Sei sulla pagina 1di 1
QprPicuE. Défilé caftan Elégance ramadanesque sance ramadaneeque * fait le thime din dele caftanonganisé samedi 21 att courant a Tikiéa Beach Chub Agadir Une soitanttine diavités, don ‘une. majoré féminine avaient rendersous avee un spectacle ferigue, ob: musiques et chants ‘radtionnels e regen ont at corps. avec. la splendeur des tenes et Téfgance des manne~ duins glamour, déflant dans des fens rélisées par deux grandes styles dela ville d Agee. Ta jeune et talentuesesiliste rmoldéliste Keaza Jouala di re, d'un Institut de mode de nome internationale, et qi son actif plusiours dbs. Rabat, Casablanca et Marrakech, Ja vil parti dla conquéte dela captale, du Souss. Jouala se ‘aractérise par ua sple inno allant moderité et authentic, lle sinspire de Ta vichosse et Ia eure du pays avec une touche antique tes personnelle, Dans es tenes, onguement applau dies par Tassistance se mane le satin, Te veloure la moustelinee Ia soi, travalés avec la sf, les Te sli et les palletes a diva du caftan a Agadir avait aussi son mot & dive ce sor 1, Nadia Moundelsi Senoussi a bilé de mille elt. stylist, arise pent, elle parcoura le Exposition ays et onganisé plusieurs déflés| hotamment dans. la ville de Tanger, Essaouira et Agadi, [a revi & Agadir dans un dei ob led prouvesafdlté aux tires ‘denoblese dela tent traditon- ‘elle marocaine, un méange fit Ge erat, artisanat et techn= ue Ss crates soat des toiles & peinture, od elle a développé plusicurs techniques en jouant ur des efets tls que la rensps~ rence a superposition & Toppa sition, Te tout préservé par Tautheatité du eostame maro- cain, Ses tenues compoctes do Dillabas, Caftants et Takehitas ont done défi, portés par des « Identité et Culture » ‘exposition da _peinte ‘Matamed Serraji” nous teansporte dans un monde od se jignent les letires et les ‘couleurs, (Cestatravers un mondede lettres et de couleurs que le peitre plasticen, Mohamed Seraj, Vent. présente ses tiles a0 ‘use municipal du patrimoine tamazigh. Marque par une quéte Sdentitire la dersiere expostion de Serra «Identitéet diversté» ous transporte dans un univers fb seffacent Tes fomtres atte Teerit ela peintue. Dans ce pérple artistique, les lotres Se Sgn scars pour pees Ce’ voyage nous transporte dans ‘un ales lointin of Ts lettres (chappent ax pages pour babi Je fond des toes, Et dane ext Gqete de découverte, propre Thre, om ddeouere un monde derrichesse et de divers ot Tes tolls sinsurgent pour poster les races une cision conserve dns Te temps. Les ltrs de « “iinaghes» se posentmajestuew- ement sur le fond des files et ‘ots lvent une nouvel identi artistique. Dans ct univers aris: tigue, on acct enfin & essence dela Tete et cate nouvelle renconlze now fascine et ebouis ila fois. Retaeées depuis des millénaires le letres nous dv Tent un nouveau visage, jusque la réconnt. «de soualte souever qilexite une peinture du sizne qui veut signiler Tamazigh, ‘Tamuara et idee marocaine. Je re veux en aucun eas re preter ius, mais aspire, travers mes travaux & Heel de Came de ma culture » exprime, Serj, BU le moment de Tévell vient nous soulever dune longue large. n regard, on sinterpelle et on tontemple dane un moment de silenee ot les lettres expriment ote ideatité nous sant des ‘riparia méme oecesion qles aint 1 depuis des décensis, porteses| et conservatrices de oumémes, «le. peins pour Eoguer, vlorisr et eonexser mon idenité alturelle* Aman iBhlGet islam »délare Sera La peinture est pour ‘Serr un moment de confirmation et de guile indvidelles « Je pein, Tabor’ parce quest un besoin ‘mannequin éanoés, et comme & chaque defile. Nadia a_surpris Yassstance par des Caftants aguthentiques et uniques inapicés des euvzes de grands et etbres farts pointes tls Chaba, Belkahya et Mii Entre chagoe presentation, fani- ration ait bien présente, la solide fGérique a enlammé Tassistance par le spectacle du erviche Tariste pivotant avec ‘ses grandes jupes multcalores, a troupe Isawa vente delavillede Meknds et la troupe Dada de ‘Marrakech quia clotaré le dele ‘allan et I soirée ramadanesque, @ zana ours vital pour manifester mes Densées, impressions et pour fagonnet mon ste », expique Cl Cependant, un autre devoir anime Sera, eli de revalriser ft donner forme & une ident Soestrle «tl est le bt nal de at, tel est Teflt quit dot clefcer ef obtenir», soup ce pele « Mes trav sont bass Sur ealgraphie “Tiina eta etre arabe « abboadia” pat lesquels fesaye dle suggerer le cise sfcalaire, antique et mil aie des conposintes de notre dette done de note histoire dans sree divert, La eatare f une valeur inrnsiqie aussi bien pou le développement que pour fr cosion sot tl paix at souligne@ Chama WSSARI e 2 i@gmailcom Cadres Noirs oui cestletitre de roman et non des roindres! Para en Boro en 349 pages, été per Calmann-Levy Cadres Roig de Piere Lemaitre, Te live raconte histoire dun cadre quinguage naire quia véu leealaire de-4 ans de chimage ! ‘ancien ditectear des Tessouroes humaines ila 6 ironiedusort—ala tte dun service de Heer cement. Avec un saline de misére, un patron tout Tetemps sur le do, nt pat molester son chet et fe retrouva at edmage. ‘Apres une longue atente et mille pérpdties, arrive tenfin Foire Cemploi& Ta Inauteur de ses expore et de ses competences. Pour ‘obtenir de nouveau ce poste de DRI, se métae Tmorphose, devieat quel- aquiun daute, prét& tout lasguer: ses pincpes, ses filles, sa ferime, ses convictions.tout Ilva jusqu' parties 2 un casing. eréel_ pour le feenatement: une prise Gotageun tantinet alle ct