’ en existe défi twois, le premier omplets, étant établig sr Fane Tel ext surtont 6 to tle ierement sur e_psin- chant ae Ilse. Aue i, qu repose it disposer employer les régles les plas sééres pour See qui a rapport 4 la tonalité di syst2me musical moderne 1 Bouveage de ME Rétis realerme les ssantages dont les autres x0 sadudes de q loppees, pport ase multitude de conibinsisons embarcassantes, qu Aiépoursus. thes methudes ¢ aployces par I reesei s ichies dex plas ae’ usis plas prévoys s phus jet prciues, mais que ME Pélis eu fa sagacite ef Kattentinn de proposer et de résaudre, Lelive, dane cet unrage est couduit pas a pas a son but par des dacumens elvies et précis, depuis 3 Pégard de la iy Contrepoint & dear jusqu'd Inuit partion reelles, wit view west pour ainsi dine oublig, pos ee aussi biew Glablies just present outer cos avamtazes, eet ourraze estimable a le merite Wétee eédigé dans am style a be fais simple, ol inte de deveniv protive et dilfus, Lect autres dloges 3 faire de eet wité sur losqucls om pourrait Sélendve: Ces élages sappliqueraient 4 une foule dendroits interressantsaus exempts dant We bisee est compli, ot & Pordve qui rogue dans Tensemble dy equel il repose. La see de Musique,eatin, apis soir examing Pousrage de ME Pétis.et ayant manifests cr queen pen 1 VAgademie de vaulair bi wee rapport en i Wi LESUEUE, CATEL, GOFPEDIEL, HERTON, CHERUBINI, Rapporteur. Pcadémig approuve: be rapport ét en adapte bes eapclasions, Lr Seontaine porpetuel Siva’ QUATREMERE lv QUINCY. Fo eel 1760 Bootie rane, PREF. t Ae compusition au eunservatoine de Ps Tart, rage dout on déune aujourd'hui la densitme ition fat Zerit autrefois pour Winatenction: des dives iT éUait destind 3 compléter série de tités élementaives des di- Serses panties dh Iblis ‘par les professeurs de cette ccole eflébre,et qui avaient exereé une influen= ce salutaire sur Pins ves, concernant Tart dans le couservatuire 3 paue jem propugtes par les elGses de ce grand a x de Fan, se Marparg et Albrechtsberger, tx de Principes de composition dex écoles dTtalie, oi Vou les mais ou we possed dle ss eration alors, pour Ten ral de cetvart, que des treduetions inpartaites des Tis et insligeste compilation de Choro sucoup de choses qui sout en contradiction manifeste asec son titre, et enfin, te Truité de hante com ~ cortaine 1 position que venait de publier Reichas livre qui « joud Wabord d Sex mutis qui, apeds avin Fansaé Médueation s orronces, par ane multitude de principes arbiteai- nek, den de méthode et de conusissiure de Phis toire de Le dégoitqsiinspivaient & 0 mévité Uobondon oit il est dj tombe, ubini tes doctrines et le syst que Reichs voubit five pr valoir au Comers de Ie rédaction dan tite da Conteeps el de la Fugue, Je Mleaddimie royale des beats arts Popinion de ce savant homme sur mon ouvrage, Cependant, quaique je i es Evouées depuis ta. publicatio ve fat Te motif quite ddtern 3 me charge wployai deus ans a ce travail, On peut aus te rapport de Ls section de musique de wear chee fier dun suftinage desi grand poids, je ne me pr cons gui po de ba pres part-des lives qui ont suivi mes cours de en Flee frites 2 mon Fivre, Dans Bexpace des vin mitre ‘dition, Vexpévience my co save by pl ypesie ion, any Conservatuines de Paris et de Bruselles, dprouviient toujours plus dembarras.a éerive dans le: mo- des intervalles allcrés qui sy prdsemtent & hae de Jes majeur, cause des Lausses relations vue que dl que instant, Jai dune lex causes ade ces difficultes, et resoudee Jes problemes divers par de nombrens exemples dans tons Jes geuves de Cuatrepoiuts ire de Biveertitude dans T Aynut remarque’ sass’ que fos theetés da style instoumental ai gles scvdres du style Sorat et Patiite de lear applies des jeunes compositenrs concernant Le réalite des 28 nis celle nuuvelle cation, 3 démontrer que les dillicultes| Uintonations, qi font on, je'mé is attache, d Dannie Pesage de certines successions dane lex compositions destinges aan, voix, meaistent pss sue les in eames, et que bs sapidild Wes sons, dais fk musique éerite pour com=ei, permet Mp meltie en mpport valles qui ne se hoemsnique dex relations de sone et des smecessions dint dont pas adinissibles dans lex du is cette dewnidme éaliti = vlog besncoup plus lonigues de la musique vocale, Wai done traite separ con, des lations, de canons et de fingues du style instramental EL Tyet 6% 1780 PFET EW ArFé be CONTREROINT ae LIVRE PREMIER. DU CONTREPOINT SIMPLE ee INTRODUCTION. : micale dans laquelle an chant queleonque, procédant par notes égales, ext accu ‘composition Vaotves voix, aosqueles il sert successvement de voit supérieure, interméaaire ou de bine, sib Uwines lois git serunl enposées ci-apels, se aomme eiatrepoint simple, oe qui sigoilie exactemeen cumpot- = = | rent ave thi une compreiton 2 true es esetoples tite din simple, Soil,por exemple, ce chant do SS Si Ton se propose de Faccompagner de deux autres voix qui for wide ou ie ba hassey comme don patties, on pourra le placer 4 ta voix supérioure, haat dons, 2. En déduisant les conséguences de ce qui prvivle, om voit que Is seionce dit contrepoint rrpive suse les dot aves stivantes: HE metre ane basse sous an chant, 9 metine un chant sur ane hisses ctnditions qui se eon quent en raison da nombre de sein employies, ‘eontrepoint ayant te dans an temps oi Pon cannaissait gubres d'autres chants que ©4ait toujours ces espices de melodies quon peenait pour sujet de et usage a subsiste jasqutarjuned hut pour te euntrepaint, quuiggr ily rnces esventielles ehuants de BL sont fem Prance au sujet dur contrepoint, de" canta forma en ve ta constenet chant gwen don Ces chants, om ceux qui soul formés sur Tear modéle, me sont point rhythms, cest-aedize que tastes es hites des tans modern et celle dw pl aes les denominations ale pln lie, et de choral en Alfemgue ¥ sont désate- dare Toot 0 1760. SECTION PREMIERE. DU CONTREPOINT SIMPLE A 2 vorx. do tm nombreasess cela deus voix eat done ke pus simple de tus, ontrepoint farmné sur Te madite de: ceux que j préeédemment, est dat plus simple que tex Lev rigles qui le concernent serout Pobjet dk cette section, CHAPITRE 1. 5. Dons un contrepoint, chayue voix procide par ane sueces neces queleongues. Ces distances se nomment intervals, Tout ce qui concerne leur clas. ique, je fenwe dont je traite, de oles qui sont, & Pégard de celles qui lex ignent, des dis nt & Peaposition des prineipes. én fires de La dispenserai den parlér ici, feation, appar borniersi ave In les comsidéner dans leur rapport iam 6. Le cuntrepuint, qui west sujounthui quune élude, destinée % produie sur nu Faculté usicales Te mime «ffl que ces semelles de plomh attachées awe pieds des cvureurs dius Le gymnastique des ancens, le carpoin, 1 Les instruments Atijes ML wulrePois a ge ede wsique en usages dinons plas: était Te seul com sant si sédinantss le talent des feetionnem i dex Luthiers; presque toyte le cn faciliter Pexceation uty employaient que des intervalles d'un qui les: rendent wWéait gubres sapéri usique élait destinge aux’ doin, ot ley intonation naturelle qui souls Pociave et facile, Ces inervelles sant es Uierees et les sintch majeures 2 mineures, La quinte juste Lanisson, qu’ Pest point an intervalle, On donne & ces intervalles te mom de cousonnuncess ce sont ceux qui plaisent le plas Poreille, Ta quarte ext aussi ane consonance, mais son defaut aplomb Pa Esit proserine ahi eontrepoint de ote com re note; ce mest que par une sorte Wartifice, dont il sera parlé plas tard, quvon est prrveun a Templayer a si =F co Site miter te dans d'autres espices, CONSONNANCES, eta. 7. Les consonnances se divisent en parfaites el impartaites. On donne & la quinte el \ Poctave fe nom de eunsonnances. parfaites, parceyue ces intervalles produisent sur Touie In sensation du repos sbsolug)Latieree, ie sixte qui y est absotument upposée, ssi ne eine eetle seasation que dans an dégré beaucoup plus faible, et pevnment Le nom de consounances inpasfaites. 8 Le hesoin de fociliter Vinlonalion n'a pas seulement fait bannir tes dissonnances entre deux voix, any le contrepoint de note cu aussi tes inlervalles qui peusent @tre franchis freilement por Ia migme voing Ces intervalles sont les Gierces majeure et mineure, Le quarte et La quimte juste, Ia sixt rmineare et Poctaves les inte inles majeures ou mineure cre ate, minis iL a wéa alles augmentis ou diminués, les quartes et les 4 jtées de-ce genre de com ine, olfrant que des intonations diffieiles, ont éé On ne peut done ps éerire dex Auccessions: semblables au suiva Sapp wor erer (760 ox ans enicon apris que ce trail du contrepointet de Ia fague eut paru, un ousrage da méine gem 4 +0 fiublié sous te om de Cherubini (1).AL serait injuste dalisibuer % ee grand mitre les imperfections quem snaryue, car iL eC certain qu'il wa jamais ew pensee derine an line semblable, Hl avait seulement Form trails par ses soins, et c¢ fit longtemps apris, 4 Aten ine gina de rassembler ef exemples en ab corps douwrage, eomplant sur a eél¢bri sneat seqptive de Rartiste pone = assure Te aueeds de Le speculation, Gn texte fit Grit par a main élrangere awe heauewap den crt bes Luvuney farent comblées be hate, Si Chérubi firement 3 tun tevité du contrepaiwt et le bef ‘2, i] ne se serait cevtaimement pas mis en contradiction avee tui Ta fut Parrangeur de Faeusre rempdd toutes bes Taquelle on a donne so jon, Par exemple, apris avvir di (page 24) que » pour soir si fy is preserites dans un contee poi suns eneonri lie muitudre fate, 00 Wa 4 Stor La srurope de cbixque me sure pon eu faire Teprewess enfin démontré ce prineipe par Pexemple suisaut cherubit ro rail citer he oup devemples dinsdvertances se lables dans le cours de contrepoiut.et de la Jayne. 4 tee line nest Fousrage de Chu ini que par tes excellens a ae plus maintenant Le moindre ves Aesqui Sy trouvent ‘Les belles trai mas qui firent Ie gloise des Ceoles itaticnnes pendant plusieurs sideles se sunt insensible et Pon peut alfirmer que Le plupart des partitio + compositeurs ilaliens,considérées sous le rapport de Rart déerire, ne yout plus que inko devoir sacré de mfopposer, a 4 Penton anéantisement de eet art, et de faire entendee r voin courageuse, at milien du dévergen pee actuelle, pone La conservation de principes sans lesquets rien de compléten donne ayjourthai bs den re capi Ih nature des choses ef aux néeessités sentimentales et intellectulles qui’ leur on! o- pourquot de te righe Paecompag plus minaticuse de tutes les combinaisons de La musique. Dea ne peut etre prod Dany te fisre dont je Edition, ces principes sont exposés, now dune m € toyjon el Hivre est & La fois ln synthise ta plus Bruxelles, 10 janvier 1846. FETIS. rs Ue cuntrepoiut de fogne por Le Cheeabin ' COS tho. wtonstion dépend non seutemement da choix des intersalles pris S. Leepertence 9 dé & que be justese d isellment, mais aussi de Ly sceession de ces intertalles entre etx. Ea effely il existe, entre be sun ait vient de fomtensda par Te chanteur et celui qu'il doit __ matte ie par ane soix et celal anticule par ane sattye sont en velati ation, une relation qui facifite Pintonation si elle ine rappelle 3 som oreitle que des intervalles de Gere, dle quarte of de quinte justes, de siste uu octave, comme dans Tes exemple sivants Mais si te son q ocknk apne s doutcuses, ou meme des swers tovineure, iT en avsultera des itonal alu ou diminae, de ou de qui ions ae 4 donné be mum de fitussen relations i celles de celle uatures qui te serent po celles sont vejetées da eantrepa Relation cine augmwntic, Beton Ost dntanie on de Triton, Relation de tte dain rXEMPLEs: eye Tea relation do: triton peut tee point fusse si Yin fait pas de repos our Pane des dew utes ti dlonnent Ia seusition de cet intervalle (Fx: Lyn si Ton fait ene cot privée suit de nalee Ma quinte sur be quteione digr, lors eb dumninanle accompagnce de Le fierce, it on résult ration de deus tune sa logie, a relation sera complétemwent frusse (Voy: Bezel 3). = me carci un conterpoint dépend div choix des int 10. Ceci me conduit & Faire remaryuee que le bon of ploce sur telle on tlle note de Péchele distonique. Jai dit (2) quil ya des inlervalles de repos: ily igrés dans a nt le wepos, et d'autres qui eacluent, Couns qui exigent impériease ime qui exig dire, le wee, mais ils ejeltent La sive, Le quate Hes de repos, ces et Poctive, sont Le tonique et la dominante, Is admettent quelquetois Is fer est asst ume ante de repos, mis il exelat Ls quintet oot préeddé ou suini de la dominante, parcequ’il en résullerait une relation de triton. Dans ce eas, 54 ott ne peal lui donner Poctave, on doit Paccompagner de by siste, Le troisitme dégré et le sept dure AE ele sini a tierer on La sixte. Le second d pos, el ne pement porter que ont Le frente dep tous les intervalles, pareequ’il wen résulle ni relation de triton, cipal. Co paragraphe est de ly plus hawte import le style sensation ate fone és fore aw (on pri w contrepuint. AL, Le passage une note une autre, consider’ iselément, est on mourement de translation qui const militude ow de dissemblatice dans lex inlodie: quant ams rapports de vents de plusiedry soiny ils tent dans Te don: 12, Le si les dex voix montent ou descendent ensemble; con du contrepoint ow de Ia composition harmoniqn Lest semblable, ow contraire, om obliques semble, womvement relatif dis deur wir est de trois sorte, rane, si Tune monte pendant que Panter descent; obliques si Tune reste immobile pendant que Fantre monte ou descend. Mowsraients semblahes, Masements contrive. Moyncnents obliges Is Masigae, ti 9 ev raisons mais eat tombe aim wie wereor eras eunehant Bueno amnion ae psi ees fe consonnvneen purfitn, oo Esa df tite ne cota ingore Uh “finqafiteiaitent Ia qa pl ou matin beovane sex aertalow sen erupt fm Alone qe Ma verso Be sie To Feat esacoap 88 I aint 3 asi sai Ls succession des comsontances, seuls intervalles admis dans le contrepoint de note contre note, se rappurte fouvements; car une nole ne peut que munter, descendre, ow rester en place, écessainement Tun de cvs vais exposer les considerations qui ont fait assigner A chaque esphee de consonance un wouvement pr element 3 un ute 15, Lorian ton est dali, Voreille sy aecoutume, el peut ox Sortie brusqurament sans fa blesser. de tons ks te tom ae Te pls de vigueur eat Ia gin- EXEMELES. te iste, Dee quines, soit en montant, soit x descendant, amancent valle elu qui prom deus tons différents; celle cbservtion asf par les faire proserien, Mais indépendanment des quinken direetes, dont je viens de parler, il est d'autres successions aintervalles qui 5 eaehérss Cox successions sont cellen i ane canon nance queleonque se résout sur ane quinle par mouement senblable 1 AL 3. ¢ peaeut Isisser soupgunner § oreille des quintes conse EXEMPLES Les noires ef les eroches des exemples &, B,C, D, EF, sont supposdes par Poreille dans les exemples radieans 1,2, 3, 4, 5 et Byel produinent en eux Peffit de deus quintes de suite. Or, ect effet tant Te reésullal da movement lable, on ev x conch bs rigle suivante: on me pent réundre une consomnunce-queleongue snr rene eonsonnan parrfaite que par mourement contraire on oblique. EXEMPLES, 14, Touteluis iT se peut que dewx quintes consceatives sient Liew malgré Te nent cantraire, comme on peut le voir dans les exciples suivants: Mais on wit su premice coup doeil que te défaat quia fait défendre dew quintes de semblibte, caine plus icis en cffet ces deux quintes wannoneent pas dew 1 hhote commane entre-elles, Cestei-dive, Ia mote ines iu de Le premitre quime et be supé Citle consideration» parw si concluante aux contrapuntistes ybiles du seiaidme siecle quite wont ns leis compositions A phos de trois parties, si entre antes exemples ech ee Blesving, dans Ie devaitne strvphe de Thyme ve Marta, stella. (yor Moti wy? Fotet eo 60. vy: 6 Contrape B.A. Jr tina observer ceyendant,que.dans le Contrepoint 2 deux ow trois voix, on doit s*abstenir de {sive sige de qui 45, Le rigle concernant fe mouvement des cunsonnane esp jean est Poet ites Sypplique 3 be succession des oetiee oO est sien eloigner que de multiplier eet intervalles de [i est venue la défense dew faire yh iW moti, De tous Tes interslles, Te moins barn Te but da Contrep Airectoment, soit par drs? success Horeille, comme as qui les feraient pressenti onsceutves, par mouvement’ conicae. 