Sei sulla pagina 1di 2

Babfinance : Outil de veille et de recherche pour le Manager

mémo: Les Actifs

Les actifs du bilan correspondent aux avoirs que possède l'entreprise. Ils sont de deux natures : les actifs immobilisés

(ou immobilisations) et les actifs circulants

Les immobilisations :

Les immobilisations sont des éléments qui sont destinés à servir de façon durable à l'activité de l'entreprise. Ils ne se consomment pas au premier usage et sont destinés à durer pendant plusieurs années.

Les immobilisations naissent des investissements destinés à augmenter la production ou la productivité de l'entreprise, à remplacer l'outil de production défaillant, à améliorer les conditions de travail ou de sécurité, à augmenter la valeur ou la durée de vie d'un bien, …

Il existe trois types d'immobilisations :

- les immobilisations incorporelles sont des éléments sans consistance matérielle physique et leur valeur repose plutôt sur un droit juridique tels que frais de recherche et développement, brevets ou marques, licences, logiciels, fonds commercial.

- les immobilisations corporelles se retrouvent physiquement dans l'entreprise tels que terrains, constructions et agencements, installations et matériels techniques, matériel de transport.

- les immobilisations financières sont constituées de participations dans d'autres entreprises ou de prêts.

Les immobilisations sont généralement amortissables (sauf fonds commercial, terrains et immobilisations financières) sur une durée fiscalement déterminée. La dépréciation constatée au cours d'un exercice sur les actifs immobilisés (amortissement) figure dans le tableau de synthèse du bilan, ainsi que leur valeur nette comptable (valeur d'acquisition diminuée des amortissements cumulés).

Les immobilisations, même amorties, restent à l'actif du bilan jusqu'à leur cession ou leur mise au rebut. Il est conseillé de désinvestir des immobilisations non utilisées pour une optimisation fiscale (les immobilisations constituent une assiette de calcul de la taxe professionnelle).

Les actifs circulants :

Les actifs circulants n'ont pas vocation à rester de manière durable dans l'entreprise. Ils se renouvellent régulièrement et se transforment rapidement en liquidités.

Les actifs circulants sont principalement constitués des stocks (matières premières, produits finis, marchandises), des créances (sommes dues par les clients ou autres organismes) et des disponibilités (placements à court terme et avoirs sur comptes bancaires).

La dépréciation des stocks est comptabilisée et présentée dans le tableau de synthèse du bilan sous forme d'une colonne " provisions pour dépréciation ".

Babfinance : Outil de veille et de recherche pour le Manager

Les comptes de régularisation :

Ces comptes servent à régulariser certaines écritures, en particulier des charges qui ont été payées par avance telles que les abonnements, les assurances, les contrats de maintenance, … Ils ne sont pas assimilés à des montants récupérables en liquidité mais à des débours qui ne seront pas à faire.

Source: rédaction Babfinance

www.babfinance.ma