Sei sulla pagina 1di 175
VERSION ORIGINALE£: Méthode de frangais | Livre de |'éléve VERSION ORIGINALE £3 Méthode de frangais | Livre de |éléve Fabrice Barthélémy Christine Kleszewski Emilie Perrichon Sylvie Wuattier Conseil pédagogique et révision : Christian Puren Editions Maison des Langues, Paris La méthode Version Originale a été concue en fonction des toutes derniéres évolutions de la didactique des langues-cultures. Bile met résolument en ceuvre la perspective actionnelleimpulsée par le Cadre européen comrnun de référence pours langues de 2001, qui « considére avant tout Fusager et lapprenant dlune langue cornme des acteurs sociaux ayant 8 accomplir des tiches (qui ne sont pas seulement langagiéres) dans des circonstances et un environnement donné, 8 Iintérieur d'un domaine daction particulier» Les actions proposées pour le niveau B2.dans Version Originale 4 sont précisément celles que tout cltoyen est appelé a réaliser dans la société soit collectivement, soit personnellement vis-vis de la collectivité il sagit de sinformer mais aussi informer, de géer son image, de créer du lien social, de vivre ensemble, de sengager, de créer. Version Originale 4 continue & sinspirer des réflexions et propositions didactiques de ces derniéres années concernant les implications pratiques du passage de la perspective de lagir communicationnel a la nouvelle perspective de lagir social, tout en mettant pleinement & profit fexpérience accurnulée dans les trois niveaux précédents, Ces implications peuvent étre résumées par les cing évolutions suivantes 1.De lunité de communication a Yunité d‘action DDans approche communicative, l coherence de Funité didac: Ligue reposait sur Tunité de communication ; celled était donnée soit par le dialogue unique de base — of les mémes ‘personages patlaient dans le méme lieu dun méme théme de conversation pendant un temps déterminé -, soit par objectf communicatit, défini en termes de notions et actes de pparole. Dans la perspective actionnell, la cohérence de funité Cidactique repose sur Tunité d'action, Version Orga 4 reprend Tune des nouveautés de Version nginale 3. qui était de proposer dans chaque unitéciactique, dew. vations cle la méme action sous foarne de deux aches cohérentes ente elles et avec ensemble de Tun. = Lune de ces taches est « alist» dans e sens 0 lle cor respond a de ventables enjeux de socté — que ce sit dans Ia société clase et/ou dans la société extrieue — et quile outa per conséquent donner feu & un projet 1Eel si les Conditions le permettent; dans e cas conta, elle poura se fere en simulation celle-cétant congue comme un entraine- iment une futur action posal, comme cest le cas pour un apprent: pote dans un simulateur de vol = autre tache est «fictive» dans le sens ob lle fait appl 2 Texpiession artistique, 8 a posse, fffectiit, & Rémotion, au ludique, ov encore & la créatvté voir 2a fantase. Les pprenanis chosiront avec leur enseignant de fae une ou autre, ou les deux, en fonction de leus motivations, de leurs ‘apactés dexpresion ou de leurenvironnement ou encore de se les partages par groupes, ce qui fouria tout nate lement des occasions de ciferencition pédagogique. Dans unite par exemple a premiere che consisted rls une reve de presse (ui pourat te mise en ligne ou imprimée €dtrbuée en dehors dela cass o seconde créer lo une «dun journal du premier av. Dans Tunité 2, les apprenans sont inviés& dresser le profil numénque de leur classe ou 8 Feciger une nowelle de science-fiction. Farce quieles ont été concues comme des variantes de la méme action les deux thes de chaque unité pemmettent de réatlser des ressources langagiees et cultureles communes. 4 J quaue elles annoncées dans fe tableau des contenu des pages 10-10, Nous avons appelé les rubriques cortespondantes du ‘manuel « Outils langagiers » et « Outils culturels » pour bien ‘marque la fonction de ces contenu, qui est daider les appre: ants 8 acquéiir la compétence nécessaire & Tune et/ou fautre des deux taches proposées, cette competence pouvant re définie comme « un savoir agir complexe prenant appui sur la rmobilsation et la combinaison efficaces dune vari&té de 1es- Sources intemnes et extemes 3 Fntérieur dune famille de situs tions» Uacques Tarif, Evaluation des competences, Québec, ‘Cheneliére Education, 2006, p. 22). Prmi ces ressources, les ressources. méthodologiques ont ‘assurément leur place, en particulier pour les apprenants qui se proposent dle passer les Epreuves du DELF ou de suivre des {études dans une université de langue francaise et Cest pour ‘quoi Version Originale 4 propose dans chaque unité de travailer Lun point de méthodologie (la syntheése, le résumé, fexposé, Fntioduction la conclusion...) en lien avec le précis méthodo logique qui se trouve enfin de manuel. 2, Dela centration sur 'apprenant é la centration sur le groupe Le « nous » riest pas utilsé par hasard dans la présentation ds taches en pretnigre page de chaque unité didactique de ‘Version Originale (par exemple, pour Tunité 1 : « Ala fin de Cette unité, nous allons élaborer une revue de presse eVou ‘cer lane d'un journal du premier avtil2). Ala centration sur Findividu que privet approche communicative (e groupe de référence y est le groupe de deux, celui de la cornimuni- cation interindividuelle), la perspective actionnelle ajoute bs centration sur le groupe-classe parce que son objectif principal ‘est a formation dacteurs sociaux. Cest pourquoi dans Version Criginale sont organisées, 3 coté des activités individuelles ou interindviduelles, des activités en sous-qroupes et des activi tés en grand groupe, la classe entire étant amenée en outre 4 prendre des décsions concemant les taches a réaliser ou realises. Dans unit 7, par exemple, la classe entiée choi, parm les pétitions en ligne ou les lettres ouvertes rdigées en sous-groupes, celle qui sera finalernent publie au nom de tous, au besoin apres des modifications négociées et effec: tudes collectivernent. Dans Hunité 10, tous les appenents de le classe participent& la rédaction du « carnet de route » de leur apprentissage collect 3,Dela simulation a la convention Lune des evolutions didactiques les plus importantes apparues dans le Cadre européen est le fit que les apprenants en classe sont désormnais considérés comme des acteurs sociaux & part lentiére dans espace méme de la classe et pour leur projet commun d'apprentissage (cE. citation plus haut). Dans Version Cigna, aussi bien pour les ches quits vont raliser 3 la fin de chaque unité que pour les exercices cenrés sur la langue de la tubrique « Outi langagiers 3, Fenseignant va demande aux appienants dlutliser le francais ; mais ceux-c vont le fare non pase faisant comme ss étaient des francophones ou comme Silsparaient& des francophones — comme on le leur deman- {ait dans les simulations de fapproche communicative = mats en tant quapprenants dune autve langue maternelle qui ont conwenu entre eux et avec leur enseignant de parler francais en clase ; et ils se ris accord sur ce point non seulement parce que Tusage du frangais en classe est nécessaire pour leur apprentissage cu francais, mals aussi parce quis Iaverie is pourtont ete amenés de plus en plus vite et tevailer en per- anence en frangals ou dans une autre langue étrangore. Cette comenton fait partie de ce que on appelle en pédagogie le contrat cidactique, qui est passé impliitement ou exphcite ent entre les apprenants et enseignant. Dans le cache de ce contrat didactique, le recours& la langue rMeterelle des apprenants pourra étre décidé d'un commun accord, lorsquelle sera nécessaire & la ralisation de faction dans la société classe ou dans la société extérieure est ce qui correspond 3 factvité langagiére de méclation, dont la place dans le Gace ewepéen est ala mesure de son importance dans des environnement muitingues comme fest naturelment la classe de langue étrangére en inteme (avec la présence au moins dune L1 et dune L2) et en externe (dans le cas dun enseignement exolingue). On pourra envisager que la docu ‘mentation proposée dans les pages « Ala recherche de Finfor- mation 2 soit Compiétée par un ou deux documents dans bs langue maternelle des apprenants, ou encore quilstraduisent leurs productions finales dans leur langue pour donner a leur action (par exemple la publication de leur rapport dfenguete de Funité 4, le setch de unité 5, la petition de funité 7.) un prolongement dans leur environnement socal: eur établsse- ‘ment, leur quartet leur ville 4.Dela compétence communicative la compétence Informationnelle a compétence inforrationnelle est ensemble cles capacités 3 agir sur et par Finformation en tant qufacteur socal. Cette com- ‘petence exige, come explque JR. Forest Woody Horton dans tun document intitulé inrodction d fa mais de fnformation _puibié en 2008 par TUNESCO, des activités aussi bien en amont {ela cornmunication (prendre conscience dun besoin dnfor- ‘mation identifier et value abiité de Finformation disponible, sAlectionner linformation pertinente, cir Ninformation man- ‘quante...) quien aval Gavoir Evalue lefficacité de finformation ‘ransmise, préserver information éventuellement nécessaie & ‘autres plus tard en la mettant constamment jour.) Cest dans foptique de Fentrainement & cette compétence informationnelle quiont été sélectionnés les documents de la rubrique «la recherche de information». is pouront don- ner feu & une exploitation classique en tant que documents intéressonts & analyser et & commenter en euemémes, OU 8 Lune exploitation ciblée sur les seules données susceptibles alimenter les taches finales. 5.De'interculturel au co-culture! Lccent était mis, dans Fepproche communicative, en ce qui cconcerne culture, sur les phénoménes de contact, chez ‘chacun des apprenants entre sa culture eta culture cible, est- 2-dire sures représentations quilsefaisait de cette culture étran- ‘gee Sion veut préparer les apprenants 8 étre de véntables, ‘acteurs sociaux dons la société extéicur, il faut leur proposer ‘gir dea en tant que tels dans leur socété-casse et pour ‘eb leur en donner les moyens ; ce qui implique de les fore travail sur les conceptions cultureles de action avant méme de éaliser la Ou les taches finales. Dots dans Version Orginale4 ‘come dans Version Orginale 3 une rubrique « Outils cultures» ‘tue avant celle de « Passage & action 2, avec des contenus susceptibles caider les apprenants dans la éalisation de leur ‘action, Cette rubrique conceme 8 la fois les tSches finales qui leur sont proposées— il sagt alors de « culture caction sociale > etla.«cuiture dapprentissage stelle qu’on peut a rencontrer €en particulier dans les systemes scolates des ciférents pays. Dans Tunité 2, par exemple, ntitulée « Tous joumalistes ? et ‘iia tache éalste consiste 4 élaborer une revue de press, ls -pprenants sont invités préalablement a éféchir sur lo ques tion de fincpendiance de la presse et celle de Fobjectité des fats ainsi que sur Ttisation du Web 20 en classe de langue. La nouveauté de Version Original 4 est que les apprenants ourront aborder un troisieme type de culture, la « culture professionnelle » : toutes les deux unités, en effet, est pro" posée sur deux pages une « tiche professionnelle » avec ‘des documents dapports spécifiques, mais croisant les thé- matiques des deux unités antérieures de manigre &.ce que leurs contenus langagiers et culturels puissent aussi y étve ‘exploités. A la suite des unités 1 et 2, qui taitaient respect ‘vement de la gestion de son image sociale et du traitement de information publique, on propose ainsi aux apprenants, ‘apr Yétude d'un document sur les réseaux sociaux & usage professionnel et dun autre sur le CVBlog, de rédiger leur propre CV en ligne ou sur un diaporama, Comme es riveaux préédents dela méme collection, Version ‘ofgnoe dest donc un coursde langue. egal parce quest le premiera proposer pour un niveau 82, des mises en cea cohéienies de la perspective acionnele tele quill est en train de saborerconcréterent sur le terrain. Jere doute pas qi sot ce ce fat un instrument eficace et agréable pout les pprenants les enseignants. Christian Puren Professeur éméfte de funiversté Jean Monnet (Saint-Fienne France) cing | 5 VERSION ORIGINALE : LACTIONNEL POUR TOUS Version Originale sadresse a des apprenants de Francais Langue Etrangére, grands adolescents et adultes. Dix unités pour que les apprenants progressent en francais avec un professeur qui les aide & prendre en main leur apprentissage et & devenir autonomes pour agir en francais CChaque unité de Version Originale présente la structure et les atouts suivants : 1. PREMIER CONTACT » Les documents proposés invitent les apprenants & un premier contact avec la thématique de lunité, » Les mots du nuage les invitent 8 exprimer imméciate- ment leurs premieres idées sur cette thématique. » Leurs productions fourniront& fenseignant une évalua- tion diagnostique de leurs connaissances etreprésenta- tions sur la thématique de Tunité. 2. ALA RECHERCHE DE LINFORMATION >A partir de documents oraux, écrits et iconogra- phiques, les apprenants sont amenés 8 réagir et 8 changer avec leurs camarades. » Ces documents leur permettent de travalller plus spé- Giquement les stratégies de comprehension ovale et de compréhension écrite » Grace & ces documents, ls se femiiarsent avec une série d'outils linguistiques (lexicaux, grammaticaux, textuels,..) et culturels qui seront nécessaires 8 la 162- lisation des taches finales de I'unité 3, OUTILS LANGAGIERS > Les activités de cette double page ne sont pas numé- rotées : eles ont été concues pour que les apprenants, puissent y circuler de maniére autonome en fonction de leurs besoins > Les apprenants largissent et approfondissent leurs connaissances. Ce travail se fait en coopération avec dlautres apprenants ou/et avec le professeur. » De nombreux renvois au précis de grammaire ct au précis méthodologique aident les apprenants 8 construire leur propre parcours dapprentissage. 4, OUTILS CULTURELS » Afin de préparer les apprenants @ étre de véritables acteurs sociaux, Version Originale leur propose d'agir en tant que tels. Lobjectif de cette section est de les faire reéfléchir sur les différentes conceptions de Faction, 6 | sx » Ces documents apportent en outre un regard actuel sur le monde de la francophonie et aldent 3 mieux comprendre la réalité culturelle et sociale des pays francophones 5. PASSAGE A LACTION » Chaque unité propose deux variantes de taches cohé- rentes entre elles et avec ensemble de Tunité, de manigre & permettre le réemploi de ses contenus langagiers et culturels. La premiére tache, « réaliste » est ofientée vers de véritables enjeux de société. La seconde, «fictive » fait appel & la créativté, & Fimagi- nation, au ludique, 8 Fexpression artistique... Dans les deux types de tiches sont mises en ceuvreles activités langagiéres de compréhension, production et interac- tion. Elles exigent un traval de coopération et ont pour résultat une production finale. ‘TACHES PROFESSIONNELLES Toutes les deux unités, une double page orientée vers le frangais sur objectifs spécifiques permet aux apprenants Ginteragir autour dactivités et dune t&che dans un contexte professionnel. PREPARATION AU DELF Ale findu manuel, quatre doubles pages sont consaciées 8 la présentation et dla préparation des différentes épreuves du DELF 82, avec des consels utiles aux candidats PRECIS DE GRAMMAIRE ET PRECIS METHODOLOGIQUE » Ala fin du manuel, un précis de grammaire ceprend tous les contenus linguistiques du niveau 82 auxquels les apprenants pourront se réferer quand ils le souhai- teront » Dans le précis méthodologique, lapprenant retrouvera les points de méthodologie travaillés dans le manuel. I regroupe les différentes ressources incspensables pour tout apprenant souhaitant passer les épreuves du DELF ou souhaitantsuivre des études universities en France. mique des unités STRUCTURE DU LIVRE DE L'ELEVE + 10 unités de 10 pages chacune += Des tableaux de conjugaison + 5 doubles pages de tiches professionnelle + Les transcriptions des enregistrements +4 doubles pages de préparation au DELF + Des cartes de la francophonie et de différents pays + Un précis grammatical francophones + Un précis méthodologique + Un index analytique PREMIERS CONTACT Jobserve et je note. Informer tous Pa ed ALA RECHERCHE DELINFORMATION Je repere, je réagis et jéchange avec mes camarades. oe Ce pictogramme indique un, renvoi au précis méthodologique Blo findu manuel sept | 7 OUTILS LANGAGIERS Je lis, je réféchis, /approfondis mes connaissances, © Ce pictogramme indique que activité ‘comprend un document audio et iIdonie le numéro de la piste du CD sur laquelle est enregisré le document rsretsnss APPROCHES CULTURELLES Jelis je regarde, jobserve et je compare avec mon pays. eo Ce pictogramme {ndique un renvol au précis de grammaire ‘la fin du manuel 8 | huit PASSAGE A LACTION Je mets mes action avec mes camarades et nous constiuisons un ou deux projets pout les, piésenter a la classe, PREPARATION A, VEXAMEN DU DELF B2 Je mentraine au DELF en travaillant chaque compétence. TACHES PROFESSIONNELLES Jinteragis dans un contexte professionnel neuf |9 TACHE TYPOLOGIETEXTUELLE COMMUNICATION , ata reed resected «Uns jaumaur-Loos Desi e+ Ragporer des pals appari des informations Balatornecrs tous festient «apis son pa ewe = naj un ita BOE eg «Compartment de akan dans a4 ees se oun, Dress lepofrumbiquedela cas e/oustgrrune «CV Bog-Tenes hoes Aes pine ne ype aco son epee ] nee de sien ton ese Paces de conan Grong adephonqus ampere sant eeu ger unaie vamartls yes Cun lat. Done es conse Onan un dat (primes des probobies| érganises une emp et ige un apport etfouFe Aries de pess-Doméeschties Comparer -Fxpine so opeston- Agunenter essa. uopiqe. estates Erques-Chonques Commenter des ores ches Niemen tie 6 ome a «Savor aptvesin aon i, se mequ+ cumetveenscineetjourunslechtumorsiquesirce decharsos-Skechs Prospectus Cain elev des pds hueristines me re, + ides eps Pies, priest PAu Prepare an plies portantsrle ime dea seconde Paes dechansans-Syopsb.de «pms des egies Epes es epches hae danseduaineouredome une chance 3un fs Afices- ies depesse «Se fend - Compare des res pesonrape iste enseigement Debate de questions aves CA TLE COE Try an (ie melee coer eae we pit Tenses -lenesameres+ sent eteadmeson opin pier Pausch Aides case Sees Reo its» ‘ Fe eet Freep ‘én recul de potmesengagseVou cer une ens itaes- Aides de presse Arguments tc en dco use assocaonbebe ten ge son tetefondatea. ——Domdesciiteset statsiqus lessons des pose far rate Abies Poses Corecess un ps, ees irate tices depres « Sippoer Cancer Ded des es fexxoptoneet/wmeteenscinedeviprcmagscltus et fara Leptin eeiquds oueles _ cys ebqu de aude (yc, x) coer ase ce eae eee ‘lacanyzeientoppston-tagurertaion eft _anse-Leloiuedcos-lesnas prone slesajeuisqaliath, © -Laescon- Largan Cokes sen -Lpss- Lalu deta | dvomaration Le eit emer ‘Herel lerepocie se condtonne passes lec pate pss tegen dat slesalesatons et toncatons de mts 2ntatin didsous DOCUMENTS AUTHENTIQUES + Uns du Fa, tation et Ov Fence» vie de [Hunan des tsi Arce du utc ibe + Ate de itr Gar dy We Den cessed ong Bal err Comeren +t feck ce «tied ee Otsenecter + Ate d gan ara de dent manne -Chansan \deGeages Basen» Aide depres Fnegisvements és uo rae no -Pospecus (Sr ride orn sa dela ‘e-Eat e Wiptia- ice de V gace-Eat Aengaas-Mictelo Scie gat Esa Comet -bantleerimstonet-Auotanee ri “Tec dese - ata de boeuqubeccam Ate ‘eles Atle Gu Novel Obs oten - Ares ce Scene vedere - tle de magne -Daa de suse A ae elo + Afi Mae daleron che Cuber Psp Anno et de Cae et SsUss Chanson de Kamin Fen de Fran Rynad Tene de Sophia ‘arene brat de pent cn Eat de wv. ‘ha delta «ie de Frcs Tees fis» niece in» fihe de Me ote “te de lis riled Nae Ober Grawue eller Ado Farce ino Tableau des contenus METHODOLOGIE RESSOURCES CULTURELLES sass de doce lets’ *Leconmentie terrain ds oon hie Lope ct Legos ola parte de pede nes sues cures slephido “lapresefanopione-Lejunasme 12 rokesnnd -Leppralsne auteur et Ink epresion & UMP, ILannonce quil va Lancer ce mercredi une grande cam- pagne de pub dont le cotit devrait sever a 1,3 milion deuros. De ta com pour vanter tes mérites dun plan de recrutement lane par te ministre... alors quil maintient La suppression de 16 000 postes ! Face & un tel degré d'aplomb et deffronterie, alors qu'a Pole emptoi vent dese dérouler un surréaliste « prof dating » pour pister céventuels enseignants remplacants, Les, 14 | quatorze ‘mots doivent manquer aux personnels de UEducation pour dire au plus prés leur colére ou Leur dégoat devant un tel cynisme ppottique. Carla situation des profs se dégrade grande vitesse. Eteves qui ne tes respectent pas et renvoient sur eux une part de la violence que subissent leurs familles; hiGrarchie qui les infantiise, ignore ta détérioration de leurs conditions de tra~ vail les sous-effectifs, etc. Dans un contexte de grave crise des vocations, it nest pas anodin de savoir que le nombre denseignants songeant & démissionner, jadis dérisoire, atteint désormais pris de 35 % entre eux, que 49 % parlent dun « manque’ de reconnaissance », que 75 % expriment leur « ras-t bol ».. Les politiques libérato-néo- réactionnaires faites de « mérito- cratie »,d'einternats excellence », «« individualisation des parcours », «tcautonomie » nous programment une catastrophe absolue, faite de pénurie (de profs, de moyens, etc) et dinggalité& tous les échelons de {a scolarité... Lesarkazysme n’aime pas Légalité républicaine : pourquoi devrait-elle continuer de s'appli quer a técole ? Méme lAssociation des Maires de France, par la voix de son président, le député aire UMP Jacques Pétissard (), vient de lancer un S.0.5. « Les maires font part de teur vif mécontentement », déclare- tel, précisant que (AMF alla « saisir le gouvernement pour ‘demander quiune analyse objective des besoin scolaires soit effectuée préalablement & toute décision de réduction dleffec- ifs ». Malgré des départs 2 a retraite qui seront massifs dans les cingans, malgréle baby-boom del'an 2000 venir, Luc Cha~ teL vient de confirmer le non-remplacement d'un fonctionnaire ‘sur deux. Et fon nous parle encore d'« égalité des chances »? oan , ea-Enumanuel Duc, 30a 20 / f DES PROFS RECRUTES AU POLE EMPLOI? te Sage Luc Chatel est plutdt pragmatique, non ? Je ne travaille pas dans I'Education nationale et je n'ai pas d’entants en bas age mais ‘entends tout le temps des parents se plaindre de Irabsentéisme des enseignants surtout dans les quarters difficiles. Trouver des rempla- ‘ants, Cest positif pour les enfants, non ? Lécole publique se modernise ! Cerise _Laisse tomber { Lécole publique meurt § Wono Pale emploi et Education nationale ? Quel est le rapport 7 Honteux ‘Alex Calmez-vous ! On aura des profs jeunes et motivés au moins | B. Ces quatre documents concernent la méme information. En quoi celle-ciy est-ele traitée de manigre différente ? Quel type de traitement vous parait le plus intéressant ou le plus indispensable, etc. Pourquoi ? En France, les rédactions de certains journaux écrits ou en ligne interdisent désormais a leurs journalistes de reprendre sur leur blog personnel des informations déja publiées dans ces journaux. Comment peut s‘expliquer une telle décision ? Vous parait-elle justifige ? D. Un dessinateur a réalisé cette caricature représentant un nouveau professeur recruté par Pole emploi. En groupes, imaginez les deux répliques et donnez un titre. En classe entiére, commentez et évaluez les différentes propositions. 4, SYNTHESE En vous appuyant sur les documents, pages 14, 15 et 17, vous rédigerez une synthése qui portera sur certains problémes que rencontre Education nationale en France. ‘GP VOIR LA SYNTHESE DE DOCUMENTS PAGE 149 5. LA REVUE DE PRESSE oO A. Ecoutez cet enregistrement. En quoi consiste une revue de presse? B. Cochez dans le tableau les sources que le journaliste cite dans sa revue de presse. Quel est Vintérét de citer des sources différentes ? Themet | Théme2 Le Monde LaMontagne 20Minutes Métro. tHumanité Slotefr Le Journal du Centre Libération 1es0D Express France oir .Avotre avis, comment le journaliste a-til choisi ses sources ? NON, NOM ET NOM! A. Comparez les constructions des titres et chapeaux de ces articles. Les Verts attendent une prise de conscience des Etats européens face au nucléaire Les pays européens commencent a se poser des questions aprés la catastrophe nucléaire au Japon. L’Allemagne a d'ores et déja annoncé qu'elle envisage d'arréter son activité nucléaire dans les prochaines années et Utalie vient de stopper la construction d'une nouvelle centrale. Les Verts reconnaissent que les gouvernements de ces deux pays ont fait preuve de courage politique. 2 DES RETRAITES : REFORME DES RETRATTES | TERMEE DU GOUVERNEMEN examen d ojet de loi sur la re forme en aenaran Teint ete a dehuté lo sept ae miestants, Slo” fossourets 1 ance sa Augmentation des prix du carburant Crest l'6té, les vacances approchent ! Etla note va étre salée ! Le prix du carburant devrait augmenter de 4 centimes ces jours-ci ! 4 Ger B. Complétez dans le tableau les différents types de nominalisation a partir des exemples donnés. voir PAGE 131 On peut nominaliser différents éléments de la ‘Augmentation des prix du carburant. -> phrase: + Nominalisation d'un adjectif: CE Peet aca eee est autant pour sa ropidité que pour son confort que le TGV est oppiécié. > Ce tain est apprécié parce quitest dla fois tres rapide et tes confortable Fermeté du gouvernement au sujet de la libération des prisonniers. > + Nominalisation d'un verbe: Diffusion de fa nouvelle ce matin. > La nowvelle a été On espére que les ventes augmenteront. Les Verts attendent une prise de conscience des Etats européens face au nucléaire. > Outils langagiers | 1 CEST UN RAPPORTEUR ! Le discours rapporté (On peut informer des propos tenus par d'autres en les itant « textuellement », cest-a-dire tels quis ont &té prononcés ou écrits : Cest le discours direct. On peut aussi le faire au moyen du discours indirect. Le Premier ministre acta :« Le gouvernement ne cédera pos.» Le Premier ministre a déloré que le gouvernement ne cédeait pas. Dans les deux cas, on utilise un verbe introducteur du discours rapporté zici, déclarer. Dans une revue de presse, les verbes introducteurs utilisés par le Journaliste peuvent servir a informer simplement des propos tenus. Ce sont des verbes déclaratifs. lls peuvent aussi qualifier ces propos :« Cherchez la iférence » soupire FHumanité Le verbe soupirertraduit tune émotion. D'autres verbes introducteurs peuvent voquer un son non verbal (pleure) un geste (bondi, hhousser les épaules). Ce sont des verbes non déclaratifs. A. Connaissez-vous diautres verbes introducteurs du discours rapporté ? Faites-en individuellement une liste, puis mettez-la en commun. B. Voici des extraits de la revue de presse écoutée précédemment. Dites si les verbes sont des verbes déclaratifs ou non déclaratifs. Cochez la bonne réponse. Extraits Sources citées Vetbes Vertes rion décaratils déclaratils 1. France Soir parte dun «dlureisement de ton » de la part de Martine Aubry. 2.« Avous de jouer» titre Libération qui appelle les symmpathisants de gauche & se prononcer pour ce second tour, 3. 20Minutes sindigne et parle dun « coup de folie» 4. Siatefr senthousiasme et a «166 un bingo pour « mieux Vivre le suspense insoutenable ddu second tourde la primaire socialise» C. Ecoutez cette interview. Comment réagi reas VOUS $'il vous arrivait la méme chose qu’a la personne interviewée ? D. Avant de décider sil publiera larticle, le rédacteur en chef de la revue lui demande un compte-rendu de son interview. Rapportez ses propos. voIr PAGE 143, EN TOUTE OBJECTIVITE, BIEN SOR! A. Lisez le commentaire de cet internaute qui a répondu a lédito publié dans !Humanité (p. 14). Quel est le ton de sa réaction ? B. Relever dans ce texte tous les éléments qui permettent au locuteur de faire sentir sa présence, ses sentiments, son opinion... Confrontez vos résultats. voir PAGE 138, ‘tage absolument pas ta position que vousavez exprimée dans tédi- {to du 30 mai 201, intitulé «5.0.5. pour téducations. I est évident ‘que école est en crise. Cela ne fait aucun doute! Mais votre ana- lyse est partielle et vous commettez erreur de focaliser La crise de Lenseignement scolaire sur ta politique de Chatel! Vous affir- ‘mez qu's entre 2007 et fin 201, prés de 55000 salaries de Educa tion nationale auront été sacrtiés, comme te seront bientot 1 §00 Classes...» Mais posez-vous ta question du niveau des éléves : en ‘décembre, COCDE a rendu public les résultats une étude quelle ‘a menée auprés dléves dans 65 pays. La France se place au 2 Fang avec 496 points en lecture et au22* rang en mathématiques. Décevant, non? Multiplier te nombre denseignants et faire de La ‘quantité rest pas ta solution. Luc Chatel rest pas «un cost-iler deTUMP » comme vous le prétendez mais un ministre quia une ap- proche différenteet plus pragmatique. Pourquoi ne pas allégertes ‘Programmes scolaires ou aménager du tutorat ? Sion répartissait | een Emmanue Ducoin permetter mode vous ire que ene pa | | | ‘mieux tes vacances scolaires, pat exemple, les rythmes seraient ‘moins stressants pour les enfants Si les parents simpliquaient \davantage dans éducation de leurs enfants au lieu de se déchar- ‘er sur les enseignants, devenus des éducateurs.. Voici autres. ‘causes qui expliquent Ia situation désastreuse de notre école au- jourd'hui. Vaiment, votre analyse estincompléteet n'apporte rien, ‘auébat sauf de ta polémique! Vous verrez, dans un an, Luc Chatel ‘ura eu raison de prencire cette décision cixcsept [17 6. INDEPENDANCE DE LA PRESSE ‘A. Que pensez-vous de la thése de Yauteur de cet article selon laquelle « lindépendance constitue un concept illusoire ou méme parfois dangereux >? L’« INDEPENDANCE » DES JOURNALISTES [oJ On comprend l'intérét porté a cette question, on comprend les inquiétudes exprimées par les uns et par les autres car ona le sentiment que indépendance des Journalistes est un moyen de garantir la liberté de la presse, élément essentiel d'une société libre. Mais cela ne doit pas empécher de réfléchir sur le contenu exact qu'il convient de donner a la notion d'indépendance des journalistes. De manire générale, il semble d'ailleurs que la re- cherche de Vindépendance constitue une préoccupa tion forte et caractéristique de notre époque. Ainsi, il est fiéquent de créer des organismes « indépendants » pour résoudre des problémes institutionnels. ‘rel est le cas par exemple, en France, du CSA (Conseil Supérieur de Audiovisuel), de AMF (Autorité des Marchés Fi- nanciers) ou de 'ART (Autorité de Régulation des Télé- communications), sans parler de l'indépendance accor- dée a la Banque de France avant de Vtre a la Banque Centrale Européenne. Bien entendu, dans tous ces cas, le souci majeur a consisté & rendre ces organismes indépendants du pouvoir politique. Cependant, cette notion n'est pas sans ambiguité. En effet, dire qu'un organisme est indépendant (ou que ses membres sont indépendants), c'est dire qu'il na de compte a rendre a personne, que ses membres he peuvent pas étre sanctionnés ou subir des consé: quences quelconques de leurs décisions. Mais s'il en est ainsi, cela signifie que ses membres sont irrespon- sables puisque la responsabilité se définit comme le fait de supporter les consequences de ses actes. Or, les hommes ne sont pas parfaits. Aussi bien intentionnés soientils, ils ont des préjugés, des informations limt- tées et il faut bien admettre quill peut leur arriver de prendre de « mauvaises » décisions. B. « Aussi bien intentionnés soient-ils ils [les hommes] ont des préjugés, des informations limitées et, il faut arriver de prendre de mauvaises dé« Etes-vous d’accord avec cette idée ? C. Que répondriez-vous a la question finale quill pose & ses lecteurs :« Mais alors, que peut bien signifier indépendance des journalistes ? » Parce que les étres humains vivent en société et parce que leurs actes ont des conséquences sur autrui, il est nécessaire qu'il existe des processus de contréle de ces actes, de telle sorte que 'indépendance constitue un concept illusoire ou méme parfois dangereux. Ainsi, un producteur qui subit la concurrence autres pro- ducteurs nest pas indépendant: il ne peut pas vendre wimporte quoi a nrimporte quel prix. Il est « contrd- 16 » par la concurrence et le marché, c'esta-dire par Jes hommes et les femmes qui sont susceptibles d'ache- ter ses produits, il est dépendant d'eux. Il est respon- sable précisément parce qu'il subit les conséquences, bonnes ot mauvaises, de ses propres choix. Bt il est responsable parce qu'il nest pas indépendant. Existe-til alors des raisons de dire qu'il en va différem- ‘ment dans la presse et dans les médias ? Estil legitime de dire que les journalistes doivent étre indépendants, ce qui impliquerait qu'ils auraient le droit, & partir du moment ott ils ont été embauchés par un journal, d'écrire n'importe quoi sans jamais en subir les consé- quences, par exemple sous forme de difficultés de car- rigre ou de licenciements ? Personne ne peut évidem- ment défendre une telle position. Mais alors que peut bien signifier independance des journalistes ? 225ca Sain, 15 mars 2008 Outils culturels | 1 7. UN CERTAIN REGARD A, Lisez le document ci-dessous. D'aprés vous, pourquoi une revue de presse ne peut-elle Jamais faire lunanimité ? UN REGARD SUBJECTIF SUR VACTUALITE La revue de presse est donc une synthése fidéle des positions des différents journaux mais elle n’est pas pour autant un compte-rendu neutre. Drabord, parce qu'elle ne peut pas prétendre & Vexhaustivité: tes publications sont trop nombreuses pour qu‘ll soit possible de les prendre toutes en compte, or le choix des sources du journaliste qui rédige Sa revue de presse est déja en soi texpression d'un point de vue sur le traitement de Vactualité. Ensuite, parce que l'organisation de l'information dans la revue de presse n’est pas neutre : Vordre de présentation des différentes opinions et importance relative accordée a chacune de ses positions, releve également du choix de Vauteur de la revue de presse selon qu'il souhaite mettre en valeur tel ou tel sujet. Deux journalistes travaillant sur une méme revue de presse ne feraient pas forcément les mémes choix. Enfin, parce que le journaliste peut manifester une distance critique par rapport aux sources qu'il cite, le « je », lui préférant le «< on » indéfini, le journaliste peut introduire par ‘exemple un trait d*humour ou d’ironie dans son dis cours. 1, Marie Rousse, le 25 juin 2008 i B. Quels tons peut-on adopter pour présenter une revue de presse ? Quelle est votre préférence ? Pourquoi? UUUUUUUUURUUUEee 8. APPRENEZ GRACE AU WEB A. Lisez le document suivant. Quiest-ce que le web 2.07 Les contenus du web 2.0 ne sont en effet plus fournis ‘comme sur le web 1.0 par quelques personnes et entreprises. Il sont générés par les internautes eux- mémes qui ne sont plus seulement consommateurs mais aussi acteurs du web en participant & sa construction eta sa structuration. Avec le web 2.9, la logique du web change. Toute personne pouvant se connecter a Internet dispose de {a possibilité, dune part, dy publier des contenus et, autre part, de réagir 8 ceux mis en ligne par d'autres internautes, voire méme de les modifier. internet se transforme en espace dinteractions horizontales entre internautes ayant tous la possibilité de publier et de réagir aux contributions des autres. Le web 2.0 contribue ainsi a démocratiser la publication, il ouvre 'accés a la publication & tous et surtout permet, autour des publications, des interactions entre internautes, vus comme des pairs placés sur un méme niveau. sitions Mason des Langues, 2011 Le web 2.0 dans son ensemble a un aspect social éminemment important. Chacun peut maintenant socialiser ses productions, que ce soit ses contributions scientifiques ou son journal intime ou toute forme expression (dessin, peinture, vidéo, son... Selon le type de site qu'il choisra et la publicté qu'il fera autour de lui et au-dela, 'internaute publiant sur le web aura un lectorat/auditoire... plus ou moins important. Ces publications renferment toutes une dimension sociale du fait quflles peuvent également donner liew a des échanges avec des personnes connues ‘ou inconnues et, parla méme, contribuer au renforcement de liens sociaux préexistants, voire& la naissance de nouveaux. Web 20en classe de langue Cristian Olivier Lauren Puen, B. Faites la liste des différentes technologies du web 2.0 que vous connaissez. Les utilisez-vous ? Dans quel but ? C. Interagir sur Internet présente des avantages quand on apprend une langue étrangére. Lesquels ? D. En quoi la relation apprenant/enseignant a- elle changé grace au web 2.0? dix-neuf | 19 9, NOTRE REVUE DE PRESSE ‘Nous allons élaborer une revue de presse de plusieurs faits d'actualité et la présenter @ la classe. A. Lensemble de la classe sélectionne trois ‘ou quatre événements de fa semaine qui lui paraissent les plus intéressants. En petits groupes, choisissez l'un de ces événements et recherchez des sources différentes d'information. . Rédigez la revue de presse correspondante et présentez-la oralement ala classe. Noubliez pas de faire apparaltre les différents points de vue. 20 | vingt 10. INFO OU INTOX? Nous allons créer la une d'un journal du 1™ avril en y introduisdnt une fausse information. A. Lisez les documents. Y @-til laméme tradition dans votre pays ? Si oul, donnez des exemples. UELQUES SPECIMENS. HISTORIQUES bE GROS POISSONS D’AVRIL Depus plusieurs années, des canulars, appelés également « intox » ou « hoax» en alas, selsent | ddans les médias, perpétuant cette tradition qui daterat du XV siéle. Voici quelques-uns des meilleurs paissons dav: Le Journal duet aannoncé que Google menacait de quitter la France 5 RueB9 aaffirmé que Kflyée uilisait un logiciel «cade la déision » depuis 2007 ; La Tribune a révélé en excusivité que cols Sarkory avait proposé 8 Barack Obama un Abus | ‘A380 pour Air Force ‘One. D’aprés le site Le Point.fr, Barack Obama aurait velé& Nicolas Sarkozy avoir les prewes de existence des extrateresties Ala radio, France intra annoncé que a tour Eifel devrait étre | démontée car elle est trop rouillée. | Le 1* avril est traditionnellement synonyme de farce, Un poisson d'avril est une plaisanterie, un canular que (on fait le 1* avril & ses conn: sances ou a ses amis, lest aussi de coutume de faire des canulars dans les médias, aussi bien dans la presse écrite, radio, télévision que sur Internet. On ne Le péche pas, on ne Le mange pas non plus, ony croit ou