3 cams” dt Yelle teup prononsd de eet ialervall west cependaat pas impossible de Bire deux octines de suile par mouvement ccontrvire, comme on peut le voir dans Pexomple suivant: Mis les ovtaes comeeuties ne sant pos plas adaibsibles par moun Me, dans le Conteepoint si cenire deux partis de esse, comme 0 ples ce meat que dans dex co se le err plas tard nisson doit @ire dite autant possi semblable, et Ton comprend que cette succession vest impossible par contraive. ppsetites sur whitey me pouvant janis pro tos de quintes ni octaves, pais + inte, swntes ds sonmences pares t imparfites penvent ne résoure sur les inputfiites par tous des mourements que par muawement semble = ions compliquces, 3 un geand nombre de win, «pln le; on ne doit point en faire deux de suite par mouvement 18, La succession de deus te Sze ba sensat 2 expwries fe oe calle de deux quintes, eelai de doune de plus, elle doune tiew 3 fe relation de tviton Par ce motif deux tierces unjeures de suite par dégees eunjpints seat détendues, 49, On peut Brine deux ou trois tiereos de suite, pars quteltes suit res allernative rs grand nom as mais ew AAégance, En introduiant ERENPLE re par mouvement semblable serail e dans leur succession, on pours Les multiplier 20, Porm los inervalles admis dans Je Contrepoint simple de nate conti: mute, Le sate et ee slabs ot poneyuoi Par aot iter, autint quvoa fe prt, en fxie de ile} moing que ce ne soit par mouveaent aatwaives dans cr de ance du mouvenvent 1 Lee Conteepoint dito ite, La raison de cette wigle et te, qua fs ing car les consommnces parfiles sont les seules qui doument Vide de repos absolu. A Regard da commenceaent, elle est fondée sur ce que I pew uu des cvisonnances parfites. 98.51 le plain dernigre note: si sr of finir par une consonance p a tie des ences ot des ins-se fit meus sent apres Tlf um want est 3 be basse, bs voix qui frit le Contrepoint doit prendre la sivte majeure & Pavant tat dessus, elle “doit prendre la tierce, mineure,-Cette régle est fandée sur le forme des plain-chants qui, Vexception de quelques hymnes, comme Audi benigne condor, Finissent presque tous en de cconlant, dans les formes suivantes On voit, dsprés cola, quien observant la rigle choucte cicdessus, on arvive naturellement % Toetwe de bx note Gasle, ee qui est La meilleure ter wsison possible, Phin. chant EXEMPLES, Proin-bant, 95. La double’ considération de Punté de ton et de Tin Aonstion a fil rejeter du Contrepoint lee pessages chromati - iques ascendants et descendants, tels 94. Les voix peuvent se erniser quelquetiis dans. te cours a Contrepoints cost dire, que le voig supérieure peut descendre un instant au dessous de Tinkirieureexe mene On veira par bs suite qu'on peut Ger de grandes ressources de ce anoyeny dont il ne faut cependant poi Ios, cor ia Pi 95. Le € e dans celle du plain-chant, je"dirai un mot de Le marche qu'il convient des 1 de confondre le diapason des voix n dns ta tonslité moderne plulat otrepoint dant destin dans wos cludes & trouver son applic sre abins ly modalatin, pour " ne ps alfiblir Pidkée da ton principal, et pour y rentrer sans effort Le ton prineipal dquinte supérieure, ou 8 Vinférieure, et pesser dans Tes tds miineurs relatifs de chyew dla ton pri mineurs de La, de Mi ct de &¢. si vr passer dans les toms nuajeurs relatifs de chacune de crs cordes, Ri able 3 celle de Tntéiieure, qui affiblit Wide da ton primitif, et qui rend sou retour moins ‘tant donné, te andde sera majeur ow miineurs dans le premier eas, ou pourra moduler Ly des cordes principales tif. Par: exemple, le ton Ut: on pourra moduler en Sol ou en Fit, et passer dans les nwates are, ou 3 Walvicure of Pom pour yodulera % Le quinte’ supéri le mode du ton principal est anincur, om sues que 1s anvduation 3 la quinte supérieure ext pref salisfnisant 6, contre note, 3 dewe parties: il ne me reste plas quit ‘elles sont les régles du Contrepoint simple de ss conseils, dont Vere Is cantexture générale d'un Conteepoint, quel: ution plus ou moins exacte produicn des travaux plus ow moins parfaits wonie seit plus sen 4 Ne point plrcer les parties dans un cloignement trop considerable, atin que Ubi UL que les voix restent dans leur Adium For nce 80 anes de tous Los intervalles, ot Hanis. 2° Nouplover que rarement Portave, un est fe moiay ha wen et p Bt Faire AY Faire souvent usage du mouvement contraire qui donne de Fekégance & le composition jar mouvement possible dans les voi, e surtout nem BI Bviter 62 fin, diter les sites de notes qui font successiventent tous les igtersalles dun areurd, commes 97. Ow te de premitne espree, era dans Tes modiles que je joins ivi Te anéme plein-chant, eae eopuints diferente TN est important de produire une quarte au dessous da plain-chant, ce qui est inadmissibles dans le second, ta syncope se termine par un re- tardement Cunisson qui est proscrit, exemple serait meilleur si le plain-chant était plus bas dune uetave, car il-en réwlterait une neuvitme. Au troisitme-eremple, Ia basse ext entrainge, sur un. relardement doctor pir tte retardement de Ia sixte, et a septitme, ce qui ne peat avoir liew, car j'ai démontré (50) que la septitme quil ne peut sopérer par Ix basse, | Dans des circonstances semblables, il devient-indispensable de rompre la syncope pour remplacer les voix dans“une position avantageuse, ake EXENPLES, Cependant on doit éviter de trop fréquentes interruptions, car elles mira essentiellement au caractore et & Peékégmee de ce genre de composition, a 55, Tellex sont les-rigles particulitres de cette espice de contrepoints les exemples suivants suppléeront & ce \qwvil pourroit y avoir dobscur ou diinsulfisant dans leur énoncé. Mode majeur, be | J Brain. chant CHAPITRE ¥. bu conazroinr DE cingutkme ESPECE, APPELE cONTREPOINT TLE want les joint west en quelque rte que le résumé des quatre autres,car ils y sont tows employes rigles propres i ehacun, mais ace evrtaines modifications qu'il est indispensable de faire connaitre. Le mcrite principal du contrepoint Heuri consiste dans Ii Tiherté et ‘enmce du style. UH dait avoir dy mouse meals Gest pouguoi le contre nt de mote contre nate y est mins empluyé que Tes autres. Cependant iT 56 présente quelquefiis sit cate seul dont on pase de divers meyens pour en déguiser In lentone, te pee Wai de Pevephe-A. quis em élite adit 3 Le simpli- wild de P : ple 81. Li ppint semploie aprds ue blanche dans le cone usin ni at el nes pls send temps, et comséquement gir Te po se trowe sir Taltague de a note da plain-chant sina, alin que Ia mes 1 soil sentie, comme dans Pexemple As car Je ehylhme se- ait comme dans Fexemple B ait aflaibli si fom és Au kes ds Pint de Vesemple Wo peut ripe bs nate comer == Por et 08 1780: I y 2 plusieurs maniéres, employer le contrepoint, de troisitme espace dans fe contrepoint fleuris la premidre consiste & plicer quatre notes contre une; Ix seconde, % mettre deux moires dans une mesure et deux dans la sti antes Ia Geoisitme Xen faire succéder six ou huit dans Vordre de Nexemple 3. 1 faut remarquer cependant que ls dipesition des noires dons les excmples 2 ef 3, lt le mouvemeta est interromp rat Veffet un rhyth boiteux, si Tom faisait suceéder Pespece de deux notes cuntre A La mit de Ta mesure, pro tine & celle de quatre notes, comme dans Pexcample sui Mais le mouvement ser bon wil est suivi de syncopes, EXEMPLE. 59. Les croches sont admises dans le contrepoint fleuriy mais on ne peut en metire plus de deux dans une me- sure, car un plus grand nombre nuirait 2 ta gravité de la composition, On doit éviter aussi de les employer au nencement du temps fort ox du temps faible, pircequ'elles n'ont point assez de valeur pour faire sentir vivement Patlaque dex temps, doi dépend le sentiment dt ythie, On wécrira dene pos comme dane Teuner gaeegioes 60. La syncope est employée dans le contrepoint fleuri de Ja méme manidre que dans la quatritme espice: paur varier sex formes on le represente equfsis par un point suvi dime noire ow de deux croch 4. i EXEMPLES, 61.tne noire, pricédant une blanche, ne peut syncoper avec elle, parcequil réslterat de cette syncope un dé fut de cadence qui blesserait Poreille. Genéralement tune note de valeur moindre que celle qui Ix suit ne peut syneoper aree elle * exemetes: 62, Lé style du contrepoint fledri consiste dans fe rhythm, et celui-ei dans un heureux mélange des espbces di- cs modifications que je viens Hindiquer, Hest difficile de faire connaitre Tes justes’ proportions de ce nnlange autrement que par des exemples, Ce style exige ce qu’on peut appeler le génie di-contrepoint: la nature ne We pas 3 lous Bum gal dlyné; main om y supplée par un exercice constant et raisonné. Fo Toet OF 1760. Mode majews ee se tee. Bote 0 20 SECTION DEUXIEME. DU CONTREPOINT SIMPLE A 3 Vorx. 65. Le contrepoint & trois ynix est considéré comme une composition parfaite, parcegw’elle contient Pharmonie cconsonmante complite, qui'ne comprend que les accords de tierce et-quinte ou de tierce et sixte, Les diners nodes Warrangenwent dont lex compositions de ce genre sont susceplibles se rapportent tous a cing expiees de contrepoint de eonnues; ils feront Ia matitre de cette section, CHAPITRE FI. Lonité de ton et la ité intonation, sur lesquels reposent les prineipes de la succession des inter igoureusement nécessaires \ La composition trois voix qutau contrepoint 3 deux, les rigles concernant les mnousements, Tes siuts que les voix pewent franchir et leurs relat , regoivent leur application dais ee genre «de composition comme dans celui deux voix Cependant la régle qui défend les successions de quintes ou eFuctives cachées west de rigueur qu'entre Ia hase et les voix. supérieuress quant ees dornitres, elles pewent marcher entre elles de lx con nance imparfaite 4 Ia par faite par mouvement semblable: Tharmonie de fn basse cache ce que ce mouvement a de détectucux, Toulefois it me foul lat Charmi Thine usage de ces mowements que dane des cas oit Ton ne peut faire autrement,car len résilte toujours 5, Jai dit que Tharmonie consonnante se complette 3 trois voix, métant eomposce que de tierve el quinle on de tc cv et inte, ce qui est loujours possible pour chaque note de plain-chant, prise iokiment, devent quelques diliili, lonyqu'l vagit dune suite, 5 eause de Ia sévérite des régles str He mowement des consonnances; et Ton est force de temps en teanp de doubler Tan des interval 4 Toctave, Toutefais on ne doit avoir recours X ee moyen qutautant pil est impossible de 2 dispenser, La perfection consiste 3 unir une harmonic pleine 3 une grande pureté de mouvements, Quoigwon puisse commencer un contrepoint par Paccord de tierce et quinte dispose comme dans les exemples 1 2, expemont il est hon de remarquer que Hes anciens contraps ces parfsites an début de Kurs ovvrag aque de Tunisson, de Poctive on de be quinie (Bx: 3, 4, 5, 6.) ister pre i avemplayer que des consonnas - Quand on compose dans leur style, il ext hon de les imiter et de ne E.Toet C8 1760 le est dune hem 67, Las est pourquai Fun duit iter dem fave usage, soit ea Paccompaguant de Voctase dle La basse (Ex: 1), soit em be doblant elle mime (Ex: 2) faible lorsqutelle west pas soutenue par Ia tierce, Toulefois te premier exemple est tlivs He second ne peut Petre, (68.00 peut fi semblable, comme dans Tevemple As cependant iLy a plus délégance & fare wage dt dea sistes de suite, acompagnces de la tire el par mouneanent woanement contrive, longue rien ne sy oppose, comme dans Peaemple Be de basse ® Poe harmonies ees interyalles bien 69, On double quelquefBis la tieree on Ta Love, Forsquvon ne peal ew Aisposés eontribuent & donner des mowements égants (On doit éviter de doubler Ia tierce ov la note de basse 3 Panisson, 3 mins que ce ne soit pareeqe’il en révilte an vide harmonic, et de Fincertitude sue le mouvement des voix W.La quarte ne Se canes que dans Paccord de Geree ot sine (8s: 1), om an commencement du ou inte et octave (Ex: 2), point, dans Paccord de Ds Te cours da contrepoint cette dernitre disposition est interdite 3 eamse de sa dureté, THI est nGeessaire de tenir les voix rapprochées Mone de autre antant quon Te peut, afin que Pharmonie. wit ux senties plus les notes sont éloignées, plus Pellet saftaiblit. (on peut eroiser Jes voix lorsqi'il a'y 4 que ee moyen'de lear donner an