Sei sulla pagina 1di 2
itsongll — gill! yaad] dtols Angi gill og tall dal dgcloigll 4 dgslasdlls - UNIVERSITE HASSAN I - MOHAMMEDIA Faculté des Sciences Juridiques Economiques et Sociales Module" **BRHEES*.5mmunication et méthodologie dassenall de recherche universitaire Filidre : Droit frangais Semestre : 1 P Durée __: 2 heures Littalie ne s'est que récemment apergue qu'elle était devenue a son tour une terre dimmigration : prés de 850.000 étrangers en 1992, dont quelque 700.000 originaires de pays hors C.E.E. La communauté marocaine, elle, est estimée & 130 000 personnes. L’émigration marocaine en Italie a débuté dans les années 60. Etroitement lige au commerce, elle concernait essentiellement des camelots qui, tout en conservant leur emploi dans leur pays d'origine, faisant ge bréves ct lucratives incursions dans le Nord industrialisé. De nouveaux immigrants, citadins, jeunes, plus instruits, généralement célibataires et plus mobiles arrivérent & partir de 1986, Le pic des entrées se situerait entre mai et septembre 1990. Les marocains constituent la premiére communauté étrangére en Italie. La loi Martelli (1990), qui prévoit Ia fixation annuelle du « flux total d’entrées, en fonction des besoins économiques et, des structures d'accueil », a permis la régularisation d'un grand nombre d’irréguliers marocains. Plus de 60 000 personnes ont pu obtenir un permis de séjour d'une validité de deux années. A la date du 14 -2- 1993, le chiffre officiel des travaifleurs marocains en situation réguliére était de 96.132, dont une proportion écrasante d’hommes (85.226). La majorité dentre eux sont installés dans le Nord du pays. Installés de fraiche date en Italie, le plus souvent dans les grandes agglomérations (Milan Turin, Rome...), les Marocains sont a la recherche d’une place honorable dans la société accueil. Majotitairement commergants (environ 65%) et marchands ambulants, ou occupant des emplois salariés ne demandant aucune qualification particuliére, ils sont logés a la méme enseigne que les Italiens de niveau socio-tconomique comparable. Une tache noire & ce tableau uniformément gris : un nombre non négligeablé de nos compatriotes vivent dans des « quartiers de souffrance » et ne bénéficient & ce jour d’aucune aide en matiére de logement. En attendant que I'Italie décide d’une véritable politique sociale d’immigration, nombre de Marocains, qui ne veulent plus étre considérés comme des intrus, luttent, dans un contexte de xénophobie encore diffuse, pour une pleine reconnaissance de leur rle économique et social. Revue Rivages, n° 1, 1996 Questions : 1) Lisez le texte et répondez par vrai ou faux (justifiez vos réponses) I- La loi «Martelli» a permis de régulariser tous les travailleurs marocains iréguliers. 2- Les femmes constituent la minorité des travailleurs marocains irréguliers. ee — Lorne! — Sgiou! Ur (023) 31-46-81 : stat (023 ) 31-46-83 /84 : Laslgit 145 2 UNIVERSITE HASSAN Il - MOHAMMEDIA dgroaoll — gilSll yall dsolg Faculté des Sciences Juridiques Sneentd G41] ogedadl dung Economiques et Sociales Ggeloiall 9 dgslaaadls - Mohammedia - ~d.asoaqll- 3- En Italie, 4e3 marocains ne sont employés que dans les emplois qui nécessitent une formation spéciale. 4- En 1996, le gouvernement it social des travailleurs maroc: ne reconnait toujours pas le réle économique et I) Ajoutez le pronom relatif qui convient : 1- Les marocains politique italienne considére comme des intrus luttent pour Vobtention de leurs droit 2- Le permis de séjour personnes. la validité est de deux années a été obtenu par 60,000 3+ L’émigration marocaine........a débuté en 1960 était étroitement lige au commerce, 111) Mettez les phrases suivantes a la voix passive 1+ Les marocains constituent la premiére communauté étrangére en Italie. 2+ Liitalie considére les travailleurs marocains comme des intrus. 3+ La loi « Martelli » @ permis la régularisation d'un grand nombre de travailleurs marocains.. 1V)Imaginez que vous avez immigré en Italie, comment voyez-vous votre vie li-bas ? Commencez par « Si je réussi d immigrer en Italie, je wns (Ne dépassez pas 6 lignes) V) Prenez le texte en notes 2 (023) 31-46-81 : Stall (023 ) 31-46-83 /84 : astgt 145: so — Asaraoeell - Ggiodl ur