alors on y croit pas. L'ex- pression « manger du poisson davril » semble done avoir un rapport étroit avec Les facéties du 1" avril. Donner un poisson avril a quelqu'un, est lui annoncer une nouvelle qu’on invente, en un mot, se divertir un peu a ses dépens et éprouver sa patience. Aujourd'hui, les gens ac- crochent, le plus discrétement possible, de pe- tits poissons en papier dans le dos de personnes qui se promenent parfois toute la journée avec ce « poisson avril » qui fait rire les autres. B. En petits groupes, organisez un comité de rédaction pour créer la une d'un journal du 1* avril. Choisissez et hiérarchisez les événements qui vous paraissent importants. Détournez une des informations pour en faire un poisson davril. LES PARTIES DE LA UNE Le bandeau est placé tout en haut de la page et occupe généralement toute la | bandeau lergeur du journal. On y annonce parfois, un cahier hebdomadaire, une rubrique . hae [3 ey oe Le haut de la page de la une s‘appelle Danita rene [eee ees mibuns: « état civil » du journal : son nom et son, logo, la date du jour, le numero, le prix. t : . sous- Voreille comporte un titre qui renvoie ‘tribune une page intérieure ou une publicité, LE PLAN D'UNE « UNE » - manchette Latribune est un endioit de choix lt ell du lecteur se pose souvent en premier. On y place donc le ou les titres important(s) du jour. La liste des articles importants se place dans la sous- tribune. Le ventre est une partie située au beau milieu de la page, entre fa tribune en haut et le pied de page en bas. On y place généralement une photo ou un article présentant le fait c'actualité le plus important du jour. Le cheval est un article qui continue en page intérieure. pied de page €. Créez la maquette de votre une avec le titre du journal, les textes et les illustrations. Présentez votre une & la classe qui devra trouver la fausse information, * vingt et un | 21 1. MIROIR, MIROIR... A. Reconnaissez-vous le personage de illustration ? En quoi la situation représentée est différente de l'histoire que vous connaissez? B. Quiest ce que change Internet dans * image que Von a de soi et dans celle que Yon donne de soi? |G Proposez, surle theme de Iunité, une * phrase contenant le maximum de mots du nuage. identité numéique individus _b-réputationS racryyfem “E bloguer & jeux en ligne —_ 2 geek Ssurfer virtual communauté sites forum identité physique reseaux SOcIauXx is imotours de recherche @V@tar Goo9/e, Google, dis-moi qui est la plus belle ! | de nous meme, 2. IDENTITE NUMERIQUE A.A votre avis, que signifie 'expression « identité numérique » ? B. En vous appuyant sur le document suivant, relevez les différents ¢léments d'une identité numérique. La votre comporte-telle toutes ces informations ? Qu’est-ce que Videntité numérique ? Les utilisateurs au coeur du web 2.0 LES DIFFERENTES FACETTES DE LIDENTITE NUMERIQUE Comme nous venons de le vir, notre ident: {é numérique est composée de nombreuses informations (ou traces) qui peuvent étre regroupées en facettes, + Les coordonnées, cest dite tous les rmoyens numériques qui permettent de joindre un individu (mail, messager ins tantanée,n® de téléphone!, de identifier (fichier FOAF ou hCard) ou de le localiser (adresse 1); * Les certificats qui sont détivés par des organismes (Cestinomis.),des services (OpeniD... ou des logiciels (CardSpace) afin. £ ‘authentifer un utilsateur; vec la prolifération des blogs et wikis, la multiplication des réseaux sociaux et Fexplosion du trafic sur les plateformes déchanges, les contenus générés par les Uliisateurs prennent une place toujours falus importante dans notre consomma tion quotidienne de internet. Tous ces contenus laissent des traces sur les sites, ui les hébergentet dans les index des moteurs de recherche, ils sont également systématiquement rattachés a un auteur. Dé plus, la notoriété numérique des individus ainsi que sa valorisation {monétisation de ‘audience, de Vexpertise... vont rapidement amener les internautes (consomm‘auteurs et consomnyacteurs) 3 se soucier de leur identité numérique. DE LA VOLATILITE DE L'IDENTITE NUMERIQUE Lidentité numérique d'un individu est com: posée de données formelles et informeltes. Toutes ces bribes d'information composent Lune identité numérique plus globate qui caractérise un individu, sa personnalité, son entourage et ses habitudes. Ces petits bouts d'identité fonctionnent comme des genes : ils composent LADN numérique dun individu, Gerer son identité numérique veut dire surveller utilisation de chacune de ces bribes d'information ; cette tache est Complexe surtout pour un individu qui souhaite exploit internet comme une vitrine. Nous allons donc progressivement devoir acquérir une vision & 360° de toutes les traces que nous laissons au quotidien de manigee & mattriser image que ton donne “blog, podcast videocast, portal de Journalisme citoyen (Agoravox, Wikio...) ; * tes contenus partages a fae doutis de publication : photos (Fick), vidéos (You ‘ube, Dailymotion], musique ou liens; + Les avis sur des produits (Uk, Cowds- torm, iNods.), des services, des prestations | ‘ou méme des informations (Digg) * Les hobbies qui sont partages par les pas Sionnés sur des réseaux sociauxspecia {Goompa pour tautomodite. + Les achats realises chez des meta-mar hands comme Amazon ou ebay), avec des Systemes de paiement ou de programmes de points de fidélité (comme SMiles ou Maximiles) qui permettent de modéliser tes? habitudes de consommation ; * La connaissance diffusée au travers dlency- clopédies collaboratives (Wikipedia), de} plateformes de FAG collaboratives (comme Yohoo! Answers ou Google Answers) ou de sites de bricoleurs (Instructables) ; * Les portails (Monster, WetFeet..) et ‘eaux sociaux (LinkedIn, Xing..) qui servent 3 donner dela vsibilité 3 a profession ; * Les services qui gévent la notorieté d'un individu (Technorati, Cymfory.) 5a fabilite (62360) et sa réputation (RapLeat,iKarma, ReputationDefender..); + Les services de rencontre (Meetic, Friends ter. et de fédération d'individus (Facebook, MySpace, MyBloglog.) * Les jeux en ligne (World of Warcraft. les Univers virtuels(Secondhife..) et les services, fen ligne (SitePal.) qui permettent cfatficher un avatar [..1 Cest en participant & tous ces services et ‘outils qu‘un individu alimente petit & petit toutes ies facettes de son identité numé- rique. La majeure partie des utilisateurs ne mesure pas encore la complexité de la ‘gestion de Fidentité numérique et ceci pour deux raisons : 2) Les occasions de laisser des traces sont de plus en plus nombreuses ; b) Les moteurs de recherche conservent cchacune de ces traces pendant de nom bbreuses années. Voila done trés certainement quel sera le prochain défi 3 relever pour les utilisateurs de internet: prendre toutes les précautions nécessaires pour ne pas ternir image deux: ‘mémes (leur identité, leur double numé: fique) gus sont progressivement en train wnredcavarzanet €. Selon vous, quels sont les risques et les opportunités liés a ’identité numérique ? vingt-trois | 23 2 | Ala recherche de l'information 3. E-REPUTATION A. Quest-ce que cest pour vous la « e-réputation >? Quels problémes particuliers peut-elle poser ? Faites-vous personnellement attention & votre réputation numérique ? 1 diriez-vous ? 4. QUEL INTERNAUTE ETES-VOUS ? A. Lisez le texte suivant. Vous reconnaissez-vous ‘ou reconnaissez-vous un de vos proches dans les profils évoqués ? QUEL PEON B. Ecoutez ces témoignages. Quelles idées retrouvez-vous concemant la question de Videntité numérique ? Avec qui étes-vous diaccord ? €. Si vous deviez réagir surle site Internet de cette radio, que SOIREE MEMORABLE B. En groupes, résumez chaque profil en une phrase. @> VOIR Le RESUME PAGE 146, .En petits groupes, & partir de ce document, recréezle questionnaire qui a permis détabiir ces profil. iN ETES-VOUS LEPOSTEUR FOU: Collectionneurobsessionnel,il passesa vie A dénicher des vidéos sur Youtube/des clips introuvables sur Myspace/des photos rigolotes sur Flick’. Cest le bout entrain du web 2.0, II poste des commentaires plus vite que son ombre,« like » toutes les publications de ses amis (faut pas faire des jalous), souhaite tous les anniversaires, ce qui fait beaucoup car il a désormais 1240 amis (il ne refuse au une « invitation devenir ton ami »,cest pas gent) {LASNOST : «I est 10 heures. ai envie de Pepito.» Desa vie le glans, nous raconte tout. hyper transparence est son credo. Sa demiére soirée arosée/son week-end en amoureux/ son séminaire d'entreprise, rien ne nous sera épargné. Des Jlooctetsdennuien photes ou vidéos. Mais est quand ilse Jance dansla grandeaventure de a reproduction humaine que Ie glasnost devient vraiment pénible. Fchographies, premier sourir, premiers vomis, premiers gouris gouzis:on a suivi en direct five olution desa progéniture. Bron sven peut plus. 24 | vingt-quatre LE VOYEUR : II passe son temps & mater les profits des autres mais ne publie jamais rien sur le sien. Il adore aller regarder les albums photos ~ en particulier ceux de ses ex, pier les conversations de ses amis ~et surtout de ses enne ‘mis, quil a acceptés dans sa liste de friends, bien sir, voite leurs déplacements, grace & ce merveilleux outil quest la 6olocalisation. Allo Stasi écoute ? LE CONTROL-FREAK : Un chouia paranoiaque le control. {freak se sent oppressé par Vexistence méme de Facebook ce Big Brother des temps modernes. Pour duper Fenner il gest néanmoins construit plusieurs profil, sous pseudo, idemment. Schizophréne, il jongle désormais entre plu sieurs identté, plusieurs mots de passe, plusieurs mails. passe des heures a verrouillr les paramiétres de confident alité,on nesait jamais. Son dernier message publi, « Atten tion aux informations que vous laissez sur Facebook », na du coup été visible que par une seule personne: ui 170 [ser 'm3}20:3690 [9AnNON 97 5. DROIT A LOUBLI A. Lisez larticle suivant et faites-en un résumé. VERS LINSTAURATION D'UN « DROIT A LOUBLI » NUMERIQUE THATHALIE ROSCIUSHO-MORIZETDEVRAAT CREER UNE CHARTE EN 2010 POUR PPERMETTRE AUX INTERNAUTES DE LIMITER LEURS TRACES SUR LA TOILE. ‘Mex Turk, le patron dela Chi, organe qui survette es fichiers informatiques, a eu dela chance : Lorsqu'un soir de Saint Nicolas, ita montré «ses feses en 1969 » le Web rvexstalt pas et es forfanteriessefacaient dans la nut. Depus, une févolution s'est produite. Tout persist. Et se dssémine,« tells des bombes&retardement». Alex Trken a fait a démonstration jeu. A instant oD i eontait son anecdate, lors dun atelier dédié au « Droit &Coubli numérique», Titer La dispersait sur la tile « 26 | vingt-six B. Relevez les verbes dans ce questionnaire : & quels modes et quels temps sont: conjugués ? Les structures avec « si» si + verbe, verbe Situ avais un ordinateur, tu mvenverrais des mails. ou: verbet si + verbe Tu menverrais des mails situ avals un ordinateur, Les structures avec «si» peuvent exprimer: 1. Une probabilté ou une quas-certitude si + présent de lindicatif, présent de l'indi si + présent de lindicatif, futur simple si +présent de lindicatif, présent de impératif 2. Une hypothése si + imparfait, conditionnel présent 3. Une condition non ialisée dans le passé (née! du passé) if 2) avec une conséquence dans le présent si + plus-que-parfait, conditionnel présent bb) avec une conséquence dans le passé si + plus-que-parfait, conditionnel passé 4. Une condition non réalisée dans le présent (iréel du présent) si +imparfait, conditionnel présent voir PAGE 136 €. Complétez librement les phrases suivantes. © Si jamais javais une connexion Internet, je © Sije navais pas dordinateus, je. # Si je nai plus Internet pendant une journée, je © Si Fhomme niavait pas inventé Internet, LES MOTS POUR LE DIRE A. Individuellement, recherchez dans la partie « A la recherche de l'information » le vocabulaire en relation avec les nouvelles technologies et classez-le par catégorie. B. En groupes, confrontez vos résultats. Outils lan RACONTER SON EXPERIENCE A. Lisez le texte suivant. Que stest-il passé ce jour-la? Crest au petit matin que Jan comprit que ce jourla ne serait pas un jour ordinaire. Précisément quand i ‘ouvtt la porte de son appartement pour se glisser sur le palit. Dihabitucle, Jan se trouvait face au voisin qui sortait également de chez lui. Aprés un mutuel signe de téte, furtif, presque fuyan, ils se retzouvaient dos--dos, chacun passant sa carte sur la serrure pour fermer Son appartement. Is descendaient ensuite l'escalicr, Yun erriére l'autre, Jan en téte parce que le plus jeune, et il sentait le regard du voisin peser sur sa nuque et ses aul. (6 x, ce matin-la, n'y avait personne sur le palier. La porte clu voisin restafermée. Jan hésita un moment puis jeta un coup del sur sa montre GPS. Il était exactement 7 heures 30, comme chaque jour, et Jan ne trouva aucune explication & cette absence. Jusqu'a pré- sent anise visi avait mangué leur bref rend vous matinal, G1 Olivier Metl, Ldentité numérique, Incipit, Editions de Fallois, 2011 B. Soulignez tous les verbes. A quels temps. sontils conjugués ? Comment s'explique cette variation ? . Passez ce récit au présent de narration. Quelles différences y a-t'il entre ces deux versions ? Le présent de narration Le présent peut étre utlisé dans une narration a la place du passé pour rendre le rit plus «vivant » en donnant au lecteur limpression de vivee les événements en direct «Cest en 2003 que Mark Zuckerberg crée Facebook. lest ‘alors tid @ Harvard. » D. En groupes, imaginez en quelques phrases la suite du récit original et rédigez-la. Lepassé simple Le passé simple est un temps du passé trés tlisé en litérature tl les mémes valeurs que le passé composé, ‘Qui est toujours utisé. Fora groupe 2° groupe 3° groupe ‘manger finir voir boire tenir aller rester ouvir prendre savoir venir ef -al Ss ie al Wile a a tt Dt a Now ames ies ines mes ines des Vous ites tes ies ites tes es Wes vent tent tem rent iment ent Ge voIR SE PAGE 134 DIS-MOI COMMENT TU SURFES ET JE TE DIRAI QUI TU ES A. Quel type diinternaute étes-vous ? Quelles sont vos pratiques habituelles ? B. Reliez chaque phrase & ladjectif qualificatit correspondant. Vous effacez tout le temps vore historique sur votre ordinateur. Vous faites confiance & tout ce que Hon vous dit sur Intermet. consciencieux Vous étes constamment devant votre ordinateur Vous répondez immédiatement 8 chaque mail que on vous iene confiant Quand vous devez éctire, vous Ra ‘méfiant préférez le faire au stylo sur du papier plutét quiau clavier sur Un ordinateur C.En groupes, établissez une liste dadjectifs permettant de qualifier différents comportements sur Internet. vingt sept | 27 7, AVOIR BONNE OU MAUVAISE REPUTATION, UNE QUESTION DE CULTURE? AA. Lisez le texte suivant, Connaissez-vous cette chanson ? De quoi parle lauteur ? Pourquoi a-til mauvaise réputation ? Aaa silage sons pletion Jee Fis pourtant de fort & personne En suivant mon chemin de pit Genome Mas les brass gent ment pas que ovine swt ah ra qe en les braves gens n'iment pas qu Lon veut ae re gun” Tet le monde mdi de rc Saal les mls, cava de 5 Le jour dt jit erste dan mon it dil 4 musique qui marche au pos Cela we me eegarde pos 8. VIE PRIVEE ET VIE PUBLIQUE “ Je me fais pourtant de mal & perserme Satara gece, ieee ‘Seu les manchots, ¢a va de sei Quand jereice un voleur malhances oursuii param cul-terrer ‘Slance a patte ef powrquc le tire Le eul-terrewss'retroe parterre \, ‘Jee fais pourtnt de fork & personne Elstar eur le lars de oo Mas les braves es naiment pas que Lom sive ae ale rote qu'ur B, Dans votre pays, quiest-ce qui fait qu'une personne a bonne ou mauvaise réputation ? Est-ce la méme chose que dans la chanson de Brassens ? Now ls braves gens wiment pa que on siveune aul rude pte” Tout le monde ge rue sur net Sales eld ale, cava de es besoin dhe Ji Pour diner le srk gui mst promis Sheetal et weak eecin ce Je ne fis pourtant de lr a personne En suiand les chenins gun mdnent pas & Rome Mais les braves gens w'aiment pas ut Lion uve wne aalre route queux Now les brates gn m'sment pus que Lion sive une autre route qos Toul le monde viendra me vir pend Seufles aveuses, bien entend | G. Brassens, La mauve reputation, 1952 A. Lisez le document, comprenez-vous pourquoi ces personnes ont été licenciées ? Comment cela se serait'il passé dans votre pays? Salariés licenciés : « Un mur Facebook est un espace public » Eric Rochebtave, avocat en droit du travail, répone! auxquestions, des internautes de 'express.fr sur le licenciement de trois salariés apes des propos publiés sur Facebook. Alankin « Je ne comprends pas 'affaire: seule ta communauté {des ‘amis’ cles liceneiés pouvaient avair accés a U'information, ‘done ce sont des propos privés, non? Done ce licenciement aurait pu étre décréteé issue d'une conversation entre amis. aurestaurant.» Facebook nest pas considéré comme un espace privé, Le tribunal ‘dos Prud hommes a réaffirmé vendredi que te« mur», des tors quil était accessible a plus de deux personnes et permettat de relayer des informations était du domaine public. es salariés vont interjeter appel mais jene suis pas sir quit puissent remporter leproces carta Coura déja estimé dans d'autres affaires qu'un ‘mur -contrelrement aux messages « inbox sur Facebook était un espace ouvert, C'est exactement la méme problématique pour une tiscussion sur son entreprise:si celle cia lieu chez un particulier ‘en nombre tres restreint, elle est généralement considérée comme 28 | vingt-huit privée. Mais sielle se tient au restaurant, dans un café ou dans un lieu public, ls personnes autour sont susceptibles de reconnaitre ‘Ventreprise et la clause de loyauté riest pas respectée. ‘Popillou « Je trouve inacimissibie qu'on licencie des employés ‘quiosent dite ta vérité sur leur entreprise. Que disent les entre- prises au sujet de leurs employés ? On ne le saura jamais car elles ne le font pas passer sur Facebook.» Laplupart des gens ont impression qu'au nom de laliberté ‘expression, its sont tibres de dire tout ce quits pensent. Mais si CCesteffectivement un principe fondamental du droit frangais, elle est réglementée. Dans cette affaire, les trois salariés qui se sont ‘exptimés sur Facebook ont manqué leur obligation de toyauté. La jurisprudence oblige en effet, les salaiés a respecter un devoir de réserve qui les empéche de cre du mal de leur entreprise dans un ‘care public. Sits ne sy tiennent pas, cela relove de la iffamation, Cest dailleurs pour cette raison que les motifs de ticenciement dans cette affaire-w incitation la rébellion» et « dénigrement de Ventreprise»-sontaussi graves. [.] Coie Pett ress. 200, Outils culturels | 2 jsez les définitions suivantes, Comment Surle plan « sociologique » 4 sont définies dans votre pays les notions de « Privatus » signifie « séparé de », vie privée et de vie publique ? Rédigez votre en conséquence I'on peut définir propre définition, la vie privée comme étant: | «la capacité pour une personne ou pour bert Badinter a proposé sa definition dela | in wroune dec “ le sso R ie privée : En « Vabsence de toute définition eRe EE Tyo] sa vie et protéger ses iméréts ». 