Sei sulla pagina 1di 213
L’un des imprimés du Ministére des Affaires Islamiques, des Wagfs, de |’ Appel et de 1’ Orientation L’ IMAM MOHAMMED IBN ABDEL-WAHAB SES CROYANCES, SA REFORME PAR AHMED IBN HAJAR ABOU TAMY TRADIUIT PAR DR KHADIM M'BACKE (Langue Frangaise) Dexiéme Edition Edité sous la supervision de l’Agence des affaires des imprimés et de la publication au Ministére l’an 1421 H Au nom de Dieu le Clément, le Miséricordieux Préface de la 2éme édition Louange a Dieu qui, par Sa grace, met a la disposition de Ses serviteurs 4 chaque époque des guides qui appellent les hommes au droit chemin, le leur montrent, éclairent les égarés avec le livre de Dieu, supportent les méfaits de ceux-ci, débar- rassent le Coran et Ja Sunna des ajouts des falsi- ficateurs, des interprétations erronées des ignor- ants et de la déformation des extrémistes, leur expliquent l'essence de la religion et écartent le doute par des arguments clairs et tranchants. Parmi ces guides droits, ces réformateurs, figure l'imam, !'érudit, le rénovateur de |'Islam au 12e siécle, celui qui a préné le retour & la tradition du meilleur des hommes, je veux parler de Cheikh Muhammad fils Abd al- Wahhab fils de Soulay- man fils d'Ali, le Tamimi, le Hanbalite. Puisse Dieu parfumer sa tombe et lui réserver une rési- dence privilégiée au paradis. Dieu a assisté cet homme A avoir une bonne connaissance de l'essence de I'Islam, objet de l'Appel du seigneur des descendants d'Adnan (puisse son Seigneur répandre sur lui bénédiction et paix) 4 la bonne direction 4 la religion vraie, a une époque oi I'Islam était devenu étranger sur sa propre terre et les hommes dominés par l'ignorance, les innovations, les mythes, le culte 3 des Prophétes, des Pieux, des arbres et des pierres, et oi étaient devenus rares ceux qui proclamaient la vérité, expliquaient la vraie foi en l'unicité de Dieu apportée par les messagers de Dieu et conte- nue dans les livres [sacrés] et mettaient ces hommes en garde contre toutes formes de shirk! incompatibles avec |'Islam. C'est alors, au deuxiéme moitié du 12e siécle que cet imam langa son appel 4 Dieu verbalement et par écrit et expliqua aux hommes le vrai mes- sage du Prophéte (Paix et salut sur lui) les ajouts qui étaient introduits par les ignorants et les égarés et l'incompatibilité totale du message avec toute forme de shirk, de mauvaises innovations reli- gieuses et de la croyance aux mythes. Ti fut fréquemment maltraité par les ignor- ants, les pseudo-ulémas et les ulémas mal inten- tionnés qui préféreraient le périssable a I'éternel et vendaient les biens de la vie future contre ceux de la vie présente (leur négoce n'a point profité. Et ils ne sont pas sur la bonne voie). (Coran 2/16). La méme attitude fut adoptée 4 son égard par les émirs ignorants qui ne s'intéressaient qu'a ce qui consolidait leur pouvoir et réalisait leurs intéréts immédiats. Il y opposa la patience et poursuivit son Ap- pel et sa campagne de clarification et de restaura- 1 Le Shirk consiste a associer d'autres dans leculte qui doit étre sincérement rendu a Dieu seul. 4