Sei sulla pagina 1di 5

Chapitre 3- Transformée de Laplace

Chapitre 3 – Transformée de Laplace

3.1. Définition et propriétés de base

La transformée de Laplace est un outil mathématique qui permet de transformer une équation
différentielle en une équation algébrique plus simple à manipuler.

3.1.1. Définition

Soit f une fonction du temps t. Si f est continue par morceaux pour t 0 et que lim e t f(t)
t 
est finie, alors f(t) admet une transformée de Laplace F(p) définie par :

F(p)0 f(t).e pt dt P C et Re(p) >0
-1
On note F(p) = L[f(t)] ou encore f(t) = L [F(p)]

3.1.2. Propriétés de base


La transformée de Laplace satisfait un certain nombre de propriétés qui se résument comme
suit :

3.1.2.1. Linéarité

Soient f et g deux fonctions du temps. La linéarité de l’intégration permet d’établir l’égalité


suivante :
L[.f(t) .g(t)] .L[f(t)] .L[g(t)]

3.1.2.2. Différentiation ou dérivation


Si L[f(t)]=F(p) alors F(p)
0
f(t).e pt dt
En intégrant par partie F(p), on obtient

L[f(t)][1e pt f(t)]  1 0 f '(t)e pt dt

p 0 p
L[f(t)] 1 f(0) 1 L[f '(t)] , soit
p p
L[f '(t)] pLf(t) f(0) ou encore L(f '(t)] pF(p) f(0)

De même, on a :
Lf (n)(t) p n F(p) p n1 f(0) p n2 f '(0)  .....  f (n 1)(0)
Si les conditions initiales sont telles que f(0)=0, f ‘(0)=0, …., f(n-1)(0)=0 alors

L[f(n)(t)]= Pn L[f(t)]

Maîtrise d’Electronique 21 DJEMAL Ridha


Chapitre 3- Transformée de Laplace

Remarque : On constate que dériver par rapport à t dans le domaine temporel revient à
multiplier par p dans le domaine fréquentiel, domaine où on utilise la transformer de Laplace.

3.1.2.3. Intégration

t
Soit F(p) = L[f(t)] et g(t) f(u)du c'est-à-dire g’(t)=f(t), on a :
0
F(p)=L[g’(t)]=pL[g(t)] – g(0). D’où

F(p)
L[ 0 t f(u)du] 
p

3.1.2.4. Théorème du retard : Translation temporelle

Soient F(p) = L[f(t)] et g(t) f(t ) tel que g(t) = 0 pour t < et
f(t) =0 pour t <


L[g(t)] f(t )e pt dt puisque de 0 à  : f(t-) = 0

En posant t-=x, il vient : L[g(t)] 0 f(x)e p(x)dx

L[g(t)] e p 0 f(x)e pxdx . D’où

Lf(t )ep F(p)

3.1.2.5. Théorème de la valeur initiale et de la valeur finale

Soit L[f(t)]=F(p), on a les deux relations suivantes :


lim pF(p) f(0) lim f(t)
p  t 0 
lim f(t) f(0)lim pF(p)
t  p 0

3.2. Transformée des fonctions usuelles

3.2.1. Transformée de l’impulsion de Dirac

On sait que (t)lim (t) avec  (t) 1 pour t0, .


 0 
 (t)0 si non.

 ept 1ep
On a : L[ (t)]  dt 
0  p

Maîtrise d’Electronique 22 DJEMAL Ridha


Chapitre 3- Transformée de Laplace

1ep
Donc : L[(t)] lim 1 ; D’où
 0 p

L[(t)]=1

3.2.2. Transformée de l’échelon


Soit u(t) l’échelon unitaire. On a :
  pt
ept  1
L[u(t)] 0 e dt [ ] 
p 0 p
1 et0 p
Soit : L[u(t)]   L[u(t t0 )
p p
3.2.3. Transformée de la rampe
Une rampe de pente unitaire est donnée par x(t)=t.u(t). On remarque que x’(t)=u(t) et par
conséquent :
L[x’(t)] = L[(u(t)] = pL[x(t)]-x(0). Soit :
L[x(t)]  12
p

3.2.4. Transformée des fonctions sinusoïdales


Tout d’abord, on a :

(a p)
 e
L[eat .u(t)] 0 e(a  p)t dt [ ]
a p 0

L[eat .u(t)]  1
pa
Par conséquent : L[e jt ]  1  p  j
p j p 2  2
p
L[cost] 
2
p2 
L[sint]  
p 2  2
3.2.5. Transformée des fonctions périodiques

On suppose que L[m(t)]=M(p).


Déterminons S(p) en fonction de M(p) sachant que S(p) = L[s(t), s(t) étant une fonction
périodique.

Maîtrise d’Electronique 23 DJEMAL Ridha


Chapitre 3- Transformée de Laplace

m(t)

t
s(t)

t
0 T 2T 3T
Figure 3.1 : Transformée de Laplace d’une fonction périodique


On s(t) m(t kT) , soit
k 0
  
S(p)0 m(t kT)e pt dt
k 0
  
S(p)  0 m(t kT)dt M(p) e pkT
k 0 k 0
M(p)
S(p)  pT
1e
3.2.6. Exemple
On considère la fonction périodique s(t) définie comme la montre la figure suivante :

m(t)

s(t)

t
0 T 2T 3T
Figure 3.2 : Exemple
T  pt 1ept
On M(p) e dt 
0 p
1epT 1
D’où S(p) 
p(1e2pT ) p(1e pT )

Maîtrise d’Electronique 24 DJEMAL Ridha


Chapitre 3- Transformée de Laplace

3.3. Transformée de Laplace inverse

En pratique, on utilise les tables de la Transformée de Laplace pour le calcul de la transformée


de Laplace inverse notée L-1.

Exemples

1°) Soit F(p) 1 . En analysant la table de Laplace on obtient : f(t)(1et ).u(t)


p(1 p)
On peut aussi procéder autrement en décomposant F(p) en éléments simples. Soit :

a(ab)p
F(p) a  b 
p 1 p p(1 p)
Par identification, on obtient : a=1 et a+b=0. Soit
F(p)u(t)etu(t)
1ep
2°) Cherchons la transformée de Laplace inverse de F(p) 2
p

1ep 1 ep 1ep


F(p) 2  2  2 , doù L [ 2 ] u(t)tu(t 1)
1
p p p p

f(t) t.u(t)
(t-1).u(t-1)

t
0 1
-(t-1).u(t-1)

Figure 3.3 : Exemple de transformée d’une fonction

Maîtrise d’Electronique 25 DJEMAL Ridha