1 ) positive de la vie privée », il convient de la défi a par la négative. Lintérét de cette démarche est, en Lon peut également considérer que la vie privée effet, de mettre accent sur la primauté de la vie S‘apparente aussi a 'anonymat et ala volonté de rester privée, celle-ci interdite & toute intrusion indis. _ hors de la vie publique rete, étant pour chacun le sort commun. Le reste, Cest-a-dire la vie publique ouverte 2 la curiosité de tous, est l'exception. Les limites de la vie privée ainsi que ce qui est consi déré comme privé different sclon les groupes, les Différentes composantes de la vie privée sont cultures et les individus, méme sil existe toujours un abordées dans les procés, qui correspondent aux aspects principaux de la vie: la vie familiale, la |_--Le concept est toutefois plus associé aux cultures occi- | vie sentimentale, les loisirs, la santé, les moeurs, | __ dentales, certaines cultures ne disposant méme pas les convictions philosophiques et r 2 les _d'un mot signifiant « vie privée ». circonstances de la mort, le droit a « tronccommun » pour cette notion. Véronique Doullier sous la supervision de Benoit Van Keirsbilck. iLest a noter également que, fin 2003, la Cour de cassation a énoncé que le numéro de sécu- rité sociale et les références bancaires faisaient partie de la vie privée de chacun, & lencontre de toute personne dépourvue de motif légitime a les Peel BUUUUR EEE EEE EEuY tion fr ~ MENIVA ~ droits réservés ‘9 9, PAROLES D’ETUDIANTS f © A. Ecoutez les témoignages suivants. Qu’est- re rrivé 4 ces personnes ? Avez-vous vécu ce genre de situation ? Auriez-vous ou avez-vous Une attitude différente avec un professeur francais et un professeur de votre nationalité ? €.Confrontez vos définitions. Avez-vous la méme définition que vos camarades de classe ? B. Dans votre pays, quelles sont les régles a respecter en classe vis-a-vis des enseignants ? Quelle frontiére y a-til entre votre vie privée et votre vie en classe ? Donnez quelques exemples concrets et discutez-en, C. Rédigez le guide Bien se comporter en classe a lintention des Francais qui viennent étudier dans votre pays. vingtneuf | 29 2 | Passage a laction 10. NOTRE AVATAR Nous allons dresser le profil numérique de notre classe. ‘A. Par groupes, choisissez le théme de B, Faites la liste des différents points a aborder votre enquéte ("'usage des réseaux sociaux dans votre questionnaire et rédigez celui-c la e-réputation, utilisation des nouvell technologies, etc, et les personnes qui seront C. Réalisez votre enquéte. Analysez les résultats interrogées. et rédigez le rapport que vous présenterez aux autres groupes. 11, IDENTITE NUMERIQUE DU FUTUR ‘Nous allons imaginer et rédiger une nouvelle de science-fiction, En 2100, un grand-pere raconte @ son petit- fils ce qui s'est passé en 2050, date d laquelle identité numérique est devenue plus importante que I'identité réelle ~ physique et morale ~ des personnes... A. En groupes, donnez vie a ces deux personages (nom, prénom, age, etc) et définissez les grandes lignes de histoire : Que Sest-il passé en 2050 ? Comment est la vie en 2100? B. Chaque groupe rédige sa nouvelle et lui donne un titre, C. Chaque groupe fait une lecture publique de sa nouvelle. La classe décide des différents prix (le grand prix, le prix de la nouvelle la plus dréle, la plus effrayante, la plus triste, la plus haletante, par exemple) et vote pour les attribuer. NOUVELLE ET ROMAN «Dans la nouvelle, jaime le rythme court, avec un effet de chute, alors que le roman permet de se lasser alles avec lu on peut jouer avec le temps. » Pascale Gautier (ériveine fancaise) UNE DEFINITION DE LA NOUVELLE Selon le dictionnaite itr, une nouvelle est une «sorte de roman ts court», un «réct d'aventures intéressantes ou amusantes », La nouvelle est généralement un récit court et cette briéveté permet intensifier teffet produit parle texte, En général, le récit est centré autour dun seul événement. Les personages sont peu nombreux La nouvelle est proche du roman mais sen distingue par sa dimension réduite le petit nombre des, Ppersonnages, la concentration et intensité de Faction ‘Ou encore fe caractéreinsolite des événements, uiente et un | 31 1, ENTREE EN MATIERE Ecoutez 'enregistrement, Quels mots mess connaissez-vous ? Ecrivez-les au tableau et donnez des exemples de phrases oi ils sont employés. 2. DOSSIER DOCUMENTAIRE A. Quel\s) liens(s) pouvez-vous établir entre les trois documents suivants ? acne proressionnelle B. Que pensez-vous de la mise en ligne de son profil professionnel ? Lemployabilité est. elle supérieure lorsque le candidat montre quil utilise ou sait utiliser les nouvelles technologies ? C. Quest-ce qu'une « veille professionnelle de DU BON USAGE DES RESEAUX SOCIAUX Les réseaux sociaux vont vous permetire de vous promouvoir professionnellement, de développer votre employabilité mais pas seulement ! Vous allez découvrir bien autres avantages | lls sont un moyen de réaliser une veille professionnelle de qualité, de détecter des. opportunités, de rencontier des contacts intéressants pour apprendre et vous former fen entrant en relation avec des personnes susceptibles de vous guider ou de vous sider: Comment? 1. Vous publiez votre profil et vous le ren voyez vers votre CV détailé et enrichi iens vers des sites, documents, blog). 2. Vous allez ensuite travailler & ioviter vos contacts pour constituer votre réseau. Réfléchissez et procédez méthodique: ment (caret d'adresses, messagerie télé phonique, référents lors de vos différents stages etfou jobs..). Adoplez dorénavant ce réflexe « social networking » .. Invitez aprés chaque rencontre pestinente les per sonnes susceptibles de constituer votre réseau professionnel. 3, Noubliez pas non plus de solliciter des, recommandations professionnelles. agit ici de demander 3 certaines personnes de votre réseau avec lesquelles vous avez travaillé et réalisé certaines activités et robtenir des rélérences sociales et pro: 32 | tente-deux oe fessionnelles qui vous qualifient et vous recommandent. Vous pouvez choisir vos calléques, collaborateurs, clients, fournis Seurs ou partenaires, professeurs (si vous tes jeune dipl6mé) et surtout oublier pas. our vosréférences sociales de solliciter vos meilleurs amis, les membres des associa tions/réseaux auxquels vous appartener. ‘Apres avoir fait ce travail de base, je vous invite & utiliser, de facon interactive cette fois, les réseaux sociaux en choisissant de. 4. Vous inscrire et participer de facon active aux réflexion des communautés qualité » ? Comment Internet peut-il aider a la réaliser ? Discutez-en en groupes. professionnelies et leurs. questionne: ments. Cest au sein de ces groupes que | des « experts » sont repérés pour leur apport personnel sur certains sujets. Cest ce niveaus dinteractivité qui vous per mettra de vous ouvrir de nouvelles oppor- tunités professionnelles et de « vous faire repérer » (... Il faut entrer en relation avec les autres, participer en posant des ques- | tions, en commentant certains apports, | en indiquant certains sites, sources, rélé- | rences, expériences utiles au débat et au | ‘questionnement. Vous pouvez également proposer des sujets de discussion et contri | buer a les animer. Feélici jons, vous avez tout compris ! En développant votre usage avancé des réseaux sociaux, vous rfaurez plus seule ment comme object de vous rendre visible ou détre reconnule}, vous alle également développer un comportement social/ble en aidant les autres (partage de contacts, informations, de connaissances, 'expé riences) et comprendire ce que Cest une démarche « win-win » car Cest en proce dant ainsi quevous trowverez des personnes ayant le méme centie dintérét que vous | fet que vous cultiverez un véritable sent iment e'appartenance 3 une communauté) issu. com/geenik/docs/cultver_vove_identite LE CVBLOG Le C¥Blog permet, non seulement de detailler votre CV sur Internet, ma également deblogueren toute simplicit. Lobjectif 8 travers cette plateforme est de vous permettre, étudh professionnels indépendants, de devenir pprogressivement et sans compétences techniques, les acteurs de votre Marque Personnelle sur le Web, ts, cadres ou Avec un CVBlog, vous aver de Lespace ! Chaque article va représenter une experience, une compétence, une formation continue... t pourquoi ne pas Cutiliser ensuite pour votre ‘mémoire ou pour développer votre expertise professionnelle? Etudiants, salariés, cadres, vous devez apprendre & raconter votre histoire professionnelle evant un recruteur.Internetest Lune place publique oii va se construire votre image. Uti iges et des institutions de plus nombreuses se dotent d'une revue Re ec aay (000), Dans la majorité des cas, il ss Pete Sten) Peete projet éditorial. Instrument Hai eee nen ee ta Pere cee Ucn ret ccc cia cucu panorama de Vactualité, la revue de presse peut Peet iaicns avoir une fonetio Naess Peet tee ncaa eas Des professionnels témoignent, ce qui permet surant des compétences les plus Pad teen) Pern Pease au UL di recherche d'un emploi ou d'un meilleur poste Tache professionnelle | 1 et 2 CVBlog pour vous différencier, faire votre autopromotion et étre visible dans les moteurs E erecherche. Votre CVBlog doit refléter = votre parcours de ve, vos motivations. Cest précisément Cobjectf: vous aller développer une micro-communauté © ‘autour de votre projet de vie, partager vos expériences, vous 2 créer de nouvelles opportunites. c L TRE IDENTITE Les réseaux sociaux déterminent votre réputation sur Internet. Votre CVBlog doit devenir te centralisateur de votre Identité en ligne:nous achetons votre prénom/nom et vous redeviendrez maitre de votre image, Matthieu Fouchard, Romain Proton. novembre 20 3. TACHE A. Avez-vous déja rédigé votre CV ? Si oui, quel support avez-vous choisi ? En quelle(s) langue(s) est-il rédigé ? Sur quel modéle est-il construit 7 B. En groupes, recherchez des modéles de CV et comparez-les. C. Daprés vous, comment juge-t-on de (efficacité d'un CV? En groupes, établissez une liste de critéres d’évaluation d'un CV. Sélectionnez ceux que vous allez utiliser pour rédiger votre propre CV. D. Rédigez votre CV et mettez-le en ligne ou sur un diaporama. Présentez votre démarche & la classe (choix de la forme et de la structure du CV, choix du support...) trente-tois | 33 Vivre mieux Alain de cette unité allor eer! fro) rere SMNU Roeeccel(elos rol aan aTe un article vantant les vertu imaginaires d'un pla Premier contact 1. MANGER MIEUX A. Avec les mots du nuage, faites tune phrase en rapport avec une des tations. La classe doit deviner de quelle citation il s'agit. B, Répondez aux questions du mi quiz santé, puls discutez entre vous de vos réponses. C. Que pensez-vous de l'idée de ces «Cafés-santé », lancés sur |e modéle des « Cafés-philo »? SU ey travail =. ‘eo Ml gases = 5 hopital 1.Les vtamines sont ta principale source énergie du corps ven "Fa Café Sant 2. Manger des ceuts est bénéfique pour les yeu eA em 3. alcool dissout Les grasses. | « Le bonheur, c’est avoir | une bonne santé et une mauvaise mémoire ». | Ingrid Bergman | «La santé, c’est comme la liberté, ca n°existe que quand on en manque ». Georges Perros WRAL ea og r i, 4. Uhuile dotive est excelente pour la santé iy, Vea Fan aa, 5.1 milliard de médicaments sont détivrés chaque année en France. ye Rn FA 6.Le café peut entrainer des trous de mémoie VR emu «Ona beau avoir une santé de fer, on finit toujours par rouiller ». Jacques Prévert «La santé, c’est @avoir mal ous les jours & un endroit différent ». Michel Chrestien «rai décidé d’étre hreureux parce que c’est bon pour la santé >. Voltaire che de |'informatio 2. ALA RECHERCHE DU BONHEUR PERDU AA. Lisez le texte. Le titre choisi par auteur vous il cohérent et pertinent ? Quauriez-vous semble. proposé ? Cheque jour, é rivains, essayistes ot photographes \ répondent la question : qu’en est-il aujourd'hui du bonheur? \ B. Comment auteur a définitions ? Que pensez-vous de ce classement ? til choisi et classé ses C. Par petits groupes, proposez un autre classement possible. Présentez-le a la classe en le justifiant. Lequel remporte le plus de suffrages ? UN PEU DE SILENCE ENTRE AMIS. \ Michel Butor Le bonheur, c'est apprendre la fin de ta ‘quorre. © Cest les nuages, les mervelleux nuages.. © Gravir les pyremides de Teotihuacan en plein midi avec un panama sur la téte. © Quota France soit torre ‘aslo «© Embarquer sur le navire dela Reine de Saba dans le tableau de Claude Lorrain © Quun milardaire un pou pobte donne Fintégralite de sa fortune un hépital ‘moyennant qu'on lui réserve une chambre séparén, avec naturollament un droit de re {gard sur la comptabiité, co qu conduit les erveilés par cet acts de yrisme ser efen faire autant Lo bonhour, c'est le rotour de enfant pro: sigue. Cest Foiseou qui parle, arbre qui chante ot eau couleur or, ‘# Siroter du thé & la menthe en attendant to lever du soleil sur Pétra, ¢La lecture dans un journal de droite d'un compte-rendu sur un livre qu’on vient de publier qui ne soit pas un éreintement fil leux et témoigne méme de quelque sensi bit. ‘© Marcher le long d'une plage interminable fen ramassant des coquilages, © Quun éditeur passionné, découvrant sou dain ce que sont payés los joueurs do tonnis, eméliore substentiollement nos contrat. ‘© Cost Finvention des motocydettes silen- Le bonhour, c'est voir quo s0 remet un frére ‘que on eroyait perdu Ce sont les lichens figurent les heleines, humeurs, piertes et flames, ‘© Eoouter le rassignol en dinant sur sa ter- ¢¢Impraviser au piano en bonne compagnie jezzistique sur le theme « body and soul » * Voler de ses propres ailes. Le copacité despérer encore que le XX siécle soit moins atroce que le XX* [sans meme pater des précédents), ‘© Cost invention deshélicoptéres silencioux. Le bonheur, e’est lire dans les yeux d'une femme quion aime qu'elle a envie que vaus le lui disie, Co sont los cing doigts de la main avec Jes ongles, les six faces du dé avec lours chiffres, les sept pulsions capitales avec leurs emblémes. ‘© Tomber sur la retransmission d'un opéra & fo télé tondis que le programme annangait colle d'un match de foot. ‘ Tenir la portio de récitant dans fa promiére «un compositeur ami * Foire des progrés en chinois classique © Loccuell enthousiaste des étrangers aux ‘aéroports par les remplagants de Factuelle poole, conscients de leurs ressources {quis ignorent souvent eux-méme ‘© Cest invention des avionssilencieux. Le bonheur, e’est découvrir que la brouille ‘avec un ami trés cher, qui durait depuis des ‘années, provensit d'un absurde malentendu. # Cest fouverture du monde que fon veut toujours nous cadenasser. ‘© Labandon de faudimat par les chaines publiques, ‘© Reussir & écrire sans une rature sur Feau: forte ou la gouache d'un peintre cornplice. ‘¢ Trouver pour un voisin chémeur un travail bien payé qu! lui plaise. ‘Le floraison du cactus cierge, a seule nuit {du 15 aot, dans un jardin de Nice. ‘© Cest invention des tondeuses & gazon silencieuses. \ D. Rédigez votre propre définition du bonheur a la maniére de Michel Butor. Le bonheur, e’est vous savez bien. ‘© Cest Fastronautique bien tard, mais bien: tt, vous verrez, bienté, cela vareprendre. ‘© Rendre concréte la notion de vitesses ttransluminiques. ‘© Débusquer enfin Fadjectif qui se dérobait \depuis six semaines. ‘ Serror la joue d'un bébé contre sa barbe. ‘¢ « Une fois, por un minuit lugubre, tandis ‘que je miapesantissais, feible et fatigué, sur maint curieux et bizarre volume de savoir oublié,trandis que je dodelinais de la {éte, somnolant presque, il se fit un heurt, comme de quelqu‘un frappant doucement ‘le porte de ma chambre.» ‘© Cest Finvention de fa construction silen- Letonheur, c’estio suite ot la sériectlereste ot los autres, et les refusés et les oublis, les imprévus, les fen passe, et jen passe © Cest le désert qui retrouvera ses bruits ropres. ‘© Qu'on vous demande den parier dans Libé- ‘otion. ‘La eritique enfin sériouse par un jeune phi- losophe audacieux de la notion de crois ‘sance en économie. ‘© Duvrir dans la modeste demeure que fon vient d'acheter la petite porte imprévue ‘qui donne sur d'immenses caves comme celles de la maison natale de Rabelais & la Devine, ‘© Trowvor autro chose. ‘© « Sa dent, douce ala mort, mavertissait au ‘chant du coq ed motutinam au Christus venit, ~ dans es plus sombresvilles..» ‘© Cest un jour, on ne sit quel jour, aprés tous ‘ces fracas et secousses, un peu de silence entre amis autour de quelque boisson. Libération, Michel Butor,9 aod 1993 twente-cing | 35 3]Alarec de Infor 3. NUTRITION ET SANTE A. Quels facteurs expliquent, selon Stella et Joé! de Rosnay, quiil soit difficile de faire accepter les conseils nutritionnels, en particulier aux Francais ? Ce constat, fait en 1979 vous parait-il toujours valable? Le tiers- monde meurt de sous-alimentation... et nous de trop ‘manger. Pléthore au carence::les maladies dela malnutri: tion oudela sous-alimentation tuent probablement dans le ‘monuiec'aujourdhui plus que les microbes et tes épidémies. Et pourtant, sauf dans le tiers-monde, an sest peu intéressé lusqu‘iei ta nutrition, surtout en France. C'est bien conn: ‘nous avons tous, cia faiblesse de croire que ce qui touche auxplaisirs de la table est comme notre seconde nature. On rfarren@ nous apprendre en ce domaine. D'alleurs, quo de plus triste qu'un « régime», une diéte», lex ete » out'abs- tinence» I fut bien, la rigueur, recourir pour traiter des ‘maladies, mais pas pour préserver sa santé ou plus simple- ‘ment pour vivre mieux et plus longtemps. Les biologistes vont plus loin ce que nous mangeons influen- cerait notre meniére de penser et d'agir. Commete disent si bien tes Anglais: « You are what you eat», vous étes ce que vous mangez. Et les Francais c'ajouter:« On creuse sa tombe avec ses dents ». Ine Sagit done plus aujourd’hui de perdre quelques kilos superflus, mais tout bonnement de survive, Dinventer une diététique de survie. Nous avons ta mort ux dents. lest grand temps de réagir. Mais comment ? Pendant des millénaires les hommes ont cher cché& manger plus. Faut il aujourhui leur demander de manger ‘moi ? Peut-on aller contre des habitudes aussi enracinées ? Beaucoup estiment que toute ingérence dans teur mode dai ‘mentationest une véritableatteinte leur vie privée. Manger est devenu si banal et si évident qu'on n'y préte plus juére attention. La plus grande diversité régne en matiére cfalimentation Len va de méme des hommes. Les besoins sont trés différents selon lesindvidus. Inégaux dans notre {acon dassimiler une nourrture riche, nous le sommesausst devant les aliments: certains adaptent a leurs besoins ce uils mangent et boivent.Dautres ne peuvent résister {a tentation.Certains grossissentfacilement, d'autres ne pprennent jamais de poids. D'autres encore ne parviennent pas gross, méme sits le souhaitent. Les facteurs héréuitares, viennent ajouter la complexité des phénoménes et des ten dances, Lenvironnement ou le terrain moduleront leur tour ccesinfluences. C'est pourquoi, appara bien difficile non mpossible de communiquer des regtes de vie ou équilibre ‘adlaptées& chaque cas. Stella et Jodi de Rosnay, a Mal Boule, étions plon 1979 36 | tente-six nation B. Quelles sont les inégalités évoquées par les auteurs ? C. Relevez 'expression imagée utilisée par les auteurs. Quel en est le sens ? D. Pensez-vous, comme les biologistes cités par ces auteurs, que « ce que nous mangeons: influencerait notre maniére de penser et dagir» ? 