mouvement naturel et aise; mais il ne Fut thine usage de cet artifice quer diserétion, 72, Lorsque Ie plain-ehant est Ly basse, be wre ou Fintermédisive doivent note (Bx: fet 2)5, lest & Pintermnédiaire, cette note sensible 3); enfinvelle doit ttre Is voix intermédisire lorsque Ie plain-chant est dessus (Ex: 4). (On voit per les exemples ci-drssus que Fune des voix finit par Ia tierce quand le plain-chant ext 1a basses dans voix spe Is note sensible & 1a penal lors doit etre au dessus CE Jos autres eas, lonfes Jes soit Finissent poor Toctive. Ete Contrepoints simples & (eois voix Mode majeur. Li vl " . To C 1760. a CHIPITRE TIL 15, Dans cette Zapoeeyume des gic le Paintin, ae ate Bait un Contepot he contre note, et Ta Wwoisigme, an Conteepoint de deur woes conte une, sorte qu'on y emploie ane double, eombinaison. On y trvave aussi une source de varidlé dans Le ficullé de changer de voit pour te Co este 2 Ls A, Tout ce qui a été dit (SL 2 34) conceruant ta quarte et les disso danse Contrepuint de sweuude explce 2 deux vuie, les temps Anivent cemplir, et les formes quit faut eviter, tout cela, a point de deux wotgs ec une, pendant que le pla ncesy comme notes de. pa rsucls elles apparticnneat, Wobjet quelloc c, est applicable 3 le meme espsee A teuis voix, mais € des dissounances entre Tes quelques développements 3.2% 75, Ow a ou (49 et 50) que dius an partie inféviewre dan 1 superien ‘composition 3 deux voix ba disso Tintervalle de seconde, et 3 1s sup if elui de septitme Cels es encore vrai ois mais dias c€ der easy disso se west pie to ¢ Ua ase et Pave des deut auties voix, Hse peut quelle ait Liew entre les deus voix supérieures, quoique chacune dPelles sat en Glat de cousoun Dosse: el jours ive lorsque Tune est en relation de quinte aveo la basse, tandis que lve est en relation de siate. La disso ice est une seconde, sila sixte est 3 la plus Insute des deux vains e'st une septidme, si elle est 2 Le plas bese BXEMPLES: 76, On pout tiver de ce qui: préctde. plusieurs cunsd queaces inportinte a premidre, que le deux notes cont e une niulmeltant que des consonnances ws fort (31), on blesserail Toveille en y placant ‘une dissonnance, quelles. que fusser aquelles elle aurait ir centre les su, et eonsdquem des sucoessions Sémblables au suivaies, 1 de ce Gteep Au temps faible, il peut y avoir dissounance entre les voix supérieures en Tuutres cas que eclui de quintet sine ars la dissounanee est double et a liew aussi contre la baste, (Viger 7, Bx: 2.) 7h Lis deus 1e dissonance enlve Les voix supéri sonnance est soumise 3 la loi qui ne permet datlaqs at conjoint (35) 5 We ceux «qui sont maryucs Bet &. AL bien, s. ma cest que vette dis et de quitter cette sorte Winterville nis Let 2, et il suit qu’on doit écs comme dans les exemples suis on eonnmne 8. Quelquitiois le partie intermédiaire vient heurter en seconde contre a voix supérieure, lorsai'elle fait le Coutrepoint de deux notes Wes eA montant cusuite avec celle voix, elle va se réoudre sur toy say La siate (Niger Eas 1)5 6€ mouvement est admis parce- que haps W say fh se edduit Pesemple radical 2. Cet ¥ pee: thse eapdee a ois Soin ot ele 1760 Mase raajenr mee ae} Bore Ke pts Pianta CHAPIERE VU bu contarroinr br thorstiae EsPice A rmors vor, 79. On dispose &€ Contrepoint comnne fe préeédent, point de quutre utes contee ane clout place § ta partie water par dégrés esujointe sar bem toon relent 3 La bsseget que lors esta des ceivdve-sur une note de bi voix inturrrediaite ENEMIES GENEMAUX, Tara = Fo teres t780 Plameshont —— _Plsin-chant 4 tos voit, est ete Tue des parties, le Cores Aonner quelques © Plain-chto, CHAPITRE 1X, bu conrmrroint ox quarniime espice A rnors vorx de eet quiite, cette quarte oe 77) que tes dlissonnances produites eutre Fes voix supévi- ois que celles qui sont selves & a basse Mite Be nner w entre Fes voin sup 1, On siit'que Le qinate provenant de Lk syncope est fe ret implite de ti o seennule etre Fes voi supe eaves dail deseendre d Werd,coumue stelle seit Hiew contre Ia hase, PXEMPLES. 2 8 Que bey tan. mato wpe Cant’ by te pent Bite se save, pas par seconde p qe Fexemple 2 ne serait pas aveilleur st fa p Vetted de La secunde. te que EXEMPLES a soit point aumise dns oy peat Femployet bass aque a quarte provient de ts syneupe, parceyie dns ce ove elle west que Ie ert de a tev 85. La sy ul Abe sniy into Fil y a une suite de retarde ore Jcompagics de fiero par Le soi suptrioure, ef fe eésulbt: sera ane suite de quintes ret POT or ete 1760. 5 48116 le par be quine (Be, A)g ot ekot Le seule, lorsque Ls (0) Par ot ATsovetaberger ad mousemat descendants i me st Lins Petrone rapper les nh fn donaent, oleh cela de Pax, poor émontter sls erin Tan teow es les foto que de nutes in, est dout Fouveage estimable est ke premier ot fs vgs ol Contropint a 6 te lates relate, drs Essen evans des ates inne, de oalvan de ten pos die sit wrt de goer rae eae su dewaus de a eligue, von He ye ent ot san doute un Contrapuatiste dr dnt tos disonaucos materi qu it le ation doe se enc he yt ls suite, advent be nuatement descendant pout fs quot hoya iter ni Baquine minware, niles sales de quintes retards. Connon pout tose ya erage um lesen says C Ane tian, se Be sat vedas pints wg 408.) Coptsepait snc! om brs 0 at Suit al rete 1 reste oink (Ot ale; te prétérea qin square sae es ssettes dy Balestina ote atten de som us (San Ab Contre. Kian Ap at) ‘eestor que Ie Piro Martini fort bien to eT oe 1760 neestay prscrsPhers, 35 Malo majeur, Rov etc: 1760 CHAPITBE NX. 15, swan’ modification des eign ed eaten Kes preddamment ws Ti dats espe dot i Zag i alitur fer 1 au chapitre 5¢ sur Te syle qui hut est propre, Mute majeur, ExEMeLeS du contrepoint fleuri h deux voix contre le plain-chant. Morte mujenr, 40 . ECTION TROISTEME. BU CONTREFOINT SIMPLE A QUATRE VoIx. CHAPITRE XL BES COMTREFOINTS DE PREMIERE, sECONDE Et TRoIStEME EsPieER i quAtaE voIx 86, haw ie A quatve voi et doit toujours Ftre complate, ear elle ne se compose que de tierce, quinte et est wi qslon oonnat des compritions q 1 des retardeatents de es inter ol reabiabl ac tesa, co rales je ses de nome, fe Conlepoint rigoureus sem adontink pst Tyut de 1h que i fom pet dons ks composition du Contrepuit 3 is oi, rive Fh dean ce seraitenante den we made 2 quate vonsr ef doubt luxjours un des 4008 dams Dave 08 Ta toe den pactcy il reste encore anez phos le vera dis bs section suivante; nnis elles a peuvent 4p ouie 3 deus sousendhiablat de voix pour oir tierce et quinte ou re Winter Pexemple 4 suivant: on dhoit prékérer exemple 9. 7, Dany be redoutl soit dans la premigve et ls deruitre mesure, p Vuniason enlve La basse et le téaoe est ex difficile Windiquer see pre ut des intervalles, on doit iter Puniason entee les soix supérieures 3m we be défout mie se Bail 1 quelles notes on doit doubler préfériblement 4 «aires, ear on com phoid que ce ebiin doit varier onstances.Ea géuseat, on peal dive que ls qu nonede que les autres intervals, & nivins besoja ete doublée dans Pharnonie de tieree ot siateson Hai ai~ que Pautre, faut qwon le peut, doubler le prentiey de ces intervalles, ps sent que ce choix west pas tuujours possible, Tous les redoublements suivants soot admissibles suivant les eit= seul est plas harenio a ces purl par mounenent semblable,sflaiblisant 3 mes ‘que Pharma: se remplit, la sgrité ds & proportion. Dans f+ euntrepuint qual ucleonyue 4 wie’ consonnanee parfaite par mowement semblable est pernuss loutefois iT faut ériter que cela ait Hiew entre le dessus et fa bas swing te passage Came eonsonnance «dont te mouvement est plus sensible que evtai r preties interniédisires, On éviters done d'éerire couime dans Pexemple 4, mais rien ne peut « Aispose Ph w dans le her qui a 1 quintes par muusement contraire entre bes parties die milieu ef Lv ase, ou entre les vein supér su Fil en result une bonne succession harmenique: on a vw préccdemnnt (14) un exemple Gin des. ucwiva de Paleseins. Ine faut pas cependant ahuser de ce mayen. 90 neat des patties peut se faire & quatre voik,eonme deus et & tris se Bi ene Hes deux voix supe iat, tee le eaten ef le Ware entre celui’ ot In Basses mn tem eae bs Basse ef be contr Ata, eae il sem stat que be yolk Ls peut avoir lies entre Te'Ténor et Je Sopa AoMPLES des win adanissibles any le conteepeint A qualre voix pe Le croisement ne duit pas se prok bao ger av docs de trois miesurs, atin de ne pat asblr ide du diapason des YH. Urdchange des intervalles entre les vorr lant moyen de varittt, ow doit éviter de faire “plus dle deus Fierges entre quelque partie que ee soit et la basse, surtout entre celle-ei et Te ténor; ef, dans aucun cas, Po doit Tove deus sintes, 89; Plosicwes quartes de suite entre besoin supérieure et les mtermédinie ceiparvesue: Plt en ext covert par cel de Tharmonie gee PXEMPLE, Nayant 4 Ree quia C8 dis sar Moe ecatvepuints de orconde of de trvisituie expeie, Aina 4 des evemples apni com ihe I premdre bor wee (ha w exemrves du contrepoint de premitre espice,d quatre swin, Moto majeur: a ap 2 2 Pore 08 ATO. EXEMPLES du ‘contrepoint de setonde espece,® quatre voix. Morte majew: Mins an = Poteet OF (ome Bodner exrmees du mélange des-trois premieres especes. Made majeur, ww Mote wnjene Phsin-chint. Point 2 Pace 80. 60 CHAPITRE X11, 94, On se rappelle f° que Le Contvepoiut syncope west que celui de note contre ole retard dans Tun de ses intervalles; 2° que le Contrep: de no te Gintre ote doit toujours coutenie Uhormonie compléte. H wit de fi que x ple. donner aussi Pharmoni te Conteepoint sgocopé, qui ke repedsente, di se det dissonuances, soit qu'elle we donne que er eas, si Pharmonie ne peut étre comple suit que ta syncope pr ey consonnsncess dans ce’ de le au Comps fort, elle doit P8tre au temps faible 95, On ait que si le retardement produit une dissonoanee, clle-ci se resout pau He seul mouvement de ta voix cunante qui lui succdde est (elle que il xy eut pas ew de sy . pé aux autres espices, il peut arriver que le mouvement des voir ecduice dement, bien que le résolution de bs" syncope, et que Tharmonie 6 Dans bs réanion da Coutrepoint sy jie que celle & qu sot par ba voix qui syneope. 4 weope. 3 ane auto hari semble appartenie Ie 2 ee ae fase re gulién : : islotion Rigatation Riscaton igtatin ara ace 96. ais on ne doit point o les dissonnances ne sy intreduisent que comme des sauces. reunion des espiees per tune autre harmonie que celle allendue, comme on le soit par es excimples précdenta; mais les mémes exemples prowvent aussi que si Po xr que le Contrepoint simple west fondé que sur Pharmonie consonnante et que tes de passage, ou des retards de cous wet de vésoudre les dissonnances st issonninees aursient ex une retardée qu'on ne disposern pas daprds oes priucipes Crest done A tort que plusieurs auteurs unt introduit dans te Contrepoint la septiome aceompagace de tierée et quinte a quinte site avec tierre, et la eeconde wee quarte et site; car si Yon ne suppose uni mouvement a= ‘solution naturelle par le seul mouvement de la vo} rmultane! dans les voit, la dissonnance de ers diverses harmonies ne pourrs se résoudre que sur ane dissonnaner nouvelle, Dons les exemples précédents; le mouvement de plusieurs voix a’est que facultatif; dans les suivants dl est nécessaine, ce-qi les rend inadmussibles dans le Contrepoint simple Mavsaise risalation Mauaise ruta Septlime -Magaise résolution Tiere, quinte pare seu mans! Seconde, pat he seul women Miia. Ne ie agneapes atiates de kramer quate et ite see ESS woderne ot Feng des dissvinnances naturelles, ear am ne liaatis point deseinples de oes h dais Tours ouvrages (1) Le suivant, Gre de Phymne des Martyrs, de Patestrinstet le seul od fe de tier venti: trouve Phat fe, quite el infos sis sn esulution a le d&tut que je viewy de signa peat consid ne une erreur de ce grad maitre, Le wici: ‘cel exemple 97, Patestrina of les muitres de Fécole romaine du sei dont fil usage de Pharmonie de quinte et sate sue Te einguidme dé inert RXEMPLE, dan ard de quarte ef siste amenant une eadenee finale 9, Cherubi pos be i aprés avoir dit, dans son cours de contrepnint et de fugue ( p. 55), que la syncope we el ure primitive des accords, et que ceur-ci dissonance antificielle w ve la regle, et qu’ aursit dt appeler plotst restriction. Suivant tui, il y a nt Give complets 3 Le résolution de Is dissonance ¢ si cette sit pas exist presente ensuite (p. 54) des exceptions quill appele extension dles cis ob la résolution peut dire Fite sur un autre accord que Vac cord primitf relardé par Te ayncu~ pey lorsque a résolution de Li dis Simiance ne peut se fire sur une consonance; i en duane Ces exen ples entre plusicurs utres: Si Cherubini entendait par Ik que ces accords font partie de uolre musique actuelle, Cest2 3 dive, de et dee ses derives sont ne We wus bles, cela ne peut atre- mis en doute; mais il s'agit du Contrepoint simple, qui consiste en wn zen- vatrepoint est

