Sei sulla pagina 1di 44
Gi Boije he GAVA fr, Ing.C.0,BoiJe afGennas 1924 — on gy ALG fin, me J , #, Rn Any ”, ann . Fy _ vo a ' as - Publice on Espagnol. ~ c ot Coreduite out Praugaio veh Manual erry Aang intl helt LMT: spinon —— PAR —™ C7 a ert qT ” 7 aoa FL IDE FOSSA ite de [Bitour. Prix 207 ser. dipoo dda Durretios A PARIS Che, RICMACLY, BAditour de Bovlevard AVANT -PROPOS DE TRADTCTELR re de cet ouvrage? (a) Quie Trente anc d’experience dans un pays qui est la terre classique de La ce que M.Awespo, demanderat-on en voyant Le ti uitare;} hobitude dentendre les phos. buliles virluoses tels que Je Pére Basitio, Frédéric woniTtr Feedinand son, cies Vart des approprier leurs divers genres sans les imiter servilement: celui ly Liver constaminent un son clair et moéllens,tout en variant son intensité, d'un instrument qui devient chaudron entre les mains des dix neuf vingliémes de ceux quien jouent;en un mot,agilité la plus extraordinaire jointe aux notes soutenues du presque inimitable SOR: voild ce que disent de M. Aguado fous cous qui ont le bonheur de jouir de sontalent.et nous ne craiguons pas d'étre wentis par aucun des Prancais a qwi la dernidre guerre d’ Espagne aura procs Voceasion dentendve ce Guitariste justement ¢¢1ebre, Remercions-le de nows ave donor dans cet ouvrage Le secret de I imiter, Qaen ne stimagine pas que M. Aguado avait regu de ses maitres les connaissance (wil tunsmet aujourdhai a ses lecteurs. Non: il avait appris la Musique comme om Vapprenait de son temps; on lui avait moutré & faire succéder sur sa uitare des notes Ades notes, des gamises & des gammes avec une volubilité io roshle, parceque e7est-a ce que les anciens Guitaristes Espaznels appellaicnt. éére port. Mais les sons expressifs de SOR parvinrent & son oreitle élounée et pénétiss. je gwd som amesil sentit qu'il avait une nouvelle étude & faire, et bientdt sun exvention put aller de pair avec celle de son mod?le Ona reproché aux Guitaristes de n'étre pas musiciens: M. Aguado Foree, pour ainsi dive, son Gléve a le devenir, Lidée dappliquer a la guitare les @lémens 2) eu ne fer bien dt plat cette question 3 PariggM. AGUADG ses evnié Daa, dams quelques eet anion perviectitees, quelques-uns de nos plus grands maitres amt 4 3 mémedfapprceier son raleots Aéji ann oxécution ad mirdile dans tous Tes genres coaaus juequ't ce jour a présemté Ya prewse Yo plus concluwate et 1a plus insceussble on fovenn des imnmvations ave cantient soi auvrage, ST wétait pas doud de cette extefme modestie qui aeronpeane ts ore le mérite reel. il pourrait dire 2 ceux qui-seraicnt ceniés de exitiyoer ees inporations: #ywikl ce qu'on pent Caines See Tes eigtes que je preseriasy sot cela seul suffirait pour les faire admettreynand mae on ne tur surait entrada ye sé e fon seulement Le 26" euree de SOU Desens fy wileses charmanies études 16: sa Wethaades nee de Musique, est aussi hea usement con_ue qu ingenieusement développée (#); celled Ctw. der La gamme sur-une seule corde est aussi hu neuse quorizinale, et doit preduire Weve tens résuiltats:elle fait comnaitve Les intervalles par la preuve matévielle du nombre de fonches qwils embrassent.et de plus elle familiarise des les premiers jours avec le démanchemes Cene sont pas les seulsavantages qui distinguent cette Méthode.Ony pracede constamment di: comma Linconnuet Yon a le plus grand sein de ne jamais présenter a Véléve deux diffieultés ala fois Le chapitre des sons harmoniques ioffre le traité. le plus complet qui aif encore paru sur ce point;il donne la facilité de faire en sons flutés tontes les notes de la gamme chrematiqns Tl est assez extraordinaire que parmi les nombreuses méthodes publi¢es en Franc iln'y ait pas une seule qui donne des prineipes généranx p ie préluder de soi-méme dans tous les Tons, sur un instrument qui se préte, presqu'autant que le piano et la harpe, & former toute espece d'accords et qui west point étranger aux Ce nodulations les plus recherchies principes forment partie intégrante du piésent ouvrage.On y trouvera, non pas un tvaité de composition, mais une nomenclature simple des principaux accords la manitre les former sur la guitare; T'indication des Tons ow doit naturellement conduire Vaccur! qwon nt sous les doigts et ceux of il ménera suivant qu'on aura altéré une ou phisicur des notes qui le composent,la résolution des dissomances, les intervables prohibés, bes suspensions et anticipations de Vharmonie,les principales marches harmoniques, enfin cu de régles indispensables pour la succession des accords, Nous sommes persuadés qwa Laide de cette théorie FP éléve studieux parviendra en peu de temps a préluder du manicre agréable et correcte, et & faire un accompagnement régulicr Atoute espece de morcean de chant; s'il montrait quelque génie dans le choix et Fenchainement de ses weords,ce serait au Maitre & Ini donner une connaissance plus profonde de Vart en Vinitiant dans tous les mystéres de la composition Nous avons puisé cette doctrine dans les éevits'de divers Auteurs estimables que nous citegons A mesure; nous rendons principalement hommage au célébre anvrey de pla. a) oolques personnes 2 qui le mamuserit a été communiqué ont eru, yeir dec Tongueurs dans Ta af seetede be EF pore Cette observation est tr2s-naturelle dans om pays od depais quelqaes aunées, rude de da musique, rendue facile par les precédes jmzruieos des Mastiming, des Choron, des Boguillon-Wilhens, ste. surtout de Vimmortel GALIN, ec vw point d® devenir presue popalaite, Cortea.si M Agno avait dorit em France,on exelusivewent post newt aureit pa supprimer om réduire cette partic de son travail: maissen Fapagne,tous ees détails Gaieut reditus. Fi penschlesget nous Les ave lement dus la traduction, pareeque nous Les crayons wiles ef neersss esting & plusieurs contrees, amt de VEwrope que de VAniciucyod Irs homies cone ance répandues leee