4, LES FRANCAIS, LEURS MEDECINS ET LES MEDICAMENTS A. Ecoutez la chronique du journaliste, Quels mee sont les chiffres qui vous surprennent ? B. Quelles sont les raisons de cette surconsommation de médicaments ? €. Comment peut stexpliquer la pression des patients ? (GP VOIR COMMENTER DES DONNEES PAGE 148 5. ALIMENTATION, MODE D’EMPLOI A. En quoi consiste la malnutrition dans les pays développés ? vie, L’éuade conclut que le ¢ mode de jal »~ absence de tabac, consom-= ‘mation d’aleoo! égale ou inférieure & ‘un demi verre par jour, consommation de 5 fruits et ligumes par jour, exercice physique d'une demi-heure par jour ~ majore Tespérance de vie de 14 ans par rap- port au cumul des quatre facteurs de risque. Le cumul des quatre facteurs de risque (tabacy alcool, manque de fruits et lggumes et d'exercice physique) multiple le risque de décés par 4,4 5 trois facteurs, de 2,5 ; deux facteurs de prés de 2 et un fucteur de 1,4. Selon le professeur Kay-Tee Khaw, premier signataire de P'érude, «c'est la premire fois ‘que l'on analyse effet cumule des facteurs de risque sur Ja mortal » Evolutions récentes dans les sociétés dévelopnées Le mode de vie actuel dans les sociérés développées menace de mettre a mal les principes d’une alimentation. Lrobésité augmente réguliérement dans le monde, y com- pris en France depuis 30 ans. Elle concerne aujoura’hui 8 % des adultes et 10 % des enfants : une fange de plus en. plus importante et jeune de la population. Des habitudes alimentaires néfastes pour la santé se développent + consommation de sodas, crémes glacées, desserts sucrés t produits contenant des sueres simples 5 + régimes amaigrissants déséquilibrés sur le plan nutri- tionnel et généralement contre-productfs car suivis plus tard de périodes d’alimentation encore plus riches + grignotage d’aliments gras et sucrés (concernerait 60 % des adolescents), qui coupent la faim pour les aliments utiles 5 + plats préparés comprenant trop de sel (ce qui augmente rts fortement hypertension artérille et incite a manger toujours plus salé) et peu d’aliments frais (done moins de vitamines notamment). + consommation d’aliments industriels contenant un. grand nombre d’additifs souvent dorigine chimique. Wikipedia, seprembre 2011 B. Comme s‘explique la diffusion de ces. nouvelles habitudes alimentaires ? €. Quelles principales évolutions peut-on constater dans les pays développés ? ~_D, Quels sont les autres facteurs susceptibles de diminuer lespérance de vie ? Quelles régles dihygiéne de vie permettraient de limiter Vimpact de ces facteurs ? 6. LE BLOG SANTE A. Résumez les différents arguments développés par les internautes dans ce blog santé. Quel est celui qui vous fait le plus réagir et pourquoi ? 000 elinetrose POSTE LE 20-09-2001 A10:058, | Moi, je mange que du bio et je vous le recom- ‘mande: je suis trés heureuse comme ¢a. Oui, le bonheur ga passe par une bonne santé! plage76 | | | | | POSTE LE 20-09-2001 Attar lly a des maladies pas graves (rhume, gastro.) et des maladies graves (cancer, leucémie, plein dde maladies orphelines dont je ne connais pas i le nom.) Bon, je ne connais pas beaucoup de ‘maladies non plus, hein | Pour les maladies graves it n'y a pas grand chose & faire, Cest le destin non ? Moi, ds que je rhe me sens pas bien, je me bourre de médicaments, ca ne peut pas me fare de mal. Clémence27 POSTELE 20-00-20 A1526007 Adon partalt beauenup du sda et pus plus en maintenant Les jeunes ont bl! Goi cesparctomirtecierjeraneaviyen | ade pisen pli autour de mo. Sans comp. ter que pourlaradoacivts, on nouscachetoutonnous | dite ones de plus en plus malade,on ne peut pas satendrea ce qe les ger solent heres | fabo2 POsTELE20-00-201 Atsasi3 Jecros qu'on regarde trop de science-fiction et £ {que tout te monde réve de deveniréternel, mais | (EBB est pasa ecyte de ave. La santé, on en f parle beaucoup dans les médias mais on n'a pas 8 se plaindre, nous, on est heureux globalement i faudrat regarder ce qui se passe dans les pays moins favorsés. B. Toutes ces préoccupations vous semblent- elles légitimes ? S'inquiéte-t-on et discute-t-on autant des questions de santé publique dans votre pays? trente-sept | 37 DES MOTS POUR LE DIRE A. Lisez l'article suivant, vous reconnaissez-vous dans l'une de ces catégories de consommateurs ? Quels aliments de substitution utilisez-vous ? JE NE SUPPORTE PAS LES LAITAGES: Dommage pour vous : Car ils apportent au quotidien du calcium ‘et aussi des protéines. Quets risques encourez-vous ? Vous risquez de voir vos os se fraciliser par ‘manque de calcium, Un systéme immuni- taire qui peine avec une peau, des angles ‘et des cheyeux qui ne seront pas tip-top. Par quoi pouvez-vous les remplacer ? W existe dautres sources de protéines ‘animales (poisson, viande..) ou végétales (association de tégumineux tels que les haricots, les fves ou les pois, avec des ‘céréates). Pour le calcium, dont on conneit importance, il se trouve aussi dans tes algues qui redeviennent & la mode, tes ‘amandes et certaines de vos eaux min rales en sont oussi riches, Et puis, pensez ‘aussi vous exposer quelques minutes par jour ou soleil... cela vous aidera a faire te plein de vitamine D. LES GEUFS ET MOI CA FAIT DEUX Dommage pour vous : Car its apportent & votre organisme des protéines qui sont excellemment dosées ans leur blano, mols aussi des acides ‘oléiques dans leur jaune. Quels risques encourez-vous ? ‘Aucun & condition de compenser cela par des protdines animales. B. Quels sont, dans votre culture, les autres aliments considérés comme indispensables ? C'est pour moi, cest pas Par quol pouvez-vous les remplacer ? Les poissons et la viande en général aux ‘quels on apportera des huiles riches en ‘oméga 3 (colza, noi..). \'AIUN PEU DE MAL AVEC LA VIANDE. ‘Dommage pour vous: Vous vous privez sinst de fer mais aussi de protéines. ‘Quels risques encourez-vous ? Si vous perdez de la masse musculzire, ‘que vous faites de l'anémie et que vous ‘vous sentez toujours fatigué(e) : ne cher ‘chez pas plus Loi ar quoi pouvez-vous ta remplacer ? ‘Alternez le poisson, les ceufs et les pro- duits latiers (comme les fromages blanes ‘qui sont moins gras que les fromages). Les végetaliens se tourneront volontiers vers le soja ou le tofu pour les protéines. On pourra aussi combiner oéréales et Legumes, (lentite, pois chiche + semoule ou riz +qui- roa), mais n’hésitez pas & consulter votre médecin qui vous apportera ses conseils pour vous éviter des carences en fer. LES LEGUMES, QUELLE HORREUR! Dommage pour vous : ‘Les \égumes apportent des fibres, mais aussi des antioxydants, des minéraux... ‘Quels risques encourez-vous ? Vous risquez de ne plus arriver 8 éliminer pour moi... oS? DOCTORISSIMO Message de jean rere posté a n0: ‘et monquer de tonus. Ne vous privez pes ron plus des folates dont on connait tes vertus neurologiques. Par quoi pouvez-vous tes remplacer ? Essayer les mémes liments sans les cuire si vous le les supportez pas cuits. Et si cela ne passe pas non plus, tentez autres végétaux plus exotiques ou que ‘yous ne connaitriez pas en allant piocher Sur les divers étals de vos commergants. essentiel est de troquer des végétaux por autres, en vous référent & leurs couleurs car elles révélent souvent leur ‘composition (vitamine B pour tes tégumes, verts, béta-caroténe pour les oranges). Et puis tentez done de tes macuiler, de les comoufler dans des compositions ot ts ppasseront inapercus ! ‘« Que dois-je faire Doc’ ? Je me retrouve souvent en train de chercher . Postez, comme cet internaute, une demande des mots que jai sur te bout de la L ur te bout dela langue. » daide sur une question de santé, puis rédigez le conseil correspondant aprés avoir choisi un aliment particuliérement apprécié pour ses vertus nutritionnelles dans votre pays. BEPONSE DE DOCTORESINO «Cher jean-ren i vous conmencer ne plus tower es ots lorsque vous prene la parole, il vaueralt mieux que vous rédui- siez votre consommation de café, dont Les effets a ong terme sur la ‘émoire sont bien connus. Le café est touteois ts bon pour votre santé: rien ne vous empéche d'en consommer& petite dose. IL faut aussi évter cen prendre 4 heures avant de vous couche...» PVOIR DONNER UN CONSEIL PAGE 140 38 | tente-huit Outils lan: TOUT EST DANS L'ASSIETTE. A. Relevez dans ce document les propositions B. Quels sont les pronoms relatifs composés ? relatives. Comment sont-elles construites ? En connaissez-vous d'autres ? DD re a res taco malice Et si tout ceci ne suffisait pas & vous convainere, sont promis de nous faire manger au moins 5 fruits mangez aussi des haricots, desquels sont extraites les cet légumes par jour. Mais connaissez-vous leurs bienfaits? _béta-caroténes (efficaces dans la prévention de certains Le brocoli, dont les vertus sur la santé ont encore été presen ce cnnlaites canis eran), oofizte pant Asoebrion sridliceinéne Reeth ‘et qui possécent aussi des vertus one le cancer, par exemple, 'bricotsauquel on fit ye diurétiques. Ce sont eu, verts appel depuis longtemps pour combattre l’anémie car eer ea Ue i posséde du phosphore et du magnésium qui exces pout roplasen les) nourrissent les ecllules du cerveau, pce cere a navets, auxquels on ne préte guére de vertus, sont pourtant sont les meilleurs amis duu riches en iode, lequel foie, et desquels on extrait de Ia cynatine qui favorise la sécrétion bilzie, (Quant é la consommation des antichauts, dont on dit qu’'ls stimule le métabolisme, Le navet posséde également de nombreuses fibres qui elle serait également jouent un rdle important préconisée dans le dans le transit intestinal et la Dut de favoriser prévention de cancers du tube la dissolution du digestif. cholestérol dans Je sang. Attention & aubergine, dont on connait la ‘qualité de coupe-faim car c'est une véritable éponge a graisse de cuisson ! Et n’oublions pas Voignon, dont les bienfaits ne s'arrétent pas a ses propriétés médicinales, et ui est utilisé en phytothérapie contre les humatismes ainsi que contre I'inflammation des Que dire des merveilles de le carotte, a laquelle les yeux et des voies respiratoires. diététiciens font souvent référence, qui est trés riche en fer A consommer si et efficace contre Panémie mais grice a laquelle on peut aussi lutte efficacement contre les diarthées ? modération ! Alors, vous n’étes pas encore convaineu ? bienmanger.vo . Choisissez l'un des aliments ci-dessous et présentez ses vertus dans une phrase oi vous réutiliserez le maximum de pronoms relatifs différents, 3 “ese = # Le chou, auquel on préte des verhus quel om |e one amaigrissantes. ee “oma le chou combattre | prévenirla | aider a <7 Fy 22 I lecancer _| constipation | maigrit OV area ncer_t | = auquel lacerise | protégerle | combatrele | éliminer ni laquehel daqueile ers coeur cancer Finsomnie = 7 er 4+ lesquels — auxquels [lechataigne |aiderd ——_protégerle | abaisserle + lesquelles = auxquelles < saa comur__|cholestérol Jlepoisson | combatre améliorerla_| protéger le ini feeancer_|memore "(eon > VOIR LES PRONOMS RELATIFS PAGE 132 trente-neuf | 39 7, MEDECINE EN LIGNE A. Avez-vous déja consulté un médecin par Internet ? Pourquoi ? Comment cela s‘est:il passé ? Sinon, étes-vous prét a le faire ? LA TOILE, NOUVEAU VIDAL DU PROFANE? De ta mauvaisehaleine au cancer des amygdales en passant par les maladies tes plus rares, Internet regorge d'informations médicales. Mais peut-on vrai- ments'y fier? ‘Cancers incurables, maladies sexuellement transmis- sibles ou dégénératives...: Julien s'est imaginé mourir tune bonne dizaine de fols. « La derniére fois, jétais un. peu fatigue, explique ce spéciatiste des troubles imagi- naires, Un internaute expliquait sur un forum que cétait le premier symptéme en cas de leucémie. Je suis allé voir te médecin, I a prescrit des vitarines...» Les premiers signes sont apparus au début des années 2000 :« googlisation »intempestive, changes d'e-maits avec son médecin, messages postés sur tes forums. Puis es sites dédiés(doctssimo.com, atoute.org, atousante. ‘com) sont arrives, suivis de sites spécialisés (sur te dia- bate, le cancer du sein ou la mauvaise haleine) et te mat ‘a empiré. Le schéma classique ? Un patient consuite son imédecin traitant qui lui explique quit n'a rien de grave Persuadé que la praticien se trompe, notre Argan expose ses symptimes sur a toile. I it des descriptions ultra: flippantes, imagine le pire: cancer, sclérose en plaques, sida... Le diagnostic est plus banal: internetose aigué ! Un mal de plus en plus partagé. Seton une enquéte Ipsos pour le Conseil national de {Ordre des médecins, 64% {des Francais iraient chercher en ligne des informations, médicales. Ete nombre de sites spécalisés d'exploser. « Les consultations chez tes médecins sont trés rapides, explique le docteur Jacques Lucas, vice-président du Conseil de VOrdre, Les gens ont envie de comprendre ce {quils ont. Alors its vont sur Internet parce que c'est Le lieu ‘ot on trouve Linformation : comme avant ils consultaient le Larousse médical. » Le but ? Poser des mots sur son ‘mal, mais aussi trouver du soutien, via les forums. « Cest tres vrai pour Les pathologies tongues ou Lourdes, comme te diabéte ou les cancers, observe la présidente du site octissimo.com, Valérie Brouchoud. Des petites commu- rrautés de malades et de proches de matades se forment et accueilent les nouveaux arrivants. Ils les rassurent, les conseillent, leur demandent des nouvelles, comme dans les associations de malades. » Tov maging, in 201, 40 | quarante B. Que recherchent ceux qui fréquentent les forums consacrés aux questions de santé ? Ces pratiques sont-elles courantes dans votre pays ou dans votre entourage ? C. Quels sont les avantages et les inconvénients de telles pratiques ? Les premiers compensent- ils les seconds, a votre avis? 8. LES MEDECINES PARALLELES AA. Ecoutez |a Chronique santé de France info. Selon le journaliste, quel est lobjectif de ces médecines non traditionnelles ? Pourquoi de plus en plus de personnes font- elles appel aux médecines paralléles ? Votre pays connaitil le méme phénoméne ? AA. Lisez le document ci-dessous et donnez une définition de « complémentaire santé ». Ce dispositifexiste-til chez vous ? | | 9, LIBERTE, EGALITE, SANTE | | Une couverture santé a deux vitesses Aispostifs pour paler cette carence. Une analyse de Pierre | Avoir une « mutuelle » plus précisén | complémentaire santé est devenu déterminant pour bénéfi cier d'une bonne qualité de soins. Entre 1980 et 2008, le« este Aa charge » la part des dépenses desoins que doiventsupporter | Jes ménages (qu'ls Ie financent eux-mémes ou grace’ la cou vverture apportée par une complémentaire santé) est passée de 217 3 547 euros par personne et par an, une fois inflation Aiduite, Cest ce qu'indiquent les résultats d'une étude réali sée par Institut de recherche et de documentation en éco- nome de la santé (IRDES). Au cours de la méme p ode, la ‘proportion de personnes couvertes par une complémentaire sant6 a logiquement fortement augment, de 69 % 2 94 % de Ja population de France métropolitaine. Cela signifie tout de sme que prés de quatre millions de personnes restent sans complémentaire santé en France métropolitaine en 2008. Le premier motif de non-recours 3 une complémentaire évo és est le manque de moyens: 46 % souhai {eraient en bénéficier mais ne Ie peuvent pas pour des raisons finanetves. Parmi les ménages les plus pauvres (moins de 870 mn, UC), 12 % des personnes ne bénéficient pas d'une complémentaire santé, contre seule ‘qué par les enqui euros par unité de consommat ‘ment 3 % au sein des ménages les plus riches (1 997 euros et plus par UC), ale complémentaire santé pour les plus pauvres. La Couverture malad Deux disposiifs ont été mis en place pour faciliter Pace universelle (CMU) permet aux personnes dont le revent est inférieur & 620 euros pour un adulte de bénéficie VOIR FAIRE UN EXPOSE PAGE 147 2, JEUNES / VIEUX : MEME COMBAT ? A. Quels sont les chiffres qui vous surprennent dans Varticle de INSEE ? Quels sont ceux qui vous semblent les plus importants pour illustrer le theme du conflit de générations ? B, Observez les résultats d'une étude faite sur des personnes agées. Ces reproches existent-ils aussi dans votre pays ? Vous semblent ils justifiés ou non ? Donnez des exemples. LA POPULATION FRANCAISE AUJOURD'! eae) Baad > La population francaise (métropole et départements, \Foutre-mer) est aujourd hui estimée & 64,3 millions En inctuant {es collectvités d'outre-mer Polynésie frangaise, Nouvelle Calédonie, Mayotte, Saint Piere-et Miquelon, Wallis Futuna etlesanciennes ites de Guadeloupe : Saint-Martin et Saint- Barthélemy), la France compte 85,1 millions dhabitants, 16.5% dela population ont 65 ans ou plus, alors que vingt ans plus tat, cetauxne sélevait qu’s 4%. A inverse, ta part des moins de 20 ans dans la population diminue d'année en année, > Lespérance de vie’ la naissance est plutdt stable. Elle atteint T1Sans pour les hommes et 84,3 ans pour les femmes. » Lindicateur conjoncturel de fécondité s'établit& 201 enfants pour 100 femmes, ce qui place la France en téte des pays. européens pour la fécondité. Comme les années précédentes, ‘Page moyen & la maternité eaugmenté:29.9 ans contre 29,8 ans un an plus tot, De meme, les naissances hors mariage sont {toujours plus nombreuses. Portal social de la France, 2009, INSEE Ala recherche de |'information | 4 . Analysez les deux documents : a quel pourcentage de la population frangaise appartiennent ces baby-boomers ? Compte-tenu de leur ge actuel, le taux de personnes agées de plus de 65 ans va til saccroitre ou diminuer dans les années a venir? LES BABY-BOOMERS* JUGENT LES JEUNES D’AUJOURD’HUI Les JEUNES . Manquent de respect pour les plus anciens, | 77% pour l'autorté. + Sont plus égoistes que nous, 76% .. vivent dans du coton, ils ont tout et tout de | 73% Sulte, Ils n’ont plus le gott de letfort. ne sYintéressent pas aux traditions et n’ont que | 72% faire de notre héritage culture ‘ont plus le sens des valeurs collectives. ae sont individualistes oom eee eS See wy — sont beaucoup moins travailleurs. font moins de folies qu’a notre époque. 16% * Personnes nes ene 1945 1970 quarante-cing | 45 3. CONFLIT QUAND TU NOUS TIENS... A. Lisez larticle et dressez le portrait des grands-parents daujourd’hui, Ma mére m’épuise ! Confrontés a des parents hyper actif, les trentenaires Dena ‘etles quadras d’aujourd’hui f | fatiguent Lesnoueax_ Oh! MAMIE BOOM seniors (55-75 ans) reprennent des études, font de la randonnée, Sinvestissent dans Fassociatf, parcourent le monde. En restant jeunes, rminces et bronzés. Une vitaité débordante qui est en train de changer leurs rapports avec leurs enfants et petitsenfants. «Ma mere abuse. Quand jétais enceinte, cest tout juste sielle ne m’a pas demandé de me dépécher d'accoucher car elle devait partir faire du volier avec son nouveau mec... »,soupire Charlotte, 35 ans. « Cest logique, commente le sociologue Eric Donfu. Les baby-boomers, sont devenus des papy et mamie-boomers. ls sont la premiére génération dans thistoire de thumanité Aarriver ala soixantaine en pleine forme, avec cette ‘ouverture d'espritet un tel pouvoir achat. Alors, cst normal quils en profitent. » 4| A la recherche de l'information B, Ecoutez extrait de mission de France Info. Le portrait des grands-parents est-il le méme que dans article ? Pourquoi ? C. Quels problémes la journaliste de Psychologies Magazine repere- conseils donne-t-elle pour évi D. Les modes de vie et revendications de ces grands-parents vous paraissent-ils légitimes ? 