trois Féghes sévive, dat soni » les chants siscetibles ( par obligation de HC les intervalles, quels qurils soient, dans la résolution di’ Ganon, ner aun parties qui résolvent te enon los anéimes valeurs de mates, et La mdime dlendve dans bes reyes nani ke propose. Ne Faire de repos 2 une voix qu’apris Lente de Paul, Le enon, viel le toutes les variétes qu'on remaryue dans Finitation simple, ena snissi qui lui sont props Je mme propose dew exporer les diverses cinconst ss dans forte de feur génér 84 Du canon simple & deus voix, 140, Gomme Fitsitation, dant i west quane espioes te ean peat air sx résotution 3 Pantsson, 3 se cone Gio a rte, a 4 i 141, Le alge Tninson ef 3 Poctave sont les pie en usage dans te style iderne, qui na inte 3a sinley3 Ia sepliome et Pockane, svi ricures, sient supdricures. xen mamet que ke eanous & be quarte, 3 be guinle et & Portes ean 8 a quarto et La ace de certaines restriction dont vied lex motifs La tomalité du plai pas de note sensible rvelle, ne donne point Liew % be modulat chant, dans laquelle ont derit tous lesreompositenrs des XV! el AMIE sitelen, wayint ne des chants détermii- proprement dite: be fo ne seule te tons TH suit de fe quit importe peu que Fasitation canouique x wales 3a quintes i Toctave, ear il ne peat en résuller quune voix module dans un ton, pemduut que Paulre modulerait bans ton ton difféveet, . ExeMpLes, Canon @ ta quante sopceiare Canon 3 1a quarte inérewe qulate supérieure, HL et 8 1760, 162. Dans Ia tonal ont que si Vom Meru, be ole sensible et le quateitme degre ne Iissaint aroun duute sur le ton ites Conon eyaet i be quinte, dews tons différents se prononceront 4 la fis, ear le partic sna anssi st note sensible et son qualritmwe dégrds or, ex combat continuel de dew tons dilféents serait ftiguant pour Pauditeurs on ite ee aéaut em fis tom fates Tes Bois que cele est neessaire, pour ne prs sortie de Ix modulation principale, Cte alteration se Bit en onus Ie alteration dun demi-ton dans ty résolution da jit un die oxensopprivant an éupl, laraqae le Canon eo $a quartesuptrieure om 3 Is guinte a want un Biol, Iorsqa'l est 3 bs quinle supérieure ow 3 bs quarte inkérieure pxemrces de Canons dans la tonalité moderne, BOT et ob 1780 vient de wir’ que si Po retion dans la résolution des eanons 3 be quate el 3 be qin, lors la voix qui propose Ir eanen surat été obhizse de angers au principal oir il serait reésnlté une seconde mudatation dans la re ans Fails sur en principe, qi, le tm de Coma civentuires parcequapres svow suivi cette trie de modulations, ily s€ trouvent au point it als ont ned, ef semblent ainsi dMerire an certs pardail eee les exemples que jst damns (151) sont des Canons termingss cous qué we fe sont pas sappéltent Caome porprinetss ile we dif@vent des autres. qe par aque We sce par une ois pendent que Pautee rip ent perpéluel atvsive we difftre de Tim wre de Canon ea tune initation exiete plas Tongue, ot qui pout méme dire perpeiaele. Ce alles et de vale “4 on pou! cependant, pour alles urs par des mineurs, et rciproquement rveweur don Canon par mouvement contrsire ote oe 1760 46, Tes Counspar sagmentationy ow par din les autres, cest-dire, par des Gtonnements qe com par diminution, parregue te EXEMPLE, Le motif dan Canon par 1 alas Ia valeur ales notes,se font por le méme procih! que Les Canans par augaetation sont wins agra rafenfit ait 3 Pellet, au fiew que celui quton ate gientation duit tier compose denotes de pou de valeur, et Pentre de le Ganon doit se faire fe plus promptement possible: c'est exactement Ie contraire: poi por diminution 95 intersalles différents, 147. TH est des canons dont le sujet est susceptible de plusieurs réulutions, soit & de direct ot contra ie beancoup de formes. Ces compositions sunt plus e, suit ei ation ox soit 3 des distances diverses, soit & soloaté par Aiousemen par diminution: on lex aomme Polymorphosy ce qui sig Cauriewses quails on y admire plus le dlficulté vaincue que effet musial. West bo de «1 ter ts Kes abstales, et pou dey mudates de canonsde eet expo TE Gant du bet et quelysefois de ly Donne fortune pour trouver un sujet propre & plisieurs solutions le rales, et de fire usage du mouvement conjei hituer 3 ayy rien bisser 3 désirer, je vais do meilleur moyen est dviter les retards dint 2 a yalate atiseare, 8 Ta quintesupcreur, exEMPLe, Tex coubinaisons dou ce" enjet et susceptible: so ire puinges dans les exemples précédeuts, mais da, ot je w'arrél Eo ae ch 1780 pour abréger clles sufficeent poor indiquer le pea i in. cha 148, Ee Canon est quelyuetois employé comme sccompagnement da p 2 Berardi a donut dans ses Doermenti_armoniei des rbgles tees nombreases pour li froture de cette sore dee campitiy preveples se réduisent 3 un souls suirre les nigles du Contrepoint flewri d Uégart se plain construction da eanon, elle est sans doute plus difficile que celle ies précédentspuisque tv + huis des Barnes eat limite por le sujet auquel il doit servir d'eccompagnement; mais la méthode des tilounemeits est esore Is seule qu'on puisse indiquer, car si Von voulait faire des régles, ily en au it aulant que de eas parti ~ jaime 'micux donner des exemples qu'on pourra consulter vee’ fruit Conan i La guint iningure ik | On verns dine Te ehapitre 5! 4 quel usage servent ces sores de canons chins les compositions 25, 6 8 pls gr 49, pst selon Ins regles du Contrepoint i nid nombre de parties Ow. peut fire aussi des Canons 3 deux vein, quels on ajoute an accompaguement, seit libres soit on woreux: dans le premier easy on n'eprowve aucune difficult Bice compagnement se bornant 3 soutenir Phétimonie sane dessein deterniinls dane be second, il ful ye dle cevtaines lois qui seront expasées au el ipitre suivant £2. 150, Le canon 3 trois voix ne dill de celui 3 dew que par Le dilfiealté de lisposer fe sujet lew d'une, Pour y parvenir, par dows pa est dontvaint 3 Gerive le sujet de ice em signe tems que Fes evolutions, ef souvent il fan changer qi Ique chose dane or qui preside pour rendre ce qui sit plus fieite, soit da none & deux voix qu'on puisse dispuser 3 trois, soit dans Le modulation: doit To voit qu'il est pew de ex An restey toutes les espoces de Canam d dene peaveat v & tris, comme les exemple suivants be Adnunleer _ Conon 4 Panis, + Ere cH 760. ASA, Ti est une autre miniére de five te Canon a jun rvs patties lle comine & imaginer wie phone dle chint de quate, six ow huit imesures, Cela Bit, om fi donne dau fox autres voix un accompagirment uo rend chanlant avlint que possible, et Tou met le tout en partion, comme on fersit four an Trio ordi; ces Canons me sont eat usage que dans te stgte moderne Andante, Torsion « vérifié par cette operation Is régularité de Paccompagnement de ls seconde partic, puis celle de Ia tvisitme, et Ton fit ent wonie, on gerit le chant seul, auquel on fit ‘cos parties em ea won, comme dans Pexemple suivants for ot ce 4780. GEL = ry teef es Cette expece de Canon est fort portiematérielle de Usets mais elle 159. Les Gu autre, sont ty visage dans enn lle est Facile 3 fire quant 3 bs ige plus Uéldzance dans le chant que les aulves espiees. qui se résolvent 2 la quarte inférieure ow supéi difficiles 2 faire, Comme dans les imitations de: bk e penwent se Gre des dist cure par Pune des voix, et & Poetave ne espace ls enter dex divrses son + el site seconde entre un temps ou ane mesure aprés la premitre, ta troisi?me ne: peut entrer que deux temps ow deux mesures aprés Ii seconde: i réulte de Fi que Tharmouie, bone ne entre les deux premitres partes, cesse souvent de Tetre entre ls seconde et by troisitme, e pour for Phormonie de celles-ci, on est fored de doubler plusiegrs intervalles entre lex premidres, De L enfin une so te de nudité dans Pharmonie gen sfé, et de nombreux redoublements de tierce ot de site, anon In quartet Foetave supéxeares, Resaluton i Foetave. Bcseatich ta quart, PXBMPLES, OT a ei 1780, be | one-die. [tus qui ve Do- mis ni Do vdicstws quis oe. in. nosmicne Do. wi. 455. Dans la composition des canons dont la résoluti rent, afi Witer des modulations trop éoigs Cos alitrations consistent dans le changement des intervalles majeurs en iineurs, et des mineurs en mg rer les intervalles dans les voix qui tes Celle espBce de Canon Fineonvénivat dee pas lie morlerney et adiet conséquemaent les dissonnan EXENPLE, bon, el A760 too Torsqu’an seul Gviter les alléraions dans les canons de quimte en quate. ile deviewnent je Vai expliqué NI 445, ABA, Les nigles qu'on doit observer pour fi farmation Cun cain esol aller ent par int cmutraire et direct sont 4 la seconde entede, of elle pir mvenent direct; 3 ta troisigute jeure, mllre be seconds be aoe el be trvisicine 3 be pete int seconde 3 Levoix supérieure et ls trois jul nds que fe site du exnun Base mitre des qu 5! Mee les diverses entrées & des distances égales: sans cele précanton, be exnan sersit jasluble 4! Biter toutes tes dissonnsnees, EXEMPLE, canonss par auggnentation ou diminution. ne sont point en usage a pl de dey. partion; pardeyue ots eroiseantaou eroisianh & chayue celta, Te muurcment deviendral trop fet ou trop sealer “des rapide A trois ui quatre parties ae 1760. sw SL, ; po canon i guavas vorx, 458, Le enon 3 Ty ane phrase de chant quan aecompagne par quatre voiy se fait plik be mine proceédé que Te enon 3 trois, est Adie em i harmonic ew les ett aires voix, dont on riz fem partition, aprés quoi Tow éevit be Canon jar entedes aaceessives, comme dans exemple suivant: otto 1760, temps om dine mesore de a peemidres tei Ia quiatritme entre se fit 3a mide distin de Totes mine in di 2 Do - mine + Fem” Do wine Tle = stip fs a9, se am canon the cette expe 3 qa In Siit que fos cmon, de aptinte en quinle sent eivealsives: pour coms lies, i Lau se garden de Frire les entrees des voix trap rapprochées, afin disiter les modalations pry ue ps pitées, défaut qui ailleurs se Fail toajours trop crimaryuer dans cette expeee, eXENPLE. == ‘canon eireubsire suivant de hiruberger, sant quelques incorrections, est intéressant par Ia noueauté de sa for ce mjet al In eedulton den divers ented ety tan recammeneer, parce ex doure tons nsf, an thime py 160, bes € aici ~ pareeguvon fest suncat privé de plusieurs intervalles: Uhsbitude peut seule enseigner actos de ee gene de canny dont je donne fof une ARéfottin 3a quer mower ati. Saget AOL Le Canon 8 apuatre parties pow! Are dhuubley eest-aedire capost de dean canons 3 dewe parties qui se servent mutvellement aceompg ny peat disper ce genre de compenition de deus manidresita premitre eaniste fai, hq ean 3 Taetvec ayn sin ois onl cine par led inane, siche-prviiee coon mene par be loniqaes (siden Hxa/RJgbe seeuude sdanet les deus eésclutions 2 by quite oat 4 ba quarte, Cele sect mi Sr et ple iticite que Batresmassom y adie ey latins i Gite a sean de den ons dren. (ex 7 AT OE Retatation du 2! C3 Rérotation fa! Conon, Fon et ATK Foret er 1760 162. Le Canon suscéptible de beaucoup de solutions, ox polymorphos, peat se Faire % quatre parties, Pour Vila br, rng inerzun sajel qui soit en progression montante ow descendante, Gar les progressions ont I pra = ie doltrir de bonnes résolution. X tons les intervalles. supériears ou inf! Haemplessivnt de Ste jeurs, et presque ® tour Tex temps, eat un des meilleurs en ce genre (1). (6) Cot exemmte st tne in test des Canons par oot arts ial: Prakiaher Hevesi ce aus einem nach gm Waren Fund dmente Sulrtor Noten Kunst len gesesten enone perpeteo ee Fon. ee 1760 Po Ti0f © 1760, 1 Wo, 01 C2 A7HO. eter C8 1760, The Mi civwulsine Foret on 780. 12 g§ TV. bu camow A.5.0,7,8 EF OW PLUS GRAND NOMBRE DE York ‘ison chu nowbre dle soins mais bi vigueue des veges di i toute composition, La diffieulte cvuit ein fou dhs be aiéme propont ceeci Sapplique a ca ddemment peuvent se five 45, 6,7 et 8 90 tales fos solutions, les mouse Toutes les va sis quoique Le Fovune de Sijet aise dre eonserver nine purs 3h i il La vaison ci-dessus (102) AGA, Los 4 peasent étre atiles dans be Tels sont lex canons suivants de Falentini, dont le premier es rues. Dans ces C) i portion p quatre: je is formés un tres grand nombee de W gudres que des objets de curios cat ils sont dképourwus de chant, et ae aoulent quesue an accord par irente siz voix, distribudes en 9 chauts, wus, deux voix eutrent toujours casentble coud 398 parties en vingt quatre el urement eoutraive, & le quinte et & Pootie supérieure. Valeutini a ey in ft sur ces ie est inlitulé: Canoni nel nodo di Salamone a 96 coc’, Rome, 1654, in fol; et un autre Canoni_musicali, Rome, 1838, in fol 1, Canon clk en chan Le canon suivant, eld par Berardi ( Documenti Armouici, lib, 2.) ext da lean voix dale, soit de Tenore on de Soprani. de ce canon se fait de mesure en mesure, et Le basse soutient La note Fondamentale de Bae de chant jusqu’ voixg voici quelques exemples & iu], six, huit e€ un plus grind aombre, Conon 4 5 voia, ésolu allernativement & Ia quinle ef & Voclave us Canon triple & six voix & La quinte ef & Foetare. tg tuldes La, Sol Fity Miy Ré, UT, par Paul Agostini de Villers de difficult est un canon triple 3 huil voix, disposdes en 2 chocurs, avon, dont Le sujet et Euneienne de plain-chant appelée hezacorde, est Gabli entve Le pe le soprano ef Te contralto du pren tn basse da pre we te tei xr chocur, et Ia résolution est 3 la Je seed, prupos pur par la seconde base yer be contest da den 1 ehoeur, est esol 3 le quate par He tdnor da dewsigme, of 3 Panis me enfin, propose wr da premier chocur, est résolu 3 bet woour, ef 3 ly sepliéme par te soprano, Prat Agostini, auteur de ce canon, surnommné de Valle ward Nanivi: il occupa successivement 3 Rume les plies dorganiste de S! Marie in ownserere,deS! Lausgot Je. TH mourdt en 1629, 3 Mage de 36 ans. ‘cause du Tiew de si maissanee, tal élive de Bo fy Bemiso, ot eutin de miter de ls Chapelle Pont BOT. oto 4760 Mi Canin & agate insite Sototon dy £2 Canon, mere. is tepid ot 3 ore ems De fine et 1 2S CHEEK eo wa > La! Canon 3 Ponsson : Sr ee ee = Llis pelea. fawindi poe sqni tol Tis peceata munis ‘no bis | pa—eem vor e an 16 167, Le canon svat 8 wiv vans Cote eri le plus grand nombre anquel an piss’ élve, pour comers ver quelque forme de chant, te xi éerit dans le desvein de montrer que cela es portiles mais on <9 n ne permet pas dy metre autant de pret que da que Textréme dilfculté de cette composi Ge canon est alternativement 5 la quarte of 4 Tunisson,et les seize voix sont divsven en quatre chawrs, Canon a seize voix 1 Chewr, WoT ote TKO (6) On sol ii Tunison risola sur Fatove par mouvement cotrate: ete cence, dont on tne dea exeimples dans tes mensex 3 wlaioura Chars de Nagin et de Hrewtoiogs sutorinie par ts dificulté du genre. te grad nombre de saix qui eowre te fou Ahaemnie gui en ésule Fe teet oF 1760. Pre rmO, bop ene tan or) 168. Tl me reste 3 expliquer la formation des Cinnns rétrogrades on en derevise, rétroyrade® contrires ire derive tes Canons nig 2 retonrner le Finre, ainsi que te ques, de les inserive et de les résoudves inais plusieurs de cen choves tenant 3 un ordre de counaissances qui ne sera déseluppe que dens le livre su sant, je ne donnerai ces explicstions que dans un appendix placé i ta fin de cet our CHAPITRE IV. sue 169, Jusqu’an commencement du dix-seplidme sitcle, ob Pon eongul Pheureuse ae dappliquer I 3 expression des passions et des statiments divers, dans le deme lyrique, Pimagination avail p 3 fire dans fe travail du compositeurs lex chante de Peéglise ou cour des chansons vulgaires fournisssient tone jours le théme obligé, qu'on sccompagnait une, harmonie plus ou moiny habil 1170. Cette harmonic ne fal Aabord, comme je Pai dit, qu'uut conteepoint sianple de nate easter? note, auquel it te pour Ia psalmadie et les eantiques