46 | quarante-sic E, Seriez-vous un grand:-pére/mere indigne ? Faites le test et calculez votre score. Puis mettez en commun vos résultats, en justifiant vos réponses. Calculez votre coefficient de grands-parents indignes ! Imaginez-vous grand-pére ou grand-mere. Durant vos journées: Vous continuez a travailler temps plein. (3 points) Bi Vous proposez une sortie’ velo ou une partie de foot aux enfants. (0 point) 5) Vous feites semblantcétre occupé alors que vous passe7 vos journées sur Internet. (| pint) C1 Vous power proposer aller récupérer tes petits enfants ‘apres avoir préparé un bon gateau (0 point) Vos petits-enfants vous demandent de passer une journée avec eux: T1 Vous prétextez une rendez-vous chez te médecin (point) G0 Ga tombe mat, ous aviez prévu une sortie randonnée avec tes | ‘membres de votre nouvelle assos. (3 points) 1 Vous vous excusez mais le ménage, le repassageet le rangement de armoire nattendent pa. (point) Vous organiser un pique-nigue avec vos petits-enfants, suivt dune séance commune de écoupage-coltage-coloriage. (0 point) Vous gardez vos petits-enfants: D1 Vous achetez un menu Happy meat ou tout autre chose du ‘Meo pour gagner du temps. (point) Vous regarder un programme ala télé qui vous plait en prétextant quil ny a rien d'autre sur Les autres chaines. @points) 1 Vous jouez tous ensemble un bon jeu de société (0 point) Vous passez votre temps libre a: C1 Faire du sport avec vos amis. (2 points) G5 Vous oocuper des petits ;its sont simignons' (0 point) 1D Regarder « Questions pour un champion » entre deuxsiestes. (point) Calculez votre note sur 10. Entre O et § points: Il vous reste du chemin parcours. Pensez un peu avous et brisez les chaines (ou le cordon) qui vous entravent. Entre 588 points: Vous rétes pas tombe(e) dans Verrance et {a souffrance de ceux que supportent pas de vellr:continuez ains. De 8 810 points: Sila société était pleine de gens aussi actifs et dynamiques que vous, monde erat peut éreciffrent. 4, TROIS POINTS DE VUE ‘A. Quelles sont, selon ces personnalités, les principales causes des conflits A la recherche de l'information | 4 B. Quelles solutions proposent-elles pour les éviter ? Qu’en pensez-vous ? intergénérationnels ? Partagez-vous leur analyse ? DES PISTES POUR EVITER UN CONFLIT DE GENERATIONS Benoit Apparu, secréaire d'état ‘au Logement et & FUrbanisme « Il faut résorber les deficits » Se sujets majeurs : la dette, les retraites et sparen Pope dpe i crs pig ne sede ner tote Haase ne onption de ate les yénérations futures. Les « anciens » Soot doqud irinndslagat jaatci cues bocce i_nos sings ont bénélicié des. “Tremte Glorieuses et dh plein-emplei, tant pour eux et les générations quis ne peuvent pas leur en faire le reproche. Alors que sur la dette, les retrtes et environnement, ceux quiattivent pourront dire & Jeues anes + vous niaver pas fit ce gui flat # Ine sagit pas ean probleme fanco-frangais. La France, qui a un taux assez élevé de natalité, se porte dalleurs jeux que d'autres pays Ce potentc de risques vate transformer cen un el confltenteeles générations? Mon uucel optiniste Femporte. Je répondrais dle nor, Masi faut rassembler his conditions pour bin sen sort. va fall aque Hon accepte des. réples structrcles Jourdes : on a pltét bien commencé sur environnement avec ke Grenelle. [1 Quant a Ia dette, en période de crise, les choses sont plus compliquées. Mais freiner les dépenses publiques est une abgolue nécessité | Finalement, éviter le confit entre les générations rend plus récessaire que jamais les réformes. > Olivia Ruiz, chanteuse « Le risque n’est pas le conflit, c’est l’indifférence » « Dans mon travail d'urtiste, je ne cesse wer avec des plus ancien, de les gre & ma création. Pour mon dernier album, Miss Météores , ji demandé i es Bus. J asi passé stir on beats prot ina Faso avec Toa, mon pti ans ce pays dit « des hommes chacun peut voir que le respect des anciens ne se discure méme pas : les plus agés possédent lexpérience et le recul. Ce sont des passeurs ! C'est comme cela que je vois anes propres grands-parcnts, Is déiennent Mhistoire et les secrets de ma famille et réagissent avec sagesse & ce qui arive. Is sont moins impulsfs que les jeunes. On dirait que notre société préfére valoriser des qualité liges a adolescence, comme impatience, Nimpétuosité. Ce n'est pas la faute des adolescents eux-mémes il ne faut pas trop leur en demander ! Moi aussi 13 tans, avas besoin de tout, sauf de retenue, pour régler mes problemes ! La sagesse de mes grands-parents, j'ai appris & Vapprécier pus ead. De méme que japprends sans cesse at des dames comme Juliette Gréeo, pour qui jai rt des chansons: je la regatde avee une tendiesse flle, parce aque sa part denfance ext demeutésintate Eile est le contrare une iniférente. Plas ‘un sisque de confit entre les pénéraions, je crois que le danger a redouter est Findifférence. Les plus anciens constitvent te hott remplie de cadeaus. Il faut savoir les recewit....Vraiment, si l'ndiférence Tempore, les plus embatés ne seront pas ks plus agg La grande perdante, selon moi, sera la jeunesce.» Props cul pr eas Yrox Din, Sle de Rae, Ann Lato tan Chace Teanen Le Cvs, 16 vexed 2009 Thibault lanxade, chef d'entreprise: « Confier aux jeunes plus de postes responsabilités » «Le fossé entre les générations a toujours cexisté, mais j'ai le sentiment qu'il est aujourd'hui plus important qutavant. Les jeunes qui arrivent sur le marché du trav visi-vis de leurs ainés, Us savent quiils devront travaller plus Jongtemps ct que de nouvelles mesures devront éte prises afi de pouvoir mainten ‘un réime social protecteur, sans routelois avoir la garantie que Fon puisse y parveni sont tes méfia Beaucoup se disent qu'ile vont devoir assurer eux-mémes leur retraite au travers jotamment des systémes de capitalisation, en ont pas les moyens. Is savent Is devront prendre en charge leurs ings et se demandent bien comment Lihéritage environnemental laisse aux jeunes générations est également une source dinguiétude. Certes, la mise en place de nouveaux dispasitifs de développement durable est présentée A juste tive comme tun vecteur de croissance économique, mais cst d'abord pour Finstant un fucteur de colt. Li encore, la question du « qui ppaiera? » se pose. Je ne crois pas au confit entie les ‘eénérations. Mais il faut étre vigilant, Les ‘manifestations contre le C.PE* en 2005 sont diailleurs Fi pour nous le rappeler. Nous devons aussi, collectivement, faire preave de beaucoup de pédagogie, compte tenu de notte défict de culture économique. Mais ka meilleure manigre cle Iaisser les jeunes s'exprimer est de leur confier plus de postes a responsubiltés. Crest valable autant dans le monde politique que dans les milicux économiques. Car, qu'on le yeuille fou non, ily a ce sentiment dans opinion que Factuele génération est defi depuis tres Jongtemps en place.» ‘quarante-sept | 47 Ca mevelaicarcla POUR COMPARER + Pour marquer un affaiblissement ou une progression Relisez le document de la page 47 et reprenez Plus/moins + verse + plus/moins + verse quelques-unes des idées en utilisant des outils Plus on vieilit, moins on est souple. pour comparer. De plus/moins en plus/moins de + nom Les maisons de retraite attrent de plus en plus de clients. Chaque fois plus/moins de... Pour comparer Pour marquerle degré. + En combinant des constructions adverbiales pour llya chaque fois plus de monde aux forums emplo seniors. insister + Pour marquerlintensité trés peu, un peu, légérement, beaucoup, Vero + d’autant plus/moins + nom + que énormément... + moins/plus + aovecrir auauncanr. Les grands-parents sont de plus en plus occupés, 'autant ‘Cest beaucoup plus compliqué, cest bien moins facile. quils occupent des emplois de plus en plus tardivement. Pour souligner une préférence : plutot que. voir PAGE 141 PAPY AU SCANNER A.A votre avis, & quel public sadresse ce document? B, Quels changements physiques sont décrits ? ison deverus anes. C. Le regard que les adolescents portent teaches equi sur les générations plus anciennes nest pas —_nezsemblent plus grands _auaaullua toujours tendre, Linverse non plus. Ecrivez __Nomol dsgandssert un texte ironique qui oppose les physiques des grands-parents et des adolescents. VoIR OPPOSITION PAGE 140 ; Pay est mone j exe oe CPU srandauavat Se We, ih Ko Shr 5 | tes os se sont tess ‘Quand on est agé jon esos Ta peau du visage alors | chez les adelescents, sont plus f r irogteset salfaisse que Ve visage se coure | bs , | assent plus de boutons d'acné fects tout rouges joliment Waperd décorés de pustules Sa en site ape blanches: dumuscle, jee URS, replat par eT a te de la graisse... Et comme a graisse pbsemoins que te rmusele 48 | quarante-huit AH, MES AIEUX... A. Lisez l'article et faites un tableau des «avantages » et des « inconvénients » de en ajoutant ceux que vous aurez déterminés a travers vos discussions en groupes. ir ‘Au fur et & mesure des années, ton corps va étre moins performant (fais la course avec papy, normalement tu devrais gagner sauf s'il fait partie du club de sprint du quartier..J, le cerveau va répondre moins vite [joue eu memory avec mémé, tu devrais 'écraser... Mais alors, c'est horrible do viellir ? Non, car avec I'age on gagne quelque chose qui s'appelle expérience. C’est-a-dire ? Comme on a vécu plus longtemps, on sait plus de choses... Exemple : le géteau au chocolat de mémé est extrémement bon parce qu'elle I fait 3 224 fois !Qu alors, on est moins flipendo* quand il arrive quelque chose... Papy seit bien que meme si ga fait mal sur le coup, on se console toujours d'une punition ou d'une dispute eve son meilleur ami, C'est pour cela d'ailleurs que tu peux te confier a tes grands-parents quand il arrive une tuile | Alors ? Tes grands-parents, ils sont comme ils sont, non ? Au final, la fontaine de Jouvence, on la laisse & Jack Sparrow | Flipendo: terme jeune signifiant « stressé », « angoissé » [ferme formé & partir de « flipper » avoir peur de, eraindre) ‘© Lisadol/ Science & Vie Découvertes B. Réécrivez [article en commengant par « Au fur et mesure des années, ton corps sera moins performant...» et en effectuant les modifications nécessaires sur les temps des verbes. voIR PAGE 135, Outils langagiers | 4 LES GRANDS-PARENTS DU BABY-BOOM A. Ecoutez le micro-trottoir et brosser le mew portrait des grands-parents du baby-boom. B. De la méme facon, dressez celui des nouvelles générations en utilisant des qualificatifs opposés. SYNTHESE Reprenez et commentez les chiffres proposés dans les documents des pages 45, 46 et 47. Aidez-vous des ressources suivantes. Pour commenter Pour commenter un tableau Ces données/statistiques/chiffres/tableaux... ‘montrent/démontrent/prouvent/font apparaitre que... Pour mettre en valeur un chiffre Le nombre (total) de... La somme/te total du (des)... siéleve d/se monte a/représente. Pour indiquer une quantité Plus/moins de xxx % des habitants Ledouble/Le triple de Sion additionne le nombre de... d... on obtient.. Pour indiquer une minorité ou une majonité La plupart de/des... Majoritaire/Prépondérante Pour moduler une donnée, un chiffre environ/approximativement/presque/a peu prés quarante-neuf | 49 4 | Outils culturels 5, ENQUETE LYCEENNE A. Des lycéens d'un établissement de l'académie de Versailles ont réalisé une enquéte sur les conflits de générations. Voici quelques extraits de leurs conclusions. Les résultats de cette enquéte vous surprennent-ils ? Iressort des résultats obtenus que a perception des conflitsestbienréelle chez nos jeunes. 75% reconneissent i es coetins FEA ceraet on tempsen temps) avec leurs parents et 16% estiment que ces conflits sont tres frequents. Cesconflits sont pls réquents avec les Imresquavec les pres. Quatre facteurs principaux de conflts apparaissentcairerent entretien de lamaison:65,2% des sondés évoquent Les téches ménayeres let le rangement de eur chambre. 50.7% évoquent etraval scolaire (les evoirs). 54% les fréquentations et les sorties. enfin, 44,A%sla tenve vestimentare, e look. ta potitesse. Ces sujets de contlitsvarient en fonction des origines sociales. Les diférences sont assez sensibles entre les enfants de cadres supérieurs oud professions tibérales et ceuxc'agriculteusetfou Fouvriers. Pour les enfants des premiers les fréquentatios et les Saties sont cites 31.5% alors que, pour les seconds, cesta principale source deconflits pour 65% dentres eux De méme la politesse est citée £115 5% par les enfants decades et prfessionstitérales, contre 48.7% our les autres. Les confits satténuentils avect'ige? Ic.tes avis sont par tages 50% des jeun ‘moitié pense lecontaire le pensent alors que autre Les sondés du sexe féminin ont davantage de confit avec ters parents imémesitacifférence est faible (65% de gargons et 72% defies estiment avoir des conflitsasseztréquents avec leurs parents} Enrtgle générale, tes jeunes artivent 8 distoguer assez facitement avec leurs parents; 654% disent nfavir aucun sujet tabou avec eux Touteois la vie affective est un sujet dificil Les sujets sensibles sont la sexualité (pour 13%), lave sentimentate et affective (15%). Les parents restent le recours priilégiéen cas de problémes, ls sont seulement 4% 8 ne pas se tourner ves euxen cas de probleme ‘reales, pour chercher de aide ou obtenir un conse. La mérea alors B. Quelles questions ont été posées par les enquéteurs ? C. Sur quelles hypothéses ce questionnaire a-til &té construit 2 50 | cinquante un rte prvilégié 80% se tournent vers* maman pour seconfier {identiquement selontes sexes, ‘Globalement,on peut constater que paradoxalement et contrairement aux idées recues. les parents ont Lune forte influence sur leursenfants dans le domaine de Uhabillement et la soolarité environ 60% des jeunes collegiens et yoéens admettent faire encore ces chix avec aide de leurs parents (cetteinfluence,notonsle, écroit avec age). Cependant, pour Ccequitouches leurs activités extra- soolnires culturelles ou sportves, 85% disent avoirchoisi leur activité seats. Cest avant tout financiérement et scolairement que a solidarité parentaleseffectue. En eet, 75% des jeunes dsent anor sutfisarnment ‘argent de poche. es garcons semblant dans ce domaine disposer de plus de ressources que less. ‘Dans le domaine scolaire, 90% des jeunes trouvent cue turs parents Sintéressent leur scolaité (10% controlent Les devoirs et 1% const lesenseignant) Ces résultats varient en fonction de orgie sociale plus ‘onslée dans les catégariessocioproessionnelles et plus contre des devoirs est sytématique (32% des cadres supérieur contrétent les ‘devois de leurs enfants contre 10,5% des uvries). Récjproquement, 86% des jeunes disent alder leur mére et 54% aider leur pe. 85% des files aident leur mere alors que 36% aden leur pére. De méie, 749% des gargons aiden leur mere alors que 85% aident plutt leur pére. Les taches sont connotées en fonction des sexes. (Faire lavaisselle, le menage, lerepas ou le linge relévent activités orientées vers lamére, tans que bicolage, le jardinageet Lentretien de a voiture sont des taches attibuées par les enfants au pee) Enconetusion meme sicertains conflts demeurent, esrelations entre les générations restent fortes. Ine nous semble pas quil existe de fossé infranchissable entre parents et enfants. En période de dificult a famille reste Le recour priilégié et reste celle qui guide et inculque aux Jeunes générations tes valeurs dea société Eléves du yoée P Gauguinde Versailles. D. Quel était lobjectif pédagogique de enseignant lorsquiil a proposé a ses éléves de réaliser eux-mémes cette enquéte ? 6, ENTRAIDE ENTRE GENERATIONS : CA FAIT DU LIEN A. Lisez larticle suivant. Ce type d'actions existe-til chez vous ? Quien pensez-vous ? 1 ce vendredi, la résidence Magenta, dans le X° arrondissement de Paris, vibre au rythme des percussions. Un groupe de musiciens amateurs est ‘venti donner un concert dans cet établissement : Tacivlisation owedesile sens. Or, derritre ces épithétes se. dissimule un méme jugement:il est probable que le mot barbare se réfere ymologiquement3laconfusionet® inarticlation | di chant des oiseaux, opposes’ a valeur ign da langage humain ; et sauvage, qui veut dire « de la forét », Evoque uss un genredevieanimale par opposition la | culture humaine. Dans les deux cas, on refuse dadmettre te fait méme de la diversité culturelleon préfere rejeter | hors de la culture, dans la nature, tout ce qui ne se | conforme pas la norme sous laquelle on vit. | Claude Lévi-Strauss, Race et Histoire, 196 B, Quelle phrase du texte correspond le mieux, selon vous, au message de I'affiche ci-contre ? Les discriminations, ca part toujours d'un préjugé... Et vous, vous en tes oli dans vos clichés ? C. Montrez en quoi ces deux documents présentent deux aspects complémentaires du méme phénoméne. ip B, Dans votre culture, existe-til ces mémes préjugés ? \ v Ae Diautres ? Discutez-en avec la classe. > Ly Nag Cah) t C, Quel est le lien entre préjugés, clichés et t discriminations ? a cinquante-sept | 57 are pon 4, VARME DE LHUMOUR A. Lisez ce sketch de I’humoriste francais Fernand Raynaud, Comment le racisme stexprime-til dans les propos du douanier ? Quels arguments utilise Vétranger pour convaincre le douanier que tous les hommes sont égaux ? suis pas wn imbécile moi, juts douanier, aime pas les irangers, Mls vienment manger le pain des Frangais. Gest Turieux, conrme profession, je suis douanier puis aime pastes ‘arangers. Quand je vois un éeranger qui arrive et gui mange ‘du pain, jedis : «Ga, cst mon pain > ; puisgue Je suis frangais et q's mangent du pain rangats, done cet mon pain & moi. ‘Moi, aime pas les rangers parce ‘que moi, je sus francaise je suis fer deere frangais £ Mon nom d moi, c'est Koularkeraonshy die cété de ma mere et Piazano Vendiai, da eété d'un copain & ‘mon pire ! Cex pour ous die sijsuis Srangais ! Fraime pas tes éarangers. Is ‘viewnent anger le pain des Francais. Dans le vilage oft om hobite, on a un ranger. Alors quand on le voit passe, dit « Tien, ¢a lon le ‘mone di doige comme un objet; is viennent manger le pan ddes Frangais... Quand sa femme passe, la tee basse, avce ss petits enfants qui baissent la tite, « Ga, ca, 1a, c'est des ‘nrangers. Ils viennent bouffer le pain des Francais» Leautse dimanche, dans mon village, aie & la sorte dela ‘mess de 10 heures, Pavais été commmunier au café den face Ilya Péwanger qui a voulu me parler. Moi, fai are chase 4 faire, cous pensez, parler avec un étranger ! Favais mon tier & préparer... Enfin, di haut de ma grandeur, j'ai daigné VEconter. Im'a dit: « Ne pensez-vous pas quia notre époque, 1972, cst un peu ridicule de raiver certaines personnes éerangires.... Nous sommes tous égaux. Voila ce que j'avais sur le coeur, je voulais vows dire a, monsieur le douanier. Vous qui des fonctionnaive ct és important, vous qui avez le bowcior de la li. Nous sommes tous égates, om peut vous le prowver. Quand wit chirurgin opire wn ceeur huonain, que ce soit au Cap, & Genéve, & Washingion, d Moscou, & PBkin, ‘sty prend de la méme manitre, Nous sommes tous égaus. » Oh ! Leandouille! Venir me déremger pour me de des ineptis paveilles! Ila poursuvi, ils sont tallement bits, ces étrangers ! Ils aicnnent manger le pain des Francais ! Anta dit: « Est-ce que vous counaisses une race oft we mre ‘aime davanage om moins bien som enfant qu’vae autre race? » Lay fai rien compris & ce qu’ a voulu dre. Fen ai conclu (quit ai béte. En effet, lorsque quelqu’an Sesprime et que Von ne comprend pas ce quilt dit, c'est qu'il est be, et moi, je peux ‘pas dre béte, je suis donanier. « Va-t-en, éranger 1» H n'a réponda : « Fen ai ras-le-bol. Votre race et sa noblesse. Ha pris sa femme, sa-valise, ses enfants. Is sont momtés sur tun bateau, is ont dé loin at-dela des mers. Et depuis ce jour- Ta, dans note village, ov me mange plus de pain... i était boulenger... Le Douenier» de Femond Reynaud B. En quoi consiste I'humour dans ce sketch ? 58 | cinquante-huit ‘information 5. DISCRIMINATIONS EN TOUS GENRES A. Ecoutez la chanson de Kamini Je suis blanc. Que lui est-i arrivé ? Quelles en ont été les conséquences ? B. Selon vous, que veut-il dénoncer ? C. Commentez le refrain de la chanson : Argent, logement, les flics, les gens, Comme un changement, depuis qu7suis blanc “Argent, logement, les fics les gens, Comme un changement, depuis qui'suis blanc D. Cette chanson aurait-elle un sens dans votre Pays? 6. IMMIGRATION ET INTEGRATION A. Lisez cet extrait de roman et décrivez environnement familial et social de la jeune fille. «IL paratt que... >» « Jal entendu dire que... » « Apres les gens ils vont dire que... »: voila grosso modo ‘ce qui ravage les sociétés arabo-musulmanes en général et mon immeuble en particulier. Jhabitais ddans une tour oi les racontars servaient de fondations et te ciment de cervelle. « C’est comme (ga. était le maximum de la réponse. Au-dela, ca frisait le blasphéme. On ne s'y aventurait jamais. De peur quiaprés, tes gens ils disent que... Lascenseur était souvent en panne mais les cancans| trouvaient toujours le moyen derrer dans les étages. On disait de moi que jétais une effrontée, de ma sceur quelle était une fille bien et de ma mere quelle laissait trop de gras dans Le tajine de mouton. On 6pargnait plutdt mon pre, méme sil était le dernier de tout Limmeuble 8 ne pas encore étre hag’, ce qui Laccablait. Car mes parents n’avaient quiune obsession : faire leur pélerinage a La Mecque. Jaimais mes parents au-dela de tout mais je les aimais rvimporte comment, en vrac et & perpétuité, Depuis leur arrivée en France, ils avaient tout fait our sinsérer dans La société. Sintégrer, en revanche, ils rvavaient jamais réussi. Cela dit, vu les tronches dans le voisinage, sassimiler se révélait trop risqué. > de l'information | 5 Ivalait mieux rester couleur locale et ne pas faire de vagues, Entre la machette d'un voisin malien et Le sabre d'un cousin algérien, se La jouer petit Francais ‘nétait pas recommandé. Ou alors, a tpoque, it aurait fallu un peu plus mélanger Les voisins. Et la, peut-étre que. “Hadj Titre que porte un musulman ayant fait le pélerinage a La Mecque et a Médina, La Mecque- B. Que recherchait la famille 7 ¥ estelle parvenue ? Pourquoi ? 7, LE SEXISME EN MILIEU PROFESSIONNEL Lisez ce document et faites la liste de tous les, clichés dont les femmes francaises sont victimes en milieu professionnel. Cette situation vous surprend-elle ? Expliquez votre réponse. Force et pouvoir pour ies hommes, douceur et maternage pour les femmes les clichés ont la vie dure. Et sya un ‘monde dans lequel ce phénoméne est ciairement ampiiie, ‘Fest bien le monde du traval. Les enquétes nous montrent ‘ue 70% des employeurs du secteur privé disent préférer recruter des hommes (DARES de juillet 2009). Au final et si ion parle de COI, ce sont 59% d’hommes qui sont recrutés {soit 41% de ferimes). ly aurait des raisons & cela 7 Posons-nous la question « Pourquoi ? » 1 Parco que les hommes ont de plus gros bras Dans nos sociétes évoluées, le physique est un vecteur important qui joue sur la nature du poste a pourvolr. Reste ancrée dans nas petites tétes la certitude que les métiers i les contraintes physiques sont fortes ne sont pas faits pour les femmes. Certes, porter des sacs de ciment, faire fondre de acier & 1 200° ou bien monter dans larbre récuperer le chat du voisin ne sont pas taches aisées. apparait danc que, & rheure ou le tertiaire représente 75% dos emplois (Alternatives économiques protiques n° O23, 2006}, la force physique, la masse musculare, la tall, etc, ‘sont encore interprétés comme signes de vigueur et de ccapacité de travail 2. Parce que les hommes ne fant pas d’enfants Enfin si, bien sdr, les hommes sont eussi des péres, mais, bizartement, les employeurs ne leur demendent pas, & ux, comment ils organisent le mode de gorde de leur rogéniture.. le modéle familial ancestral qu prone que <. 60 | soxante €. Quel est le sens des phrases suivantes ? Cochez la bonne réponse. Le vértable égoiste est celui quine pense quia lui quand i parle cium autre (Pierre Dac, Les Pensées, 1972) 2 tegoiste pense d un autre quand il parle de li C.Légoiste ne pense pas & autre quand il en parle mais seulement & lui-méme. Cette explication rest utile que pour to. C.texplication riest utile pour personne, sauf pour toi. C2texplication est utile pour tous et aussi pour to. ELLES NE VEULENT PLUS SE LAISSER FAIRE A aide de ces tournures & sens passif, reformulez certaines idées du document de Factivité 7 p. 59 en insistant sur les. discrir tions faites aux femmes. * Les femmes se voient refuser des postes & responsabilité VOIR LE PASSIF PAGE 142 UNE ARME REDOUTABLE A. Dans son sketch, Femand Raynaud exprime Fironie au moyen d'un raisonnement tenu par le personage du douanier. Lisez ces deux extraits et dites en quoi ils sont ironiques. Je dis:«(a, Cest mon pain »puisque je sus ancais et quis ‘mangent du pain frangais, donc cst mon pain d moi Eneffe, lorsque quelquiun sexprime et que fon ne comprend pas ce qui dit, cest quil est béte, et moi, je peux pas etre béte, je suis dovanier B. En vous aidant du précis grammatical, repérez dans ce sketch un exemple d'hyperbole. GP VOIR LES FIGURES DE STYLE PAGE 142 C. En utilisant les procédés de I'i ce que le boulanger pourra d au douanier sil le rencontre par hasard quelques mois aprés son départ. MAIS QUELLE LANGUE A. Un certain nombre de mots familiers apparaissent dans cette unité. Donnez Véquivalent en registre standard d'un maximum des mots suivants en retrouvant le contexte dans lequel ils apparaissent. B. Réécrivez les phrases suivantes dans un registre standard. + Le mec sest fait choper par les fis la sortie dun bar parce quil vendlait du shit, + Rien quid voir sa tronche, je sas quia fait des conneries. + Morce de baratiner, plus personne ne cioit ses racontars =Game gone de voir ce black qui danse si bien 8 cbté de mai! + uals, mais jaime pas leur boule, Cest trop épicé, ca tarrache la queule | + Mon portable déconne, je peux plus ouvir mes docs C. Commentez vos propositions en groupes et reprenez le tableau que vous avez rempli précédemment pour le compléter. D. Dans quelles situations n’utiliseriez-vous jamais ces mots ? Discutez-en entre vous. soixante et un | 61 9, LA HALDE A. En France, pourquoi a-t-on jugé nécessaire de créer une institution telle que la HALDE ? La HALDE Vous avez la possibilité de saisirla HALDE (Haute auto rité de lutte contre les discriminations et pour légalit pournous fairepartd une situation de discrimination. (.] La HALDE examine votre réclamation et vous informe He vos droits. Elle peut vous aider a caretériser la discrimination et, dans ce cas se déclare compétente pour instruire le dossier que vous Ini avez adressé La direction juridique veille & Vinstruction des réclam: tions. Toutes les réclamations ses par des juristes font Fobjet d'un travail d'expertise juridique La HALDE en chiffres Depuis son installation, le nombre de réclamations cenregistrées & la Haute autorité ne cesse d'augmenter 6 222 réclamations en 2007, 4 058 en 2006 et 1 409 en 2005. Elle regoit en moyent Leemploi est le premier domaine coneerné, avec plus de nations, devant le fonetionnement des services publics (20,35%), les biens et services privés 5 le logement (6,11%) et léclucation (4,57%). origine est le critére le plus souvent invoqué 7.16%) suivi par la santé et le handicap (21,68%). Ces chiffres révélent une persistance des discriminations dlans le domaine de Temploi, secteur privé et secteur public, Ces discriminations touchent principalement les personnes origine étrangére mais également les. per 20 réclan ons par jour B. Une telle institution existe-telle chez vous ? Si ce n'est pas le cas, comment le citoyen peutil dénoncer une situation de discrimination pour faire valoir ses droits ? 62 | sovxante-deux sonnes handicapées, les femmes et les personnes Ex elles se manifestent le plus souvent 4 lembauche, insertion professionnelle, lévolution de car Exemple de délibération Difficulté d'accessibilité & un logement social en raison d'un handicap visuel Les réclamants, non voyants, sont locataires d'un apart ment dont le bailleur est une société anonyme d’HLM. Ils sont génés depuis la mise en place d'un systime daccés & Pimmeuble par une liste de noms déroulante, Ils évoquent Ggalement les difficultés qu’ils rencontrent pour avoir accés aux: informations diffusies par voie daffichage. Le constate que les travaux de modernisation ont pour ‘rier une situation défavorable auc réclamants, La saizine de la HALDE et de Vadjointe au maire chargée des personnes handicapées de la municipalité permet de trouver une solu tion. Depuis, la société anonyme d’HLM étond & Vensembl ddu pare immobilier dont elle assure la gestion, wn systéme de Platine numérique® adapeé aux personnes souffrant d'un handicap viswel, Délibération n° 2006-52 du 27 mars 2006, * Crest un interphone audio adapté aux personnes non- wwwhalde.te €C. Ecoutez le témoignage. Quelle discrimination ras y est dénoncée ? Que pourrait faire la HALDE, pour aider 3 la lutte contre ce type de discrimination ? 10. LALAICITE A LA FRANCAISE A. Lisez la définition de la laicité a la frangaise. Ce principe s‘applique-t-il dans votre pays ? Expliquez. Consacrée parla Joi de 1905 surla séparation de Egliset ce PEtat la Taiitést une valeur fondatrice et un Drineipe essentie de la Répul Granade liberté publique, tlc garantt es droits de homme et es protege, La Republique nereconnat, he salar nine subyentionne aveun cultesaut pour les dépenses relatives’ des exercices daumbnerie et destinées 3 assurer le libre exercice des cultes dans les établissements publics tels que les Iycées, colleges, coles, hospices, asiles et prisons (Article 2 de a loi du 9 décembre 1905), La Nation garantitTégal accts de Fenfant et de fadulte instruction, ‘a formation professionnelle et ala ‘culture. Lorganisation de 'enseignement tils culturels | 5 public gratuit et laica tous les degrés est un devoir de Etat Le principe de laeité est inscrit dans la Constitution de 1946, puis repris dans la Constitution de 1938 et figure ainsi ds Tarticle dela Constitution :« La France est ‘une République indivisible, laique, démocratique et sociale.» B, Lisez le titre et le sous-titre de Varticle ci-dessous. D’aprés vous, pourquoi la statue a-t- elle suscité une telle protestation de la part de certains habitants de la ville de Publier ? LAICITE : LA VIERGE DE LA DISCORDE La mairie va se séparer de la statue en raison des protestations des laics. €. Lisez maintenant ensemble de larticle et vérifiez si vos hypothéses s'y trouvent. Quels sont les arguments de certains habitants pour faire retirerla statue ? ‘Lemaire de Pubior (Haute-Savoie va finatement vendre ta statue de ta Verge, bénie te 15 anit dernier 8 Caccasion de UAssomption. Financée par des fonds publics, olle avait déctenché Cire de certains habitants, du Parti socialite et des libres-penseurs, pour tesquets elle constituait une entorse au prncine de taiité.» Javoue que fai un peu flirté avec ta tol de 1905. Je me suis trompe, fassume sans probleme ‘avout hier Gaston Lacroix, maire de Publier et conselier général du ‘canton Evian, Trois associations se sont tes prétes fla racheter. «It reste La question de timplantation de la statue sur te domaine public», précise étu. qui se dit prét la déplacer sur un terrain privé situ vingt mates plus tin, La sculpture incriminge,quirepose sur un soc oi figure inscription ««Notre-Dame-cu-Léman, valle sur tes enfants », a été achetée par la ‘commune pour ta somme rondetette de 23 700 € hors-taxes. Mesurant ye blancheur immaculée.» La construction de cette statue est totalementitegate, car elle est 1.60 m, elle représente une Vierge «Euvredart» _assuré hier Joét Goemans, président dea Fédération de Haute-Savoie dela libre pensée. « La Républiqueest neutre et taique. Ellene doit bas se préaccuper de religion.» Claire Donzel, premibre secrétaire du PS de Haute-Savoie, avait de son cotéjugé que cette affeire avait « de ‘quoi choquer tout etoyen francais Gaston Lacroix, qui avait qualifiécette statue de euvre art, précisant que« cette Vierge est un repere dans une société qui fen a plus, avait engagé cette dépense sans information publique ni appel ‘offres. Le budget débloque avait été voté o posteriori par le conseit ‘municipal, Des pratiques quirisquaient dattier attention du Trésor Ccontrare la loi de séparation de tEglise et de Etat de 1905», nous D. En groupes, imaginez les autres arguments qui pourtaient étre utilisés en faveur ou contre le maintien sur place de cette statue. 11. LA MIXITE A VECOLE Le 15 mai 2008, en France, le Parlement a E. Cette affaire, ou une affaire similaire mettant en jeu la relation entre I'Etat et la religion, lic, autant que les libres penseurs, de méme quisn habitant ‘du bourg,avaient annoncé quits déposeraient un recours devant le tribunal administra afin de faire retirer la statue. Philippe Peter, France-Soir, 7 septembre 2011 pourrait-elle déclencher une telle polémique dans votre pays ? CUUUUUURUUU UU UCU UU UU U EEUU UU uuu ue A. Ecoutez le document. Qui sont les personnes transposé en droit frangais des textes de 'Union européenne sur les discriminations. Wun d'eux a fait polémique : la mixité sexuelle @ Fcole ne serait plus une obligation. mri interrogées ? Comment réagissent-elles ? B. Etes-vous pour ou contre la mixité sexuelle Vécole ? Pourquoi ? Discutez-en entre vous. soxante WORT 12. EXPOSE ORAL Vous allez faire un exposé oral sur le theme des discriminations. A. Avant de commencer, vous allez décider des critéres o’évaluation d'un exposé oral. Complétez la grille ci-dessous en définissant et en décrivant les sous-critéres. B. Choisissez le sujet de votre exposé et recueillez les informations nécessaires (au moyen d’enquétes, grace & Internet. €. Préparez un plan détaillé et présentez oralement votre exposé a la classe. (GP VOIR FAIRE UN EXPOSE PAGE 147 D. Vos camarades prendront des notes, vous poseront des questions et enfin ils évalueront et commenteront la qualité de communication orale de votre exposé. z CRITERES SOUS-CRITERES DESCRIPTION FONTS SB | 1. stnctration dv = Introcketion Eveilant | ~ Fretléwatique. of plan =e eco Pintéret tien presents = « == = = = fa aninae = Cette, miniques = Gestvelle pertinente = - = Attitude poste = = = = ja Tutt des goes | = Ecateot pend en = compte les gestions de = - es catarades, = = = = = 64 | sohante-quatie Passage a action | 5 13. LES DISCRIMINATIONS ONT LA VIE DURE! Vous allez rédiger, mettre en scéne et jouer un sketch humoristique sur le théme des discriminations. ‘A. Lisez la définition de la parodie et commentez-la entre vous. La parodie est une forme d'humour qui utilise le cadre, les personnages, le style 1 le fonctionnement dune eeuvre pour sfen moquer Elle se base entre autres sur inversion et Hexagération des earactéris: iques appartenant au sujet parodié. ‘Toute exploitation deuvres sans auto: risation de son auteur constitue un acte de contrefagon, Toutefois, Vartiele L. 12255 du Code de la Propriété intellectuelle aménage, afin de ne pas compromettre la liberté de parodier, certaines exceptions & ce droit exclusif de Nauteur. Hen est ainsi notamment de la parodie, du pastiche et de la caricature, compte tenu des lofs du seenee. Le but poursuivi doit étre, en principe, de faire sourire ou rite, sans pour autant cchercher & nuire & Vauteur. Cest la pour sulle d'une intention humoristique qui permet ia parodie d'échapper au principe du droit dauteur. Ces lois impliquent une absence de confusion entre Naruvre paro die et Ia parodie elle méme, de telle sorte que le public sache tout de suite laquelle ces Toriginale. Dece fait, la parodie est une exception au, roit dauteur car cest une de nos libertés A la télévision, quelques émissions sont devenues cultes comme Les Guignols de nfo parodie de information. Certains films utilisent également les clins dell 3 ‘autres films, auxquelsils peuvent rendre homage ou non, comme OSS 117 : Le aire, nid dtespions, qui est une parodie de films despionniage Christanna Klewua, Sur la pared, décembre 2011 B, Observez ces deux photos et expliquez pourquoi elles relévent de la parodie. LES GUIGNOLS DE LINFO . En groupes, choisissez la discrimination que vous voulez dénoncer. Rédigez le sketch. Vous pouvez parodier une ceuvre si vous le souhaitez D. Travaillez la mise en scéne en ajoutant votre texte des didascalies : indications concernant les lieux, les costumes, les itonations, les gestes et mimiques, etc. E, Faites une répétition générale, puis jouez devant la classe entiére. Quel sketch a eu le plus de succes ? Pourquoi ? soixante-cing | 65 Avoir ses a a-ae-ty eee 4, PETITS PROVERBES, GRANDES REFLEXIONS ‘A, Choisissez un proverbe et imaginez des ‘ituations ol vous pourriez le citer, Reformuler te proverbe ov un autre en réutiisant des mots unuage-de mots. Existe-til des proverbes équivalents dans votre langue ? Bz Lisez ce début de chanson. A votre avis, quelles peuvent étre les erreurs de jeunesse ‘auxquelles il fait référence ? c:Donnez des exemples concrets de seconde chance dans la vie. préjugés soutien 3 ao oo offense -“S roriagaidled a ppl diversitéfois = 3 javais nn souvenirs pa o oO A een & Btraternite ZeOs Ba Ss 28 VI e récidive & pardonner décrocher & Miewx vaut tard aaa « I west jamais trop | | | | | | \ tard pour bien faire. » «On tout et « Lerveur est on recommence. » humaine. » « Chacun pour « Tout vient a sot ek Diet pour pout, Ud tous. Frieda 2 =~ Ona tous le droit 3 une seconde chance Redlonner 3 a vie un nouveau sens Quand etais jeune, je me- Suis embringvé dang des plans dont ysvis pas vraiment fier On a tous le droit 3 une seconde chance Redonner 3 Sa vie un nouveau Sens Tout le monde a droit 3 une seconde chance. ~ Psy 4 De La Rime, fécole dela seconde chance 2. LA SECONDE CHANCE A L'ECOLE A. Que veut dire auteur lorsqu'll écrit que certains élaves quittent I'école « trop tot » ? Quelles peuvent étre les conséquences d’une sortie prématurée du systéme scolaire 7 ILS ONT QUITTE LECOLE TROP TOT la recherche d Le décrochage scolaire est un probleme urgent et grave, tant pourles personnes concemnées que pour ensemble de la société. Les Etats membres de Union européenne collaborent pour réduire le nombre d'éleves qui abandon: nent I'école avant la fin de Fenseignement secondaire. Les motifs pour lesquels les jeunes renoncent prématuré ‘ment i 'enseignement sont nombreux et souvent tres personnels. Il peut s‘agit de difficultés d'apprentissage, de problémes sociaux ou c’un manque de motivation, orientation ou de soutien. Bien que la situation varie selon les pays de 'UE, le phé noméne social de Fabandon scolaire précoce suit certains schémas, Les jeunes en décrochage scolaire sont plus sus ceptibles d'appartenira un milieu socioéconomique faible ua un groupe social vulnérable. En moyenne, le taux de décrochage scolaire en Europe est deux fois plus élevé chez les jeunes issus de immigration que chez les jeunes ‘autochtones. En outre, les gargons y sont plus exposés. “Toutefois, les répercussions des conditions personnelles et sociales dépendent aussi de la configuration du systéme ‘Education et de ‘environnement dans les différentes écoles. est difficile 'apporter des réponses aisées car les motifs de 'abandon de enseignement ou de la formation | professionnelle sont multiples. | Direction générale Faucation et Culture ‘eceuropae 23 tai 2011 e l'information | 6 B. En vous appuyant sures deux textes, expliquez pourquoi les écoles dela deuxiéme chance ont été créées. Que pensez-vous de cette idée, ainsi que des ritéres de sélection et du programme de ces écoles ? QU'EST-CE QUE L’ECOLE DE LA DEUXIEME CHANCE ? 