LATA, Phis tard Vintroduction de valeurs diverses ba at combinge wn de Faux bourdong Pasage ven est conservi dou quelques Cathilesles de Face on tlie, les signes représentaif des sons ef des silenceset enfin invention de Miitotion et da eat, fo eat aux compasiteurs de nombreux moyens de variklés aussi vit om dis lors une foule de musiciens Flamands, Francais et Thliens produire des messes, des motets, Ge, ony sur le phin-chant, et romplis dlartfices plus ow susins ingeniews, Depuis los premiers malires de Rosle fla mande juan pére C. Parka, toutes lex compositions sont dann Te piéare systéme 172, On relrouvait encore quelques traces ee ce genre dle musique, vers ly Fin da, 18" siete, dans ee que thant sur le livre Pour faire ee on es Toliens appellent Contrapunte dae mente, et les Brancais cehanteurs da choear se groupent autour du tutrin, ot s reps e Fantienne da Je plain de Pintrity de Mhymne ou jour, chatt par louter les voix de Ia méme ixpice¥ lee sutres font une improvisition 2 trois ou quatre par lies. 2 Aaron (a)y Berlina (s), Le Zaceont (oh, et Horace Pigrini (8) ont donud des eeghes pour fie sont insignifiontes, et a conclusion du dernier de ces auteurs est qi Fe ce contrepoints mais coe cet impossible den faire qp Néanmoins le pore Martini (©) assure qu'il a entendus 2 Rome, ew 1747, te jour chanté de celle munire, 3 quatre parties, por les chanteurs de i chapelle Pontifieale, ave une perfection admirable. U fut se rendre au tmoignage un tel maitres mais on ne peut expliquer ce ph We fourvalle de Fates ascension, un Bat moyen de Ls tradition, qui indiquait aux chanteues cc qu'ils devaient frivey et par 1 wes que Tussent ces avantages, on peut croire qu'un pareil contrepriat Sowslenir un exsonen approfondi. Ce qu'on appelle en France chant sur le inre est une horrible eaemphonic 17S, Enfin parut Plestrina, maitre admirable qui, sans rien {Sut lout sapproprien paree tionna tout, et qui, dans un geure aride et sec, sut mettre tant de fixa te genre, lui dons son nom, et devint le modéle d'une perfection que ses contemporsins et shite quits swaient de chanter ensemble, perkip- richesse et mdme de ce qu ses sueresscure se sont efforeds d'@galer, mais A laquelle nul avest parveny. A leur apparition, sex ouvrages cxcitivent fe plas vif enthousivame: 3 peine se (rauve-til anjourd’hui quelques ho prévier levis hevutés. IV ne faut cependant accuser persoune de ees vicissitudes: pris une autre direction hommes « change, dés qutil fat reconnu que le musique » des accents pour la douleur, a gait, amour ci la jalousi, le besoin d'émotions se Fit, sentir, on les rechercha, etn devint mains sensible aux char- uils capables dip. depuis longtemps Part a plus noble carridre stest ouverte, en un aol, organisation musicale des mes dune harmonie dont le plus grand mérite est Ie pire’, et dan travail mécanique qui n'a que eelui dle le diffie expression gCondidéré eon Toutefois, ne crayons pas que ce genre de mrite soit incompatible avec celui de se style alla Palestrina est encore excellent dans Ia musique @glise,itest mé- We yi ane prérabke¥ tnt mitre, Pourwo que cette étude sit fle én tems opportun, le jrate coniposilcur y puivera ane fei ane Agar quit ajoms done,en quoi coms ce wile el ques son ex conditions, ural jumsis sins (2) Tosca. te Mas, ib. 2. Gop. 8H. (0) Inti hapa. parts. Cap. 38 (6 Prattica ah emus, Hb, 2. Cap, 38 (4) Compend, dts mmes. Ub. 8. Cap, (6) Sogo fondoment. yrat, i Comtrap. part. 4. ps FT wee 1760 74, Le Phin-chaat en ext be bases car est toujours. sur fe chant d Geadvel que Sabha tous Jes nusitros dle sun ne Antienne, ane Hymn servait de thénie i Palesring «5 Gi Titer. sit We chant, Cost ainsi que Le messe eee sucerdax magnus est composce sur li pres des G = chant choi “ ieane ebvi nposition de celle expo fers mots de celle pouir ume mess entidee: lex pret finn et os indy premiere ferseurs Poatifes. se mettat 4 Tune des voix dont le dispasom avait te plas analog dans te pln du compositeur de te plucr 3 une voix de préférence 3 antienne des “175. Le pl Te tome ae Baa Lorsqu'll ente tiwe autre, i en transpossit le (ony si élait trop bas ou trop dled 176. Ow pegt intern peut avoir lien que lors ipre te plinchant par un silence plus ow moins protonge's mais ce silence ow ei le sens des pavoles le permet. Si le comps ore ta langue Laine, il Dread pour rdgle dex nepos les barves verticales qui siparent les phrwses dans Pantiphonsire. a ga. ivan ny set webs hos odive | yalova. tor mandy al tela 17, Ny gant 3 toates Jes notes du phin-cha de, prosodie dans tes compositions de cette esp2ce, le Comtrapuntiste peut done wut, Cleat ainsi quton voit dans les ouvrages de Paleslring et de ses imiateurs ute seule note cles 1 durée de quatre, et mime de huit mesures de deus rondes, ely da autres circumstances, am ole réduite 3 Le valeur d'un chant étant faites,te compositeur peut douner a son con dul euployées par Palest in lution & Voctie, a la quarte ou & le quintey des premizres moles ents en sorte que elle jai fas son euteee dans Pharn we je vis derive: toutes ut 5 les excmples qu esi sont pines dans les our La, premitre consist 3 fu chant, entee les diverses parties qui Paccomp yes de ev g fit ane espeee Sion apres laquelle ta voix qui « le plain-eh, ie. EREMPLE Ciné dela Messe super races um, mi, mh, rh, a =f + ta, de Paustian Js phrase nouvelle da phinchant, re jusqua Ls fin, ayant suin de fire entendre, de temps en temps Ueutes chaque repos, les différentes voix rentrent par ne iaiation went de Le «les voix wéaoss quel que Bot lear et ext bres et de nven iver sis plus de deux en repos, si te cutters point ext au aioins Aeing, et pas plus d'une il west qua quatre, Tel est (Ayaus de ls messe de Chom ‘me arm, yar Palestrina, que je donne pour exemple sous le NE, et qui réanittstes tes enti qui Fak vin outrage pari Aguetois nw nite d chant que le début, et apres te spo, les voix qui Taecompagnent MiP de sts iitaion entre elles sur des n Beoe suverdos magnus de Palestrina, fen voit un exemple, dant te Batrem de ls 179, Ta seconde manitve de traiter le contrepoint alle Palestrina consiste 3 eon pluin-cha petidat to Ii donner de Fiutérét ot de vivacitd + conn eet art aussi 1 pe be voix da cn Grisant entrer suceessivement tes sat es voix par des imibitions de Fantaisie, qui se enntionent le ta dure du morecan, Ce conteepoint affre moins de difficult! que le prvéMents maison peut ‘on presente soy des for choisissant bien le motif dialitation, sale mags que Palestrina: le Agri de la messe Bove su inebbe, ot perfection. ri. Wey a dans ce morcen une eKygnce ach choie de sons Te NT 5, rents qui” en {ce qui est Te comble: de point 3 be pl On pent ran Wee sur laquelle fe plain-elant molt die tris sere’ qui continue jusqu't by fin, Z7hosaama de le aneswe de Beata Fingine (NS %) en ole Contrepoints q errompl point, fait sou entrée, et dans lesquels on introduit fort remarquible. qui consiste 4 mettre Te phiin-chant en Canon, en Paccompagnan des plu difficiles, Pour faire un point de cette exp2eey il faut préalablement de parties, est ¢ ‘iy plain-chast, On y cprouve quelqucfais isser grands obstiles, surtout si Ton “impose Fublization vemwent Wo ea Give tire ue vei’ quraprés Ventre ae, fm + mun dns Tes” parties ineminioes, et dans ex cas anne doit pas eraindee Aemplayer a quarto dane le ¢ On ne det p il sfest permis. desire de, repos que cows indigués dane Mantiphonsire, quelle. qxe soient illeors Ie Pour plus de facilté, on met ‘ouhler ma; eet intervalle défectueuy peut toujours ttre eoinert’ par une voix inkérie Ailticultés que. présente le’ canon. M1 CATED ts, voulsit fire an contrepoint & $ ow 6 voix sur Vanlienne Kece suverdos Magna, dant te chan! oil suit, mn canon, an eonmmencersit par clair ce éanon comm soccer | dis is fgnns Hecee saceer. dos magnus qui in di pla. er er Celte operation cleat file, on dispose les, entrées des antres parties comme dns la premidre manitre, en ignitant lox diverses entrées du plain-chant 4 te quarto, 3 la quinte on 3 Toetwes ou bien fon commence par © dans PAguus de be tnevse super cover Ut, RE, Mi, Bt, Sol, La, (NS), e Bo introdit daus be cours du Contre hharmouie complete sur Laquellé le canon fil sun entrée, 0 motifs dPimilations serrées, Cet exemple, 3 sept soin, est an des plas beaux qu’ AN1, Palestrina, dane CAyans de la messe sine nomine, (Bx, 6), fait un canon 3 quatre voix, résol imitation, dont bos + et les trois autres voix font Ls quarto, a be quinte et 3 a sept Contrepoin if suut tines du canon. Un Conteepoint de cetle espéce est furl difficile & faire. 182, Daas Vexemple 7, extrait du $2 livre des motets du pare C, Porta, le plain-chunt est en esnon Uierce inferieure, 3 Poctae ot 3 la sinte supérieure, allernativement par quatre patties, résula 3 sweat conteaie e diveet Nes trois autres parties font un eunteepoint imitation. west ps possible de ever plow de lficallés 3 ba fi narque dais la me igre de Palestrina, il est nGaminoins fort bea ot, peut re clade avec fruit 185, 17 dude les que je viens de iter, compléters lex instructions que fai données, et fera connaitre unesfoule de circoustances particulidres que je wauraix pu dévelapper quoique ce morceau ait pas Pelegance qu'on + lifason ‘> wyjvaterai que quelues wats couceruant Pasige des parcls dans fe conteepoat. Cer paroley sont sonveut um fatale 2 Pompe: des eepon dint on” pest ater beetin dons des ras) emfarrunnk prtogee Fane phrase 3 ane autre ny aqietqelis yoint sree voles pour tates tes sylbes. Te dis qu'il se peut qu'il wy ail point assez de notes, parceque les nvires, n'élant que des notes de passageset niyan! point de valeur réalle, ne peuvent recevair de paroles; quelquefois aussi le besoin de répéier une note pour over le ehythine se trouve contrarié par te détiat de paroles, Hl résulte de ces choses dex eas ace Dareassants qu'on ne peut apprendre 2 vaincre que par Vhabitude. . Lade des modéles qiton (rowvera ci-aprés, demande de Fintllgence et beaucoup dention Tne suit pas dle es ire eoursmment pour en apercesuieuburd tates kes beaut, Comme on toute chose, on siapprend 2 voir que par Vevercice, Dans Palyse qufon for de ces morcenux, on doit considérer dubord la disposition générale, our se pendtrer da plan que Fauteur s'est trace dans son travails revenant ensuite our Fes daily on verre par quel svt ley-inittions senchsnent, sams Lasser de porte vide on lnguissante; quel est fe rapport de ees imi ‘ums aver le chant principals comment Palestrina sit donner du mouvement aux voir, sis multiplier ks wale SHeangives 3 Pharmonies comment les repos “serve Pélegance des dispositions, av Kew dingiguer Fembarres da compositenr dans La marche de Pharm seever be pis grande pirelé dans fa succession des intervalesy malgre les br weit 420 AGNUS de la Messe intitulée: ox cnommx anwé, de PL, PALESTRINA De 2 25 qui ol. tis peosen = taprocata mmm. di qui tolls pee} TV" a ayapape profil iv ane heanin qe Wem piel 8 lv aajamy Ganenalcy est une faherlnweson Gr varemont ome Is uno de PALESRINA. 4 hitet C8 1760. CNEDO dela Messe coe sacennes macnes, de PL. PALESTRINA (To ste rtrd qdan voit ed Ts Hees pa ln quarts W ae Tn Sele por h Sete eal fn eemyuly bsar sooqart. quite sept, quinn pint dinsbace ee wll pinimdait dn rota def err din ccd setae no rae TL Bt gor be spine at leh ane elton comme {5 sts On ne ye ee ete hare ellen + WisulSt oe diseommove sonst Fo crane dos in unum Dominum de sum =p epee Chris eS tm et expa. tre uatum an (GY Gigs di moar aoe woe est i te remangabl, Ton Fa atetion & To eis qan pba! br Vongurir vxsor™ iw nes da pin chants, PRLESTRINA a su Glur aoe a0 aupéront endive It monotone qul semble vole eh (2) ine de theese of vice ct tps Mt ly que eps dean yin singe; quae Siconce coe la rte & pln ht, tale en poten ote ger le paste tea ‘oar a amite le aac fl pt sit ae ype oir itepaliie, wT —teom - nia pee quem qui prop prep. fer nas bo. 150 si prop | tera ~ mimes ot prepter propter nos tram sa lu oH a The. tus fho-bisest Tet C2 4760 15t, KYRIE de la Messe macwos, de PLL. PALESTRINA, ee Wane ede ys lee Kyesue- @ he cy ~ on {OD tarnonin dow to pti tan rt vive hb Bor phn cat dane ky drmer an dooney PALESTRINA 1 onside nym dies ti i Hn ex de nbs eerie ge Tense page me denen poi fe frien uae harmonie ele ine Tike West ast et PPO en “52 HOSANNA de Le Messe pe agara vincine, de P.L. PALESTRINA; o 4 ot eww Liles. lie > ute bos el fort rae dang Is nies PATESTHINA ot de wt Cine nw ri vot do nes etna ww nabs ska eh iontinn de cir tense eet Tae ie Digan, enema fy es nme, st hh re tn tail da fi Bore c° pene (55 RT CF 70 AGNES DEL de by Messe soren voces, WP, RE, ML F! a qi tt. dtis peeleas 2 jt rm es ‘T-Voie an exemple Wis digas de emanqe, dune rolion rfl de deme diesomnme 1 latuisy easmple quis rencontre slyanfie ds ee onvrags de PALESTRINA, eine cay det nisttes de om fps, ich seine wt fr momime, emptdas nme es notes de passages, a Hes de masher niqiemved font wh st, et cansigusmment, let I ee cent e mann Aieecte sonte digersaie, Tek males da sere siete ayutat cia ba mae ohne, Cote dination pot fare prio mH BiDer 08 4760. Pa = faa. iqui tals | peewca.ts tullis peo | aaF| quite qui telis S44 36 oA quitobtis pecwcata mun. ~ db tae: frture, ane chusonnsnce, dant ke mouvement eat peal fre moins grates 12 cheaters te felte dye, em mrte que ce me eral 9 one Pee ech 4 ese gu oak equi rem cute conetere pis srasembiae, cst too Ex Yep: et demo jus, ous wont Pappigiatare oi ngoarise te. chert! ps, pser dots Irmeney Celle esac toubare ranger, Pak Rewabtmnest te EE can o.| OO — noshis po — ma. = = ms nobis ma nobis sass; [-bismo — bis tol tis [peeeata [anon Canon, ACS gnu nee ie prodach cle sat wot roment fat prodiews quit” ys dae 8 Wa Wows avratn famtestire. Ci ction qo inten apie Te rants ot aime. aver ta fe amp o mueesan et ine pint poiey somone sar wh plecant” de none MUMENES st hy donser your easpie, ate de aes, eal sucesso! 1 quate, la spew of to que Tepe fe comonmenet de chaque pinto dh ean, et ela Sons Le price dint cw gente est ieee, sikh ce qi PAT SEWING seul a ef ats sailté Pee + gwne | igi 7 ® Deiqui ln pore ‘AzmuDei qui tls Te. pees 2ta* qu’ RT er e760, 159 do jana no AznusDei fgui tol] - < is |pec — exfte muna ai dopanobis pa. == oem dona j= mundi ranobie| do. na|nobis | do — m | nobispa = |oobispa wwobis pe =~ com - do pa nobis eet FP ot C8 A7K0 “ Livre de Motets Extrait du Cana Loree ew Feaw 6 be peat, ils Mrntvemea pr sinew de wx emir €) 6.7 of 8 voix du pere €PORTA.(vENts# 1580) © ésaton| a a sate fupéisare pstmt tei. sepriws evn: == Dit-fa | -asaest | gre. ti of iste 2 fi itv se Resoluting a Ig eee iticore parlmpavement coffee, sures Texon genres Mitta} set | grat sexta pans| eselatiog 4 Totare far momen isin le]. bie tw] sort gra}. fica in} la biis | ew is prop-| te re een ti | a in tabi is ingest 2 aime. bis om “proplore. abe > wnedinil ke @P'Dows ce morecas Snguler, Gi ace Dvawoup dri) K mowement coniiee da eanon wat fndé sor Th eoreaponiie en let, gan pewent tre toes an dane ordee diet, om im tenversant ke ites ainsi Wn anton teee iateore proviek de Im lof de SOL, rise am rehome of elle h [a site napéricore provieat da remersemeat de th ct d'UP sor la tosiéme ligoe, ame om pon! Isvir par tes exempes suivants s Ehet 0 760 1 becnedi pit te Devs 2 ves.ti dents guts et ow gutta et ime tates iliiare vv ntanennat Te Wwee A Tet aa Fours a testi ee ot evadibas e | fi ine re) — gum in fi tise re | gum in vee rant fictive. gum in | ho.note |i. 0 quis - = bas te delete ve |. — runt fi = Hise ne - gumin hone. Pre 4A in Meno. re in bo. CHAPITRE FV. Ws Ie style gurl await per= les diss Goetionnd, eb composi itiars, cela qui déploy rete de bs Bos se de composi Aonque tex pps inutile. On y perfetionn idles twas les obstrdes, Rati es eompor «de be che ive eons 3 A quatre, cing ot six chocurs, de quatre vo pour modéte de ee ze le Ayrie de be itulées Si. Deus pro nobisg quis eotra nos ? any alernes, be besoin devine a seize win réelles ne se rencontre pass eependant je ervis steve, dans Fextidine jeunesse, exlleri ne al et celle preseivuce le ls hut ow de Ls deictunsté des quiee pei 1 pour ne point tui derenie un obs sut uiieus quil ne Sen aeoupe pas, et qu’ eur ses wigles dininue % mesure que le nonubre juintes cachées dans ihusicalos serut Giles en temps upport 1s, sans Hexucls Le co cls seienee doit dire con quelque sorte le nature da Neuillle vi ses et dans 145, Thi deh dit que by Wl ne peut élre question arlaves pirat ‘composition 3 seize vwixy ear eos defor — hunsit’s disparaissent days Uh aindvale, Then est de meme des croisemens de voix, et de tout me A quatre soix, ces choses qui sont des imperfi ale. voix Ane, supportables evest pos svat de tes edu . dlans tue composition 3 seiiey tutes les voix el vieine ement tes diffeérens choeues qu'aprds Paulve, cle Ayrie que je do ye espe, Les eo ne paar exemple, He eomp dts par even re, of tautes tos autres vin Prisaient une chant en notes Wane langue d i Fit dos ce morceau rs pve ant Ao reste, je me mete sur bes enmpositions ale ev geare: Fexamen attentif de Fexeample que fe tapponte re dans une analyse lon) Warette doneyen faissol renagare qWied Fisit by série des tudes qt eignera beaucaup plas ae rhuses que je ne powerais fe we Ht Batis vet les lines su le pas pouvoir aller plis loin, Souvre ane aie wouele, au mays ot eo 170, nouselle Garside va Soustin devant was nn proneipe seu et Beoond ee RYRIE a 16 voix de La Messe intilulée: st pcos, pxe moms, gois cowtma sos’ de BENEVOLL 8 ener, Bf ener onan BT 08 arRo Toe OF 1760, TE Titer a orn eran eee ee i foam ee ke FT Le yen oles 1H8 RTtee 1760 wee TABLE DES MATIERES. PREMIERE PARTIE, sate LIVRE PREMIER, bu CONTHRFOINT SIMPLE skorion 1. du contrpuint simple & 2 ruie, suartem 1. Lu Gouleypoint simple de note contre note on de premitre epee cuarrene & Dil Coulrypmint simple de seconde espier oe de dea notes conte ane cwareeme 5. the Coulyyporn si Lavine expdee ow de quatre moles rant une euarseme A. Dh Conteypmint simple de quatriéme expice om de dee notes sneupies canter te euarirae 5. Du Coutrpoint simple de cinguidie expive appcl® conleepoint fleuri sseerrom ur die contrmpoint simple ts evie eMApremE G, Du Conte pint de premier eypice a truis suiv cwavrrax 7. Ou Contiypint ce seconde espoee tous wie, om une expen 3 trois soi. me. Du Conterpoint det cnartrme ®, Du Coniepaint de quuteidie esplce & Gruis six emarizar 10, Du seortom rit, du contrepoint simple its rab ewarrea MH. Des Cintrepointy de premivee, seconde et treisime eaphers 3 quate voiy cmarirar 12. Du Co pint ale ewavrene 13, Ou Contiypoint 3 cing, six, sept et bait sony ¢ ewantene 1, De quelques Contrepoints conditional. 08 LIFRE DEUXIEME, DES COMPUSETIONS RASERS SEH LE: CONTEEAOINE SIME srerton t, de Cimitativn. ‘emaparae 1. C1 que Gest que Tima cuaritaz ® Urs discroes copiers, imitation emariene 3. th Anntepoint Citation + sown elveury emarirne 4. Du Ganon $4,000 Canon sample 5 dean. sin, 3.2.0 Canon simple 3 trvis soie $180 Cama single Squat B.A, Du Canon 3 cing, stay sept. built et un plas grand avmbee de sniy euarrrmt 3. De divivsey copter de coutrepoint sue fo plann-chant ot partival@veamet a le fh Uterine s cuartene 6. Deo canqunitian 3 growl wane ae oie LIVRE TROISTEME. DU CONTREPOINT DOUBLE. rate CHAPITRE 1. ek oun Gest oUF Em conranrornr pouaus. 187. Q dents, be de (oat poe feappe! oh apps evdivail que par cette prodigiouse vaniché de for exposdes dans les deux livres ‘prsics!- terme de ty ew lique des sous est alteint? et de wnt que ce west quane fuible partiv de eelles dont Ms ie est sosceplible? Tolle cet cependant le vérité que ls suite wera jusqu’a Midence usqu'ici, nous n'avons cousidéed Les sone que dias Tele in nddiat qui eésllait de leur rapport, en sorte {que le compositear, stant 3 soccaper que de Charionie quil eit, et ne songeant ang este ye pas Ri die des voix,tel qu'il Bwait Gubli dsbord, ne fist, quelle que Rit dsllears Ls forme de ss composition, qu'une o csion simple, an Contrepoint simples mais si nous supposons quan View de se horuer 3 celle speculation, i digg srmoaie de (elle sorte que Tordve des parties puissé dive renversé, eest: dive, que ce qu'il donne aux. voin ites panse tre transporte ae gone et lessor oreille: outee le ropport direct des tons, A dovra cumsidéver were celui qui Contrepost doxble. Ve Bi 1 plusicurs andes de venverse ode Th ANH, Co wast point une découverte nouvelle que celle du Contrepoiat double: Zino ew dou des régles thet précis, evlis d@s-tors son opération sera complexe: il fers ex ridtés d'un nouvel ondte.De plas, si fn déeunre qui dont les fo won appelle fine souree de het des compost sont basdes sur eux, om veers wagcanniy in cessamment 6e d wie, dont les deruidres Fimites sont peat étee ‘encore incannues. dave te SE chaptre dea troisime partie‘ ses aitationt harmoniqus, dot ba pi jan pirat ey 6558, et ew parte comme dune chore ennine de ses contempocains, Cependant ins ne voyons pas que les compositeurs te sidele en ai nous vestent deux, Mais. com- Ht fait usage dans Tes ouveages 4 coment du dix-seplitme, ley plus grands ongoustes de (Malic et de WALL wey tels que Freseubildi et jcheidl, en enrichivent leurs prods ont donné Cerone, dans som aot Vow voit aux details qu’ Melopros et plus tard Berardi, dans te second livre de sey Documenti armonici, que ce geme de repoint avait ABeclors introduit da wa he Fart ane sorte effervescence, qui devait et telle g 189, Cest un Lat connu des harmor quvon le pratique aujourd’h len expaseraé les pri tes lex moin rates clant donnges’ elles fo het Mi, par exemple, st le conhaire,il en aévultera an interalle intervalles différents selow que fear position respuctive est ou supérieure ow inférieur formeot yue tierce, si Mi es de sinte, Cest celle Faculté de ch 190, Le renverse Poetaés, eres de position respective des wotes qu'on appelle renversement 1, apfiqad an Cou epoint, peut sopérer de trois iiveyen teguaportani 3 ta basse o€ ai elit {it 3 le bases cee. opéestion sappelle Contrepoint doubled Poctare: 3° ew teams wrtant 3 La dinidme ie qui était au dessusyet 3 Moetave supérieur outlet dis tie ce qui était 2 Bautre, opt tail A la basse, c¢ qu'on appelle Contreyuint 3! ew plant a ts douziéme, ow double qu ait Pane dex partiesyet Bae ne par le nom de Contrepuint dohle. dita donsizme, O ait at Contrepoiat @ Voctave, dla diziémey a tu dousizme, Les principes de chavaw de qwvon des casei pla aiple conteepmiuts. fer A Ls mative des chapitves suivants, HoT oy 0.2) Bee ce ro00. CHAPITRE UH. 191. 6 repaint & be vein i a double ee jeure ow 2 Ii supérieure, puisgu'l eat dest rsd misis Guat stasuver de I possibilté du renversement, el pour y parvenir, il but woir égard, a ntervalle produit pogste-aemersement-un intervalle 1 Tau 0 mature sent des consunngnees + dissommanees, Eu effet, ly tieree produit In sixte, Is quarte produit La quintey be quinte denne la quatte, of 4 site 3 In Gree, Quand aux dissounances, le ie, ot celui de La septidme,’ bs seconde. © remersenent de be seconde produit La Mais be quavte est a e cunonnance faible et Pun oflit peu agréable, elle wtestadmise déns le cone trepaint que par syser comme retardement de AT suit de Wh goto n A wins que ee me soil par syne ieee’ feu ai expliqué le-vsisow préceéden wed hoint emplayer be quiate dans le conteepe pour ne po seni Ly quate ant converse 2 66 qui donne aw vemersimient a quarte vetardunt ly fiero, ant des dissoun: et bs sept mises be rdgle yaine les admet que comme des retards de eon _Volot al naneesven sorte que be rdgle Kautre est bon els peat é que le vedoublement de te seconde ne point X Tootive, ear be remer — semeut produivait une seplidme qui ser par be hasse, 0 sa sail, es sig © exuaruE, 5! On we doit point eroiser les voix, ea lest Evident qo" sty await point de cemersenent poss exvalles resterafent Les memes sibleyet que les moment di ernisement, soit que fe eonteepoint Fut sw dessusy soit quid Ful ww il pourrait en résutier des 8! Bafin be eaintrepoit fer serail de placer by aur qui be reuverserait hues ales porte, maim 1 natarellen come Te sopran et le dles sui 4 eat neat Tew e tly base, A la ve sis on aie duit goint ouplic# quit stagit Get des voix qo le renvdese val ats an or, a fe conta eut serail 2 pew ped uvntales Le srcond incomeévient qui pourrait matte Wun eonteepotut ent de voix au rem nscyuemment de vendee 1 gloss qu'il aut su Lapplicatinn dans tes exemples suivants Fetyet C2 1760, (2) foe litte gs + du contrepuint double 3 co pout be yoir dans Tes exemple suivants Les développements da qu Fimitation, inden quem peat ter de celle mie di nA ta qui inférieure, d'un long développement, en conteepoint a Foctare. 56 Eeteet eb RO, C2 que! voix ane sutre partie a be tien 1 Faiter toute dissonance. 8 Ne se serviv que de la Geree, de In siste ow de Do 5 deux sintes consecutive ‘ wavements contraire ow oblique, EXEMPLES. Fee? dota & 2. Contrepoint double a Toetave,d trois, voix appelé aussi coulrepoint triple (1) 6 des auines par e aussi hon entire Jes voix supevieures, esr chacume elles dail Inisie que ee chore duit 4 © te A dew Servi de basse 2 son tour, Les regles teepoint 3 To An sont done applicables & evdieis lant 3 Meégard de la basse, que rel ent 4ux parties superieures entre elles, Tyute aulre dissonance que ts seconde on le septigane ay doit done pas étre admise. On ne peut y Bite usage de Pharmonie de fierce et quinte, ear aque ta quinte engendre Ta quate par Je reve 1 tierce ot Ia sine fs eile quarte of sinte 3 Pun des 8 u doit y vejeter aussi celle de ti eel sine, jent entre elesune quinte ou ane quastey ot Len : 4 wine, dant bornded un t2s petit nombre dinkaralle dit sulterit ane ha 105. On voit par ce que je views de di que Pha ‘lee souvent ave et paves, Cet ineonscnient, inséparable da genre, se corvige par Pélgance du mowvesient des wir, les repos, les renteces, ions, enfin par tout ce qui peut détourner Fattention de Poreile,et I fire wut de plnitude “buns Pharmonie. Tl est bon de remarquer que Pinmpossiblité de bien fini Je contvepoint, en le remversant jusqu'an bout,” fit wntsndcessaires pour oblenie ane bonve terminsison, EXAMPLes. A remersement. Bote hi, 196, Lorsque bs composition nest point clablic sur un plain-ehant donné; Fimagination, pls libre, peut d vem dons Res imitations eu or un tuag.plus ¢légant au mouvement des voixg cela se remarque particu tepoint double, ExemPces. A renvervement. §5. Contrepoint & Toctave, & quatre voix, appelé aussi Contrepoint quadruple 197. Ley régley da coutrepoint double 2 qustee voix sout les mi cna ow aye eal wre obcacles & éviler, La tierce doublie, ly sate avee Poetave repent & Foectae deailée, swhelew te dad — A Ls ewe sou Tes seals interwtles qaton puisse y admettre, Hl faat, commie je Msi dit preesateanment sin. Quely APharmonie par Veg des mpuvemients el Vintérét dad Ww unm de Contrepoing quadruple, ea saison dy nombie dev Wore C60, EXENPLES. AT remersement tranypo puur on ye lpm Toone ds wi 9: remernement, wotetee 1760.05) EXEMELES. imitations & quatre voix en contrepoint-double & Toct — 2 tee erat ce rH) 0 _ CHAPITRE HIE. 198. Le Conteepoint double 3 1s dixidme est celui dans Lequel Ia pai du dessus, et ka part se remerse 4 Toetwe X la dixiPme, ow double’ tieroe,*au-dessous, Pour se rendre comple de ce que eviennent les intervalles par le renvers , Lest utile de se metive sous les yeux la able suivante ee 1.9. 8.7 6 8. 4 3B. Reh TL résulte de Vinspection de cette tables #2 que la rion ne peut ex faire plosicurs de suite, puisqu’elles produiraient des octaves conséeutives; 2° qu'il fat diteregalement dewe sites de suite puisque ces sivtes produiraient des success jeroe ayant Poetwe pour renversen ws de quintes au renversement; 3? gull ne fut aller la tierce ai 2 Li sate par mouvement semblable, ear le renversenteat produit Te passage & Tuctve et a la quinte par le méme mouvement, ce qui est prohibé, comme on sait: 42 que le retard de la sixte pir by sepliime o'est point praticable, car i en résultersit.au remersement un relard de°quinte par ka quate,qui cal inadmissible, §2 que le retard de Poetixe par b neuvidue, donnaal:Tiew au retard de tienes par le xe- conde, est Us bon. EXEMPLE, + “490, Por une. opérntion ‘analogue & celle qui se fait po oS quatre parties un conteepoint 3 Is i le conteepoiat 3 Hvetie, on peut arranger dtois ime, composé primitivement & deux, Cet wrrangement se fait en a tierce inférieure, ou 3 Ia sixte supérieure du dessus, et une,vutre a Li tierce supe. reuse de Ta baste. TI fam dans un contrepoint de cele espace, dite les dissomances et qui CEXEMPLE., Ajoutant une partie Etat C4760, (2). Temersement X Ia 40: Voix ajoutée it tee ince du des ‘weve ow ala diviémes 200, Un c quan le renverse A volonté 3 repaint peut Gee compose de mani’ dlonue i celle espiee de composition Ie nom de Contrepoint mite Tout coutrepoint 3 1s dixidme, dans Tequel ow maura fil usage ai de lk quinte, wi du, retard dete par Ly newvidme, pourra se remerser 2 Poctave; tout contrepoint X Toctave, dans lequel on a*sura employe deux tierces conséoutives, ai le retard de tierce par by quartey ai celui de siste par Li septidme, pourra Mais ces conditions hornant les intervalles dont i peut five an tres se remerser i la divi petit nombre, nu accompagne ordi ins Pexemple suivants bot ge trau,(2) ‘un conlrepoint de celle espoee ps plitent Charmanie, comune: w Remersemwat i Toctave sapérivae Paafie eecompagaese Remetsument 3 Fete infiriane. 