1. Lécole de ta deuxime chance, un enjeu européen Projet défendu par Edith Cresson lors du sommet des chefs d€tat de ‘Madrid de décembre 1995 et adopté par les ministres de (Education des Etats membres, fécole de La deuxiéme chance (E20) a pour rie cipal objectf Vintégration professionnelle et sociale des personnes «de 188 25 ans ayant abandonné le systéme scolaire dés le premier ‘oycle de lenseignement secondaire sans avoir obtenu aucun dipléme ni qualification. 2. Vers un cursus personnalisé Suivant les directives proposées parle Live Blanc « Ensoigner et apprendre: vers ta société cognitive», te programme censeignement établit autour des besoins et difficultés de chaque éleve grace & un ‘cursus personnalisé Lindividualisation des apprentissages et util sation de pédagogies actives permettent ainsi assurerefficacement lune remise niveau des Savors fondamentaux tecture, éeriture, calcul, informatique. La formation est rémunérée et dure entre Get 24 ‘mois seton tes besoins de chaque apprenant. Ala fin de sa formation, un Certificat lui est détivréaceréditant son niveau de competences qui lui sert de passeport pour entrer dans la vie active. 3. Engagement des acteurs économiques et sociaux régionaux La formation se déroute en alternance avec des stages en entreprise et peut étre interrompue des que le staciare accéde a un emploi oud ‘une formation qualifiante. La participation des acteurs économiques et sociauxrégionaux est fondamentale pour assurertintégration professionnelle et sociale des jeunes en diffculté et pour épondre auxeeigences et besoins du marché de temploilocal. 4.Lesrésuttats Les résultats sont prometteurs puisque 70% des jeunes qui nt suivi cette formation ont pu accéder soit. un emplol, soit & une formation qualifiante. €. Lécole n’est pas le seul facteur d’exclusion. En groupes, recherchez-en d'autres et classez-les par ordre dimportance. Comparez vos résultats. D. En groupes, sélectionnez dans les textes les. informations les plus importantes concemant la situation actuelle, ses causes et la solution proposée par Iécole de la deuxiéme chance. Puis, reliez ces informations entre elles de maniére a en faire un’ texte synthétique et comparez vos productions. soixante-sept | 67 3. LEGALITE DES CHANCES A. Lisez le titre du document ci-dessous. Que peut:il signifier ? Faites des hypothéses sur le contenu de cet article puis lisez-le pour vérifier vos hypotheses. SCIENCES-PO : CEST ENCORE LOIN LE PERIPH ? Jes cadres sup, lesenseignants-, menacait de devenir homogene, Piet tide ceca eealon vio taire (CEP), qui permettent 4 des lycéens en ZEP (pour zone d’éducation prioritaire) d'avoir une voie d'accés, spécifique pour entrer Sciences-Fo, avait provoqué un beau tollé. Selon les détracteurs.'école introduisait sans le dire de la « discrimination positive » inspirée des Améri cains—mais contraire & "esprit francais -, abandonnait le sacro-saint prineipe du concours, garant de l'égalité républicaine, faisait un « coup » médiatique, cherchait & se donner bonne conscience peu de frais...Dix ans apres, ces, conventions sont entrées dans les mecurs. Depuis, quasi ment toutes les grandes écoles ont aussi mis en place des dispositifs de diversité sociale, {Les Conventions Sciences Po,un parigagné Lobjctfde ces CEP était de fate entrerdansla prestigieuse ole deslycéens qui n'yauraient jamais ceaccéset méme quisfyauraent jnmais pensésot parce quis ne a connaissaient pas, soit parce quis ‘Nauraient pasoséseprésenter. En dixans, 850 tudiantsont été recrutés par cette oie. Tous ne sont pas de ilieux populates cares Iyeées partenaires ZEP ouassimilés accusillent un public elativernent inte. fa) t «CesontensuitedesSciences Po lim comme es autres, expliquele cher: cheur Vincent ‘Tiber quia alisé une étude sur les six promotions, memes certains mettent du temps’s‘adapteret redoublent a pre mitre année ilssortent diplémés et peuabandonnent.lssonten suitecomme lesautres pourla qualitédes emplois q's trouvent etletauxde précarié faible.» Maison les retrouve davantage dans leprivétes concours pourle public les décourageraient. Leslimites du dispositif «eriai pasderecette miracle te wai aucun conseil’ donner aux autres grandes écoes », a explique le patron de Sciences Po, En fait, lebilanest plusnuancé quil aly parait.Larrivée de ces étudiants environ ro% des recrutés ~a permis &Sciences-Po de garder un imum de mixitésociale alors que ’école, victime deson aura auprés des miliewx favorisés—notamment les professions libérales, 68 | soixente-huit avec,en 1997-1998, seulement 1%¢'étudiants enfants¢’ouvtiers ‘Mais le dispositif n'a pas radicalement changé le visage de 'école 4quiaccueille aujourd'hui, notamment, 68% d'étudiants de caté goties favorisées les professions libérales représentent méme 14% alors qu'elle sont moinsde 1%dansla population -,et7,5% enfants employés, 4.5% d'enfantsouvriers.. Pourilustrerla démocratisation de Sciences Po, Richard Descoings ‘meten avant e taux de boursiers quia bondi. «De 6% en 2000, 1 est passé 3 26% aujourd hui, explique-til, notamment grace au dis poxitifdes CEP mais pas seulement achat enbaisse et nousavons un systeme de bourses Sciences Potts altractif.» Mais lagi a d'un critére contesté partes sociologues qui lui préferent les catégo- ries socioprofessionnelles un enfant desgpeweréctes | Aedlsenatonetde culture géndalt« Maistastructuresocle frances rs ite nulgne Vincent Tier on sous esine son nerie» final, les éleves qui se préentent poviennent | toujours agement des grands» yes. Le concours fait peuraux | | | plus modestes. En outre,« plusil est sélectif,plusilest biaisé sociale ‘ment, dit Richard Descoings. Lesconventions éducation prioritaire ontapporté un bol €air fais’ lécole,avec des étudiants venus dats dela du périphérique. Mais pour en iniravec «la reproduction des lites», faudra encore trouver autre chose. Véronique Soulé/ herche de |'informatic B. En quoi consisterait cet « esprit francais » qui, selon certains, serait opposé a l'idée de discrimination positive ? ‘C. Pourquoi, selon les personnes interviewées, ne suffiait:l pas de généraliser le dispositf de Science-Po pour «en finir avec la reproduction des éiites »? 4. LA SECONDE CHANCE DANS LA VIE A. Lisez le synopsis du film Mon pote. Victor a pris un temps de réflexion avant de prendre sa décision. Quelles sont les questions quiila di se poser ? Quels sont les préjugés auxquels on peut Sattendre dans cette situation de réinsertion ? APRES LE COEUR DES HOMMES LE NOUVEAU FILM DE MARC ESPOSITO [aefoVey NGL Asay BENOIT MAGIMEL en Aer Pry D. Quelle conception de I’école démocratique se dégage de l'ensemble de cet article ? Est- ce celle qui domine dans votre pays, est-ce la votre? ‘Synopsis Victor est rédacteur en chef et patron d'Auto Magazine. Ayant regu une invitation pour parler de son emploi dans un centre péniten: ier, Victor s'y rend et y fat connaissance de Bruno, condamné & ssc ans de prison pour vols et recel de voitures. En grand amateur Auto Magazine, Bruno lui demande de Vembaucher. Aprés réflex- jon, Victor aocepte de tenter le pari Dans le film, il est question de réinsertion, d'entraide, de mélanges sociaux, de morale. Les deux héros du film, Vietor et Bruno~ le patron et le taulard ~ ne partagent pas tes mémes valeurs, ils ont trace leur parcours sur des voies radicalement différentes et pourtant elles finissent par se croiser. Cette rencontre leur révele Quis sont moins cifférents quis ne le croyaient, B. Pensez-vous que la société reconnaisse facilement le droit a erreur ? Quels sont les exemples que vous pourriez citer ? , Ecoutez les temoignages en réponse a la question « Qu’est-ce que vous ne pourriez jamais pardonner ? » Quen pensez-vous ? Et vous, qu/auriez-vous répondu a cette question ? . En groupe, fabriquez un test composé de cing questions pour évaluer jusqu‘ou Yon est prét & aller pour aider un ami. Inventez une situation ou choisissez une question, comme dans lexemple, puis proposez différentes réponses possibles, avec les points correspondants. Que donneriez-vous pour sauver votre ami ? 1 Vos économies + 1 point 2Votresang > 2 points E, Proposez le test & d'autres camarades puis analysez et commentez leurs résultats. soixante-neuf | 69 LE PASSE : SOUVENIRS, SOUVENIRS... A. Lisez le texte et soulignez les verbes conjugués au passé composé, Quels accords reconnaissez-vous ? A quelle régle chacun correspond-il ? 20° Lol] LE BLOG Lae gL TN @ ¢ | (© www.recup-sympa.fr m Cematin je suis entrée Be” | dans mon atelier et | jai souri en regardant i ‘tous ces colliers en | pates alimentaires, / ces cendriers en | terre cuit, ces porte- 1 crayons confectionnés ‘vee un poten verre, tous ces brcolages fabriqués, ! ‘et surtout recus, voire méme portés avec amour... vei bien essayé diorganiser mon atelier, mais tous les objets que j'ai transformés ne sont pas savamment identifiés sur les étag@res. Les boites de rangement ont été bien alignées certes, mais les transformations que jai pu faire n’ont pas toutes été réussies. J'ai trop accumulé parce que jai voulu utiliser tous mes petits rescapés de la «récup », Je me suis laissé quider bien souvent par l'inspiration du moment, par la forme et la nature de objet destiné au recyclage. i | 1 Quoi quit en soit, voila un de mes grands petits plaisirs de la vie faire revivre un morceau de taarton, un bout de ruban, une boite de conserve ‘ou un pot de yogourt, le temps d'une période de bricolage, te temps d'un sourire, “Tout te monde a droit une deuxiéme chance, meme un carton deuts composé de papier qui doit en &tre facilement @ sa troisiéme ou quatriéme vie. B. Quelles remarques pouvez-vous faire sur les accords des deux participes passés en gras dans ce texte ? Discutez-en entre vous et donnez la ragle qui vous semble les justifier. von PAGE 135 70 | soixante-dix TOUT CA POURQUOI? A. Lisez les exemples pour repérer les marques diintention. Cherchez d'autres exemples pour chaque catégorie. expression du but ‘Avec les expressions + Pout, afin de, de facon a, de crainte de, de peur de, en vue de, dans intention de + mwrranr Pour étre plus effcace, il faut trouver de nouvelles idées. - Un médiateur a été nommé afin de régler ce confit = Ha commencé d réviser en vue de réussir son examen. + Pour que, afin que, de crainte que, de peur que (ne) + suaioncne =ls ont légalisé le CV anonyme afin que les minorités: tient leurs chances @ embauche. = 1 faudrait se mobiliser pour que lexpression « vivre ‘ensemble » ait un sens. + Que + mrenare (egiste familien) Viens iciqueje texplique! Dans une proposition relative eprés un verbe principal exprimant le souhait. (On aimerait une école qui soit plus just. B.A partir des formes grammaticales, répondez de différentes maniéres a la question : « Dans quel but peut-on faire un plaidoyer ? » VOIR.E BUT PAGE 139 CEST ENCORE LOIN LE PERIPH’? A. Dans le titre du texte de la page 68, & quoi correspondent « Sciences-Po » et « périph »? B. Donnez les mots complets correspondant & ces abréviations, Comment ontils été formés ? (info! jphote expo) plo C. A quels mots complets correspondent les abréviations suivantes ? En quoi leur ragle de formation est-elle différente ? D. Quelle est labréviation correspondant & ces mots complets ? ‘s¢ogrephie prolétaie alcoolique) \proprietaire LU'HEURE DES CONFIDENCES... Pour exprimer des regrets ou des reproches, on peut utilise: «le conditionnel passé dans une phrase simple. Jaurais da écouter mon pere. (regret) Tu aurais pu mien parler avant. (reproche) + le plus-que-parfait dans une phrase hypothétique qui ‘commence par si +e conditionnel (présent ou passé) Situ méen avais parlé avant, on n‘aurait pas cette discussion aujourd hu Situ m‘en avais parlé avant je taurais pardonné. + le gérondif suivi clun verbe au conditionnel passé. Dans cette demiére construction, les deux sujets doivent étre identiques. En en parlant avant, on aurait pris la bonne décision, A. En utilisant l'un des modéles de construction ci-dessus, imaginez des reproches que lon pourrait entendre dans les domaines de Vamitié, de Yamour, de l'école, du travail, de argent. + Si vous avier revise, vous aurie migux réussi Cexamen B. Reprenez les phrases que vous avez produites et récrivez-les en utilisant un autre des trois modéles. Outils langagiers | 6 UN PARI GAGNE A. Relisez le texte page 68 et complétez le tableau, | TArguments | Contre-arouments ~ Toutes les grandes - Aw final, les éleves fcoles ont mis en gui se présentent place des dispositifs de proviennent toujours. diversité sociale. des « grands » lycées B. A partir du tableau, choisissez quelques connecteurs et résumez le texte tout en veillant a bien marquer la progression. | Progression’ 7) (Connectours utitises Liste darguments Justification de argument Cerfes, d'autant plus que: Déduction del'argument — Quand méme, or.. précédent Réfutation de argument Mais, pourtant, précédent néanmoins, toutefois. Ainsi, foujours estil > VOIR ARGUMENTER SON DISCOURS PAGE 149 . Qui auteur cherche-til 4 convaincre ? Pour quelles raisons ? D’aprés vous, est-ce un plaidoyer ? Un plaidoyer cest: » Sadlresser 8 un groupe pour le persuader de prendre une décision qui conceme Favenir > Vanter les mérites ou les défauts d’une personne ou dune institution, » Défendre ou attaquer quelqu'un pour persuader lauditoire de son innocence ou de sa culpabilité. soixante et onze | 71 culture 5. ECOLE POUR TOUS A. Lisez l'article suivant. Quel constat fait la Journaliste de Vécole francaise actuelle ? B. Que reproche-telle au débat actuel sur Vécole et aux mesures prises pour laméliorer ? Quelles peuvent étre a votre avis ces «propositions pour refonder lécole »? UNE ECOLE POUR L'ELITE? Lécole est en plein remue-ménage. La publication le 7d ‘cembre de Lenquéte Pisa Programme international pour Tesuivi des acquis des éléves) réalisée par YOCDE est venue cconfirmer ce que chacun observe: lécole francaise est de plus en plus inégalitare. Pourquai gomme-telle moins que les autres les effets du milieu de naissance ?L'école ne tire plus es éléves vers le haut mais se contente de es trier. Historiquement élitste, elle délaisse aujourd'hui léduce tion prioritaire et sen tient & un systéme pensé pour les héritiers, On n’accompagne plus. On ne soutient plus. On value le potentie! d'un éléve sur lequel investir comme on fvaluerait une opportunité commerciale. Ce rest pas une fatalité mais bien un choix politique: al'égalité des chances dans éducation est possible méme lorsque le milieu socio-économique des éleves varie fortement», signale (OCDE, A condition de sen donner les moyens, Mais 'école est estourbie par les suppressions de postes, qui laissent depuis deux ns des éleves sans enset {ghants, sans surveillants, sans conseiller dorientation, ‘sans psyehtologue, voire sans établissement.[.] Liécole est bousculée par la réforme qui affecte La for ‘mation des mattres et les expédie tout bleus devant les ‘loves depuis septembre ly abien eu un débat national sur Vavenir de Uécole six ans plus tot, une consultation ‘urles violences scolaires, celle sur les rythmes... Etle ministre Luc Chatel tente de mettre en avant aménage: iment des rythmes scolaires, a suspension des allocations familiates en cas d'absentéisme (qui stigmatise toujours plus), Canglais dés 3.ans. Mais quen esti des contenus fTapprentissage et de formation ? De la pécagogie dans ta classe? De ce qui engendrede 'échec et de Vexclusion? Malgré ce triste constat, ’école publique et ceux guy croient ont encore des ressources. Témoin, {a mobilisation ‘autour ducotlectif « éducation est notre avenir». Des propositions existent pour reforiderU'école, mais te débat ria pas lieu, Pas encore. Ingrid Merci, polts jews 27 janvier 2011 C. Feriez-vous les mémes observations sur le systéme scolaire de votre pays ? 72 | soixante-douze 6. LIBERTE, EGALITE ? A. Pourquoi, a votre avis, la France a-t-elle écarté jusqu’a présent l'idée de « crimination positive » ? B. Ecoutez la chronique et dites en quelques Par mots quel est le dispositif dont il est question. C. Pourquoi a-t-on invité Zineb Akharraz ? Quel témoignage apporte-t-elle ? Quelles sont les difficultés quelle a rencontrées, dans quel domaine ? Comment a-t-elle pu les surmonter ? LA « DISCRIMINATION POSITIVE» Lalbertésans conte produit des discriminations qui sgénérent de Vinggalité. Doi idee, en Soi paradoxale, est tune technique procédurale de solution des conflits pour ten: ter de parvenira une solution et ne peut sexécuter quavec Je consentement des parties Il dispose d'un réseau de dele gués qui orientent les particuliers vers les administrations 8. AMNESTY INTERNATIONAL FETE SES 50 ANS A. Connaissez-vous Amnesty International ? Résumez évolution et les luttes de cette organisation depuis 1961. En 1961, deux étudiants portugais sont jetés en prison pour avoir porté un toast a la liberté, Pour tavocat britannique Peter Benenson, est le déetic pour donner du sens & son indignation. It tance le 28 mai 1961 un « Appeal for Amnesty » dans lequel it exhorte ses concitoyens a écrire aux autorités des lettres de protestation contre le sort de six prisonniers «opinion et donne ainsi naissance ‘Amnesty International Ces 50 derniéres années ont permis & Corganisation de grandir et se transformer, Au début, Amnesty slengagesit principalement en faveur de prisonniers et prisonniéres copinion, enfermé{e)s pour avoir exprimé leur avis, Par ta suite, son engagement a aussi englob¢ la lutte contre la peine de mort et la torture et les disparitions forcées, Au fil des années, tes priorités d’Amnesty ont continu de sélargir, pour comprendire de nos jours le droit des femmes, a lutte contre Vimpunité, le respect des droits humains dans. 84 | quatre-vingt-quatre Comment s‘est déroulée l'affaire et comment sestelle terminée ? ission. D. Ecoutez la troisiéme partie de lér pour régler ce conflit particulier ? AMNESTY INTERNATIONAL les conflits armés, le droit des réfugié(e}s, les droits économiques, sociaux et culturels.. La campagne mondiale « Exigeons la dignité » vise a lutter contre les discriminations qui mettent et maintiennent les gens dans la pauvreté, 2» Quels principes généraux ont été appliqués