2, - Partie daccompagnement. Remufsement 3 Yeti, Reaerrement{i tp 10t eomet ce fan (2) 13 CHAPITRE W. 208, Laisyurun con peat reaérser Ls basse 3 Toetwve supérieure 4 le dossas bs dousiéme ow double quinte Test aile-@woie sous Les yeux Le table suivante, pou de celle uatuce. 1254 5.67. BY tm 1 12.1, 10.9 87. 65. 4 3 par_celte tables? que ta me, ne peut Zire employee que rement descendant de quinte ou montant quacte, afin que Ii septidme se sause repaint ext compost de mani fériewwe, on lui d Je nom de Contropaint & li dovsivme xe rendre compte de ce que deviennent les le, ayant pour vem par liaison contre un au renversemeat sur La tierée: Renversement, EXEMPLE, EXEMPLE, "Que In neuvidme, retardant Tooke, atest dant la quinte B!-Que la seconde, retardant la tierce, est admissible, ayant pour renersement Is onziéme, ou double qui te retardant In dixidme, et rice versa 208, Il est important de ne point sorlir des Vimites de tn dousitme, cae tous les intervalles qui dépasse- \ produire de eeoversement réel > admissible, puisqu’ele a pour reayersement Le quate re ricnt celle dtendue ne sau 205, Liincomenient du renversement 4 la douzidme consiste 2 jeler ce rewversement cans an ton tran eva fon am y bvie em Te tratat oninme ane inedelton & te quite, 0 uieyen dee sigtes op cideatels, ley que le 8, le, 08 leh Pour préparer celle modulation, om se seit dimilalious qu’on appe dle rempliasage EXENPER, vAfot C1780, (2) got 3 a QOL. On Kongoit que les couteep nlervalles, ne peuvent adieltre ces condi “des contrepoints & trois ou A quatre dont toutes les voix se reuverseraient 3 La dix bre a le de Ata dousigmes mais on peut, dans des compositions & trois ow a quatee wir, faire auquel les autres voir servent Frecompagnement, comme on Th vu précédemment pour le cespice &-dein, contrepoint & la dixidme, 908. On peut faire aussi donne la sept semeat 3 te di exewece| ls Ala dinkéme et ba dousidme” dtant bornés 3 un trds petit fons rigoureuses quventee deux voix, En effet, i de ext coutrepoi le, susceptible de, se renverser 2 Tuctave, & la dixidme ot 2 valles de tierce et d'vctave, seules cunsonnances qui. per Etec ce 0: Remvergeanpt i Tote. Bon, et CF 1760.02), 16 B.Teet CF 1780.09 CHAPITRE V. 206, Les divers contrepuiviga bo nsiga’ well ite edlles I moins curiewses, mais plus siaguli jai expliqué préeédemment les prineipes, trouvant leur xpplication dass e coneodrant plas ow moins, selon les cireonstances, & sugmenter sin ‘effet, “sont tous fen eat pas de méme de ceux dont je vais parler: ee » Pane t des recherches plas vu ves qp'uliles, et dont le résultat ne satisfit Poel qu’en Lasso quel se 3 desivor"A Poreille, Si jlen parle ici, cest pour eompleter La série de Bite qui peuvent ressortiv de Ia combi- nison des sons; mais jengage les élives ane prendre de ees choses qu'une connaissance sommaire, et 1 me point perdre en recherches vaines, un temps précieux que reclament des dudes plus utiles 207, Le premier de ces contrepoints conditionnels s'appelle Contrepoint par mourement contraine, parceque les parties, en se renversant; prennent ce mouvement. Ces conditions sont: faire une harmonic idee qui, aprés.avoir été Iue de gauche & droite, selon Musage habituel, reste régulitre en Ia lisint de droite 3 gauche , aprés avoir renversé le fieres en sorte que Ix basse devienme le dessus, et le dessus, a basse Pour fire un contrepoint de cette esp2ce il est rieessaire de se mettre sous les yeux ane table o@ la gamme svcendonte du ton, dans lequel om compose, se trouve plore au dessus de la gomme descendante, com f1, Ri, Mi, Fa, Sol, La, Si, Ut, 5 Si, La, Sol, Fa, Mi, B&, Ute ette table, on voit ce que desient chaque note si ren ts ainsi Is tonique reste toniq ne devient sixidme, &e 208, On concoit que le renversement se fasant en relournant Ié papier, les intervalles restent les niémes ; cen cffet, ls tierce est toujours une tierce, In sixte une sixte, Ge. une seule exception se présente,cest leq te Formée pat Ia dominante et le second degre BES qui, a renversement, donne be quinte mineure en toe la note sensible et Te quatridme degré FES= ew sorte qu'il fant se priver de ext inlervalle, Bar be me Joonant ew me motif, foot mousement allt du second degeé 3 la dominante, ou de celle-ci a second deg A des intonitions de triton ow de quinle mincure aa renversementy doit ire rejet 209, Les distonances par retardement sont inpratiquables dane ‘ee genre de composition, ear on sat que leur résolution doit ee faire cm doccendant or il est rsident que dts Te moe Forait en montant 210, Le choix des cls pst pe pial par mouvenient coalasire tna i est ini t pour éevire le conte penable de placemat Ly clé qui sert 3 lire duborel de guche & droite, celle quiyau renverse- ven doit serve pour fine de devite & gauches cette cle doit re re rersce,Siles parties deviensent typ houtes ou teop basses aw nemersenent, Lorsqulon veut lie Le remersement an eomrepeint par meu sem alla eg ee 8 ite ba prsente devant ania n reaver Te papier pour eet usage om met enii= resireniet ane double el? renner at com acerca da moavenen toatl seconde ens baie, ro thet OF 1360.2) atuens du contrepoint par mourement contraire i deux pari Lorsquon veut fire un contrepoint par mouvement conteaine 3 tevis oa X quatre’ pasties, il faut dviter r dans Pharmonie de fierce et sixte Le tieree a te patie du ersement, fi et aisle; eetle tieroe, dlant mise Gere et quinte an remversenent, Toutes les parties doivent finie par Foctave. BXEN?LES. lea, parcequil en résulterai Ia partic supérieure, fs eae CF 160.(2) CHAPITRE VI. 212. Lin contrepoi compose de muanitve, qurapeds avoir od ch fom le fisant de gauche 3 duit pont c encore en alant & reculons de dite & gauche, Sappelle Contrypoint simple rvtragiude, Si ton peu cen coulre fe renerser, em fssant do ta bases te dessus, ot de celuicei tx base, il prond le double retrograde, Les auteurs du £72 sis Yappellent Contrepoint em serene. se Contropont ole He Msignaient par le mot latin barbave Cancrisans: les Biunsis La difficult de ee contrepoint consiste & Le rendre chintaat ow remersement, TL wlaet aucune disso~ faauee, soit comme retard e eousonnance, soit méme co nate depos ges car ces notes appartionneant vax temps forts dl le muavement retrograde, axEM PLES erat ce tno. (2) ae vate ts ee pga A uy. pos plas de difficuké 3 derive ce genre de contrepoit 2 quatre parties qu'’, tits je me dis jrenserai Pon donner un exemple, Les ragles da contrepoint double par mouvement xétrogeade sont les mémes que pour le eonuepoint imple, 4 exception qu'on ne peat y emplaer la quinte, parcequ'elle devient une quatte au reusersement A tvvin et 2 quale partie, fat éiter be quatte et la quinle, contre la partie superiure et contre ta basse, isis ees intervalles peuvent se fire entre tes voix da milieu, parveque ces wix ne se remerseut qu'enlxe elles, 3 deux vein, exer. Bot ete 1750, (2) & tens voi Reaersement par, mouvement nétrograde, v.Teet ce tra, (2) By CHAPITRE VIL. M4, Dans ov euntevpoint ai ent se Bi en retournant te fisre et Lint de gavel & dwt, fos weet. On intersalles restent les mimes que ‘ans ordre peut employer que lor intervilles canons sins aucune notes de paseeg dans Remanquee qu doit employer aw renversement les memes cles 4 ro dircel, én reayetsant seulement ordre dé leur position: ainsi ta clef da dessus devient celle de be basse Ito devient celle du ter, celle du conte et rdciproquement, Les clefs de Sol ot de Fa sont avantygeuses, parcequven se ceuiversunt, les lassen! be condeepoint das le ton de Houdve directs eest puurquoi on les che rement pour Tes parties extodimes, leur ent rsppn dango se prove par te tab a Ws fur exemple, employce ance eley anettal te eoutrepoiat ane tevee plas bas au avieesinaet ie fest pas de mde des outres clefe 3 Mgard de eelle de Fa, Li elef PUI sue bs prow ge We! ton au vouve aut soit a iPae 3 be ele, seit an bg Lass Queliuetiis ‘que le conteepoint est fit dans er aystOme, yer be yuinte swe de deanincntey parcenqutil won ésulte pas de quinte avin 915, A his parties il ant pheee be tiene de Bae Teaverses Te Tse par Tie in reprise. PET eAGE EHC rot tre era CHAPITRE $1, ane, Le iste ¥ iuiler pour an ehucue an theme propose par Toute, nan seule divisees a Haque 3 bit po eds ehaeus, HL ev Avcpuint dout il est ied question se sosant Loe parties, ais en conteaine, Dans celle ope Ie dewous se vemverse 3 fa hase of fellused aa dessus; fe conlrulte se venverse au (dnor et edeiproquement, Remaryurz que Te a seit 217, Ta nent 2 vérifier ce que devi A toutes les -p jon d'un cmnlgepoint diuble de celle espice se Gil au moyen de is games inser quis les intervalles au renversement, Dans La prem gumme en Et ou gamme naturelle, on up) e ne, quan appelle da soprano, commencant par Let commengant par le troisidme dé; asinie descendante & la basse ot Po rolion entee le coutealty et fe ténor, L’objet de cette gamme est de placer au renversenent tes demi-tons As mime place qu’a théme; en sorte que Le tonique, descendant & li note semible, se ee weve par Ie tri sitime degré, montant au quate Soprano en Basse PxeNPLE wen oe Contealo of par imitition fandée ser le principe de cette game inverse, 218, On fait usa de cette este dans fe ame tant que Te thgone 0 primilif, sane addition de didse ow de tat de He aw quathigme eeged, it Lut changer de ite par wnt i ee game 3 Fi ob ex eamplayer ane alt Ha note ain. dy eh de be basse que dar contralto of du tear, Les aa ens, qui ont trsiké de Paneienne tonalite « dloneit 2 ele wom de gamme pars Ja Conlealte renin, yarceque te septicme degre, eeprésenlé par by et en Tenor A reste dans fe mde etal que dan Letom pri eT e ITRO, (2 Exrnrir. de remersement dune imitation foadée sur la gamme par § Jacente, inate, on se sext dime gamme appelée par § mol, ascendante et commengant par Ia tonique a sprang uimengant par Te septidme deged & Ia basse, Dans, celle comme, la tonique a om vet le sei Gasnme par § mol. ne degeé } est oppost 3 Soprano en Basse, Conteralto en Tenor. nxeweLe de renversement dune imitation fondée sor la gamme par & mel. Thime, ons dharmonie, il faut eviter qu'suewiie des pants in- 20. AT frieures fassent une quart 144 A mains que celle” quatte me soit ane ante de passage par degrés conjoints, Tl that vance par retardement, jue pviode du théme Fis son entrée avant Ia Fin, de bs Je atin itor tes vides, Th visu de-cate obligation quelyve ii Tl est mecesssine que Te ve période, bu ou nie este a coullé pogiels terminaison des pulvioates ex v8 i) wh \ Se ae ee ete ee en eee ner eae oe eausée pean semblalle travail "Theme. Ee cme water 60,02) peste Boker © 80.0) a betet eo a0. (0) “so CHAPITRE 1X eyle contrepoint 3 Paetas B24, De toutes bes espoves de contrepoints doubles, ages dans Poncienne res exempler de contrepwints i le divicae ot 4 Le doucidnue, paw mouvement dirvet, sal muvique instrumentile, mais sree certuues libertés, qui rdsullent de Gaeilites inte = notion ef Werceution affertes por les instrumens. Car alluce plas Kegtre, plas libre. pls iahévente 4 he Aonalité moderne des intervalles de triton et de quinte forsenent, parcegue Piccord de 4 pheds ‘dans Mharuanie, an allaquds par svat fe ek sinle earset Js quinte acme, produisant Ie quarte au re preparations de cadences de ls tonalite moderne; telles sont les madifications inteudui- tes dans le contrepoint double instrumental, par les cumpositeurs, depuis le dishuitisme sidele, seulement dans Teomane Pun orehestre, 15 libres, Une singutidre cnergie résulle de cette Wom touve de hexay effets: dans plusieurs symphonies de Mayda ef de Mozart © le contrepoint double instrumental, toute dissonance produite par li prolongation doit fic ré, comme dans le contrepoint weal, quels que svieat juels est cachée 1s profongats me, qui produit aw remverse: re sa résolution régulidre, en deserudant d'un de ailleurs les ormemens sous fe 294, Las dissonance de neue be sept por Te mouveaent descew sumnewtal que abs be wea dant de Ls partic inkevieure, nest pas plus admissible: dans le coutrepoint it ~ onie radieale de oot exemple pe tre Set dan pati. eawersemen Salas = f Cee 2 Remersenent Les deux harmdnies marques (1). Ul), Fimt entendr tw of sinte ayni, diane des ca semblibles est admissible, parceqatil utest que Te reyssentant et be beodevie de Piccard de weer et svt qui se Lil entendee 3 Js derniére mate du second solo tonet 1 spate ef site de eet exempley manyuds (3, 60), CD, saat empire pour by absolut agile ot eater de sept ew des frasinents de prdade, Ces successions havmatiques sont A double insteumentl, Les efforts Lats p aus ces os, Want eu pour résallat que dere aitinent ae Vintersslle A, on evite Bacened abe quarto et quelques jioue diter Pe plate, sans Gar Mose Als fin du canteen eh useint te ante deh ot Pune hurmonie pine, on iy ngee, comune dane Peveunple ms Foret OH) das ie snusique tustrumenbie, 2 des mils di une phrase dase lone 12, soit aver une poste liye sant toutes Tes pavties, Tes eles celativen d ce systéme de Vempled du comttepoint dv x que celles qui ont dt douaces prcedden-ment. Kv voice quelques eveniples, & tenis PXEMPLE A Krois parties. empl 's le conteepoint est quatre parties, le rensersement se transporte quel celui de Ls ps p.diiter Ie monotonie qui serait ke fos da miéme molif dos an méme-toa, Vote Cs 180,02) LIVRE QUATRIEME. DE LA FUGUE. — CHAPITRE T. perrwrtiom pe°4a rocor er pe se: voir développé les prineipes et les point simple de Pinitation, du ie une sorte de pice das in du cvnteepoint doubt reste plas qu’ Iiyuelle toutes e+ connaissances et en Fagor, tx mot takin Pages Fre, ¢ chereher et Seriter alleen: 897. Les firmes de ta fugue wont pas toujours été ce quielles, sont aajourd ais Ce que Tes auteurs des _qiintitme ef sciscmie sideles nommcnt.sinsiy ae diffEre pss do canon (a), Dane be siete suivant ae ne it Wibrey oe fient Cari, Stfinn’ ot leruntre Sour qui commode layées, asee des conditions particalidees, gow ea tte p coeque, dure une ¢0% sat das Tears div psition de cette espeee, les parties sewlfen! ws ewirder et dans leurs repos J forme qui Las fugue Figmupewse que lee le conserve entcare aajourd hui, et sues e-sivement tous les dibils fureat pr feet Pest qutane iti re. Moins libre que Kimitation si m, elle nt ane eertaine phiase appelie suet, qutelle vepeodit dans dre détermi llivers fons, wee certaines modifications, et dans w 998, La cond foie A ua autres pr igulidvey it faut que be passage Hippeet immediat, comme dune tonique du tom de sa dominante ssenlielle dy sujet de bi fugue modeewe, cost quit module, cesta dive, qi alle Pan Inns non RE ee eee 3 omentondment en buiyse das He tow Av rome fo Ls vie pi Bat Le sujet an oie commence I aot modale en retonrn, swt, Stappelle Reponse. Mais une diffu se présente dos le premier abords Ie sujet, Serendante ou, dese soit Ia forme de oe sujet, site marche est ascendisite, i pareourt he quintes si le marche est descendute, Pinleralle pareouru est une quarte, Matte ascendant mewere, BEE La tepouse doit are Fimitalion du sujet walulont, suit ane “marche rales quelle 4 ssi Te sujet va 3 be dominsute en miontant, ly apo webs cele pour xetournoe & bs toni i le sujet ext descendant, Ls ecjpuase doit Mais bs co te pied onli une 4 ces deus pointazen deur parties indgalessear iy x une quinte de Li tonige & dinate 3 Bs to matehe. TL est que et sm ee ion dun= a repunse pour qal ote pos pls at que Bs Conigue a ster winsisony ow qu'elle ne deseeude puss plus bis si aa marele est des 929, On accompagne le sreonmpaguenent est ‘ajel par un contrepoint double 31 nnise. Larsque eet lo contre — sujet « sujet ot de bs sufets, Sin Pu jets on lt alors que Fuge west a tris sajets, de dais Une Fugue Bite sur ee p wappelle Fugue @ d quefais des con er que ee oveait dive Fugue dun sujet et duno dete Pekin ow ene propre, el qi peut indi euntresujrts, Voutclais fe est any ceonfarmerst 3. oasage aan bo si dela Vagnes Fag eal ein erm aan 1 ot pngsarun sum Ta) Tinctais, dans son Pormicoron Notiear if fo oF onan, aan, farm, #1 berdant WS 0 950, Pk is que fe propre de eB o est de Bsine enfenudie le sujet ef a rep Finns de fi diverse fe passage han ton & Pvutee se Git ay moyen ia use er ites RSD sv dans lesguels ont eeproduit les sujet, fe» véponsesy ef le moyéas vou euler ‘on leur donne tes inns episodes, de diverticsements, de euntrepuints de rempiissaye, ov Stuy! Fiawe, Le choi des ypaser seppellent modulation de la Fugue, ox conduite de te Fugue naivement que Torsque Te sujet est Fini, Vers be fin de ba Biguey et ase plas serie, qui commence sar le sujet meme: of vin (mot quon 4 foancive par celui de Servite», pareeque Tespece de conversation que les Voix font ewtee alles semble d a5, Ly F veut Te sousenit she webu plus active, plus gerne. loigne's da ton poumitit Porelle per ansible de fs eee mitation queleomquey Iosque to Vi ude Peidae ‘ ate que toutes les parties Pane Fugue biew faites teller que La reponse, tes divertisr ayant parcoura des tons plus ow moi 2 pour Is tui rappeler cuergiquement as ‘on Bil ane te sav bo dowinutte, et Ton y bit eutendie de noureau te sujet, ow an fon donne & cette tenue de basse Te est 2 plas de dea ps On vers paw be sens, ls siwtto, of In poidale, ont leur source dans Te sujet et dans les coutrepoints, CHAPITRE HL. 955. Les Ualiens ont donne différents noms life, et by weponse consequent... Dvautres, et west le plus grand ws Pont appelé aniaitent, on uu sujet de la Fugues tos Ire, Iai ont donne Le noun de proposta Nous, avons franeisé celui de risposta dans Le wom de réponse. od fon sagt 954. le west pas propre 3 dovenir le sujet dane Fugue: il se peat quielle soit ngue, ou Lp courte, ow alfetde de transitions ineidentes qui xeudeut Lx modulation obscurr ls suealisation difficile. G55. Si fe sujet est trop ton le defiat de passer plusieurs fis par les dordes principales du ton, ce qui lui donne de I ig0e esl vague ef sins effets presque fonjours an sujet de cette esp wantonie, Si Fin veut dhiter cot incoménieit, en dannant a la seeo le partic da sujet un aulve carnetive qua commence ment, it semble alors qu'il-y ait deux sujets cousus 3 a suite Pan de Tautte, Les Taliens dlonnweat 2 um sujet te ecte espe le nom adnament, mot qu dis, ce peat se traduire par celui de March eremrun de Andamente, = 456, Si le sujet est top court, les enteces des differentes voix se suiveut troy prccipit ps le temps de saisir le seme du morceau, et les modula ses, Les Toliens appelleat tac un sujet de celle nature. Tocsqaron ne veut pas ire ane Pugne développs andent Ls fin eCun € ‘comune: te re ert ends andlyfions de & Fs Aiflieile de a QT. Le sot epee ou vet slang des we,se seouversit ou trop b es aves prvtistn Cetendue que doit ait le sujet dune Fugue: elle ene Gian Dass Bos saces ae Ly yaleus diame vonder if peut s¥te vue ordinsirement entre tenis of quae le jasqut ix mesures a deus, trots ten ps PxeM rs es, A temps Feo tates élablies sur Tes tons di ph I aty avait poi de que es compositions ‘ dle Ba tosiquee & fe tes ou ds celle-ei a Ia foniga re que Le aeponecy bie dip atertlle pst invevyalles ce qui élait diay te blade Sai Tung Aieure usage de Le faze que ésTise Dese be tonalite odes unt essentielle iy a pesyue toujou 240, Lorsqu be 5 ve Tes enedes principal de Biyve tonate, ou Bayne te ton fest de Taio: Le aut yen. : i lose { WOE yl fy er es dln desire pra ol np le dpe eee Sees eee ea Resnaayier que dans Le Bayne tote Ue few que loos bi Bayne 6 donne te sone de Haga imitation 3 eelle oi Ie aepanse ne emmserse ane partie de Ta Ravave da sujet 1 Alans Le acfpance dun sajet de Fugue a pour objet dstenulie au de nesereer les inter Sethe afin de ae pus Ls ditions eunsiste 5 eel Lael sles deus operations dit Aue Bite © eveannsitee Pondevit ois on diab fine, Powe vesonte oe puitiawe mee suneds, it Giwt avoir égued a Les sujet wauteat de Us toate Le stonanante, ot de gellesed be taniquespoasent Te Ene depts inmte 4 stan Ts secunda de Le tovique 7 Ia tevtsieme, de ta domineemte a be ants Le quatricane, le Lado iyue ew de Ls towique abe quarter it faut ageandiv tes intervalles 869, Cos priacipes 4 bass eegles sais at connus, il ne & le guide dh + dominante pa ss que de trouver Femdroit od Le mutation doit de sechevel nse Gait en eépetant Le dominant te 1 ye dasa pons 3. Si Le tng I co be reponse doit se five en montant de seconde, de Be dominsnte. en montaut par fle tiene reewene we Te tanique: 81 daswinante sivement de tievoe dle be dominaute ee tomigae Potentpn J.Lo reponse deat (sire aw mmunement de tieroe de la 7S Tarsque de to le,en se portant dibont sue le quatridme de pa a moaveRent Ate quate, 1s suadulation ne cenvent Us sujet, He fiat slurs 6 th ate se ie, et placer au men réponse Le nute sensible da 6 ie note pour Ay mutation, cette exy she by tong pout se Brive 9 Wy avi ane apt ile, Je dois thew obserser, por accasion, quton write Le boate ane repo por Ls position de by note se Be sujel, Fes jours oceper Ia mgme place dbus be rcponse que le suivant est a ae fe njet de cette espeece sPNPLE, que 3 som ey fiat plas be ennsidcser connie uno wlonl, mais conte descendants data spo ante de oer ve dels toniq dls ce cas Ia gle comerrnant Tee SPaDLE. SP Lowsqe te sujet dle be Fague va de la sate par am quosvennegt de quiate ex amontant, fh adpse se Git par an usenet de ls tonique, Ene Fugue dle exter espice est rcoy'elle Bit entendre dbord Tos condes principales du tonyest Five, Us tonique ot be do OAEWPLE. 92 Dans Hos Fazuos seat be sujet ante Le tonique par aw amourement de quinte en desvens® si le passe de Le ebuminante 3. be towique Few par a dew “owt, on rpond par ws veiment de ques es ee peer 102 Larsqetih deus re de be toniqae 1 8 by dowmante, it fudiit, pour que be Fugue fat to it que be medaltinn ne Kagae sembh ij jb ed plus de tis muusements de Iv ionique 8 la daminante et de celle is deviten dias des ons avinewrs ne sont pas exxetenienl 20 de Ts damunante 3 bs tuniqueyet de celle ants de quite et de quae ey fave aati de mations duns, be ep on co sevail fatigumte, par Pincevttude qu'elle h de aye es seas tons ey qui preset de placer dans Ta reponse ls dewi-tins da esd sa mide endruit que dans le sujet, p & Das cette edpansey nnale, Le secon mouvement de 42° Lorsque le sujet fit um -e mutation est tonsle, ls seconde scet 3 dablie le Ltn uiblsble 1 dominate 3 le note seusibley be aponse doit dive inte du sujet « pour eeponse ws “mouvement ul de siste minewre tay mouvement de quinte mineure de ls tonique a la ute sensible da ton aouseat, oe qui ctablit hivw La tose iF en eesulte un défaat pour in — BALM PLES 445, Ene lant distoniqueieat de’ la ton part apitulont les fats exposts dur analyse préoédent te dans La wiponses 22 X de Bs dominante, demande un mowsens rales 1S tout set” We 3 La domiinsnte ow de celle-ci 2 ta toniquey demande be vépetition de Le yres tout sujet montant de tieree, en partant de ta tonique, ou descendant de Herve at de secong La e¥ponses 32 tout sujet dese cand en portant de Ia anique ow mestent de secie en nt de fesve dhas la edpomieg 4 tout mnouvewent de quiate alloc 1b toniqie, seat an mousenent de qbatte dat Le vcvement de quire da Ue aaj al de be ode mineur slomue I in de toni netticee dee Mozatt leistons au midies places dans Ua asp 1 quelques sujete yuk commencent et fiissent noe reelles ibe milena allen ow par Ie dovainante, nnceulidaes, en cx quelle ne peuvent =e ite, wit de eelle-ci 2 le tonique, demaside une réponse en quintes 8° tout sojet dans wn que dans le sujet be 0. Ces sujels peureat eon Le fncent et Tinissent par Le tonique soat de dew espe oe suet, Ces sortes de Fa wif de te sav Ls ler averser exaetement wertane de Ty Pos ee eM UEMPLE Fuutee espoee et we dans Tes concours, pour éproaver Mhabilité dba o¢ ujels de celle. nature ne peuvent se résoudre 3 ns quion majoute ane Cora pour val wos 66 iy Le tton de br par exemple le wujet suivant proponds A On suit ow premier coup Creil qi n'y « pt de modulation dans 1 alajoute aprds Ia note finsle ane pile € SS== EEE et init par fa doiinsa Aoit dre exsming avec atleations wary Set bien Ea Dans ces sortes de Fugues, Ia réponse a deux mutatis: ow vied be quoigu's sujet de celle expice semble ne pas oduler, puisyu' commes ce ef finit pe bs is, nar que Ly réponse prise entror sur Te sujet, ily deus modulations, Hane albant de La inate 3 Ls tonique, of Boutre revenant de fi Conique & ls dominante, TH fiat done que be réponse fesse ane mutation par prewmidre modulation, et rE On soit poe Tanase, que Le pren salve pour Ia seconde, Soit done: pour sujet ps Gees spose ce qui suit e modulation Aepuis Ls premidee jusqts Le eingai Hepuis cette mesure jusqu't le fin, Ltentige de be expense a toujours lew dans Penevit Ls premigre modulatio EXIM PL. Dans Ue vinig a sjet de eulte eapdee 1s repaians Te este wet qutan contest ordinsne a seute lfirence est que er sujet + amstt sa nd AAA, Les sujets choumtiques sunt viviewsgtaites ea Rages lone, pa ts exisouns be prewnidrect als ne Peemeitt pasa coaserver sl acponse le anGine spect qu sues Bs secon, patra prose! ses dnbativos Nessa tas les Big aca slr poten Ta trian, efi, pen in pi en chade onermad ebnl lante ow descendants de La towique & be a et cin ascendlante on desewindantes de La daminrsnte fique Poteet CATH, Pras trouser 4 aepaise fon set ehvomatiqne, ital supprimer toay tes de 1-¢ conetitulives' du to Soil, por exemple, ke sujet suivant En supprimont deer sujet bes demi-tons-qui at ppofienneat pas 3 Ue tonalite, ow savas Oy sur qae,dyprés Iv Bzley a mutation de le réponse icv on paveil eas bo vépatition de ta dominate et ‘ jue cette exponse ser commie il suit ale dans cette réponse les demi-te qu'elle comporte, on aura: Le sujet suivaat pracédte ale Lx do ila pour radical celui dont Ia reponse ests + Oc il est impossible Wntroduive de demi-ton enive ta toni las Ia eepotise, La sétitable eepanse du sujet jusqu's Pebidence que tes ep sles des sujets che wen comservent pas Ti ploysinnom cent duns an ton ovinewr, et si Te sujet proeds nique Me damsinsate par un le ae He do Test elie que ee sujet Feat reponse se eeu Five. ame Bag Ia fugue Fugue. de ce gente, e ifTeve de Fre os 160, 2 WAT. Quetyues auteurs unt Fat des Facies dunt les sujels ne commencent wi par bt Fama rante, quaique La marche de lew composition Ios praticsent 2 anaduler de Pane 4 Caatee pales, Lieffet ordi et de vendse doutewse Pentece dle Le espe 6 de ees sons de jets et de Waisser de Pincevtitente sue fe tow pendant presque toute font commuened Tour sujet por Te tr paw fe de dean Sébastien Bach, of te septidme, Vaied deur exe cenit ale Jean Pachelbel rs de sujets de cette espoce: le premier © eas La edponse que Bach Bit iei wet bonne que pour le style ral, ef pour ces Ba won appellé imitation, Ele a te ddtiat Penteve sue un intervlle- d les dilleusy ch nce le sujet comme représantant by donairne toss le vévitale, On doit eonsiddrer be wate sensible qui com eg ae iit net: proeedant de la douninante & bx tasique en mon ve dit ageaadir enters, A ce nmenents EE cout wn 5 Sy ied be sujet de Ba aque be il falls done it, FES Ge sujet coumeagant ot finissant par La mote nate, sn serait te Cults mvs si Vow Git tention geil y «can mouvement de quinle de te duwinante be tonigue, on x Hicutit qaton peat tesiter be réponse en fazue lone, de ly manidee suivante 5. 3e Une Fugue tilde de celle manidee ses quune Finfaicie, un cuprives ce wert view, & que ola de ean SAetion Bach ordre, 848, On duit ranger ye rachite oes défats par des heute’, «an aul awe esse ees prtendues F Tue peut y svnie a ses de fanbisies sewn sentiment de to suhig, 3 mains quan ae change enfideemeut by ecpouse ds tes premitens wots, ‘elles sout prespoe tie tes fos Fagues que Langh! 2 dannges pour av site sae cette matidee, ou qui a inserdes dine fe snltspe da Consersatoives on voici dows